Forum Age Of Sea Dogs

île précolombienne => Bonaire => Discussion démarrée par: hyorg le 18 Mars 2007 à 16:36:22



Titre: La vengeance des frères de la côte
Posté par: hyorg le 18 Mars 2007 à 16:36:22
Merci mais pas la peine rétorqua Hyorg.
Il se retourna vers le groupe d’hommes qu’il gardait a l’œil et cria.
-Aller chercher ce cher capitaine Morgane  et son écloper de fils nous allons régler sa aujourd’hui.
A ce moment là le groupe prêt de la cheminer se leva et sorti rapidement de la taverne,Hyorg sorti ses pistolets et un médaillon en or en l’ouvrant il murmura calmement.  
-je ne te rejoindrais pas encore avant de le remettre autour de son coup.
-Mes amis désolé de vous avoir mêlez à cette histoire mais si vous ne voulez pas vous faire arrêter décamper d’ici et au plus vite.

Des bruits de pas cadencer se fit entendre au loin


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: hyorg le 23 Mars 2007 à 23:10:15
Des bruits de pas cadencer se fit entendre au loin puis soudain la porte s’ouvrit avec fracas  et deux hommes entrèrent dans la taverne un capitaine de la marine et un jeune soldat défigurer a qui il manquait une main, une oreille et l’œil gauche Hyorg les vits et se leva et cria -Morgane espèce de vieux fou je t’avais prévenus que la prochaine foi que l’on se retrouverait l’un de nous devrais mourir.
Le capitaine se retourna ver Hyorg et lui dit :
-Je viens te fais payer se que tu a fais a mon fils.
Hyorg dégaina son pistolet et abatis le soldat derrière Morgane.
-Tu na plus besoin de venger ton fils maintenant qu’il est mort et de plus se n’ai pas pour sa que tu me pourchasse.
Morgane dégaina son sabre et se mit en garde.
-Non mais pour m’avoir pris ma fille.
Hyorg fit de même et cria :
-Ses toi qui la tuée juste parce que tu ne voulais pas quelle soit avec moi.
Le combat s’engagea les deux hommes se bâtir dans la taverne reversant table et chaise, Morgane attira Hyorg ore de la taverne et la les hommes de Morgane pointent leurs armes sur Hyorg il s’écria.-Sale lâche tu te cache encor derrière tes hommes.
Morgane souriais comme si la victoire étais déjà sienne mais avais t’il oublier qu’il était dans une ville de pirate a ce moment la l’équipage de Scar et les autres capitaines arriver.


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: scar le 24 Mars 2007 à 12:02:48
Maitre du jeux

Tandis que le combat devant la taverne commencait, un soldat vu la scène.
- Mon dieu, ca va dégenérer, il faut prévénir mon officier...

Il couru dans les ruelles désertes et sombre de Bonaire. Les rues étaient pavées et bordées de batiment en chaume et bois de plusieur étages.
Il arriva devant le fortin de la ville , courant et passant le portail de pierre il se dirigea vers l'officier de service. Il se trouvait sur le tour de ronde des murailles extèrieures.


- Sergent, sergent!!! Cria le soldat
- Que ce passe t-il? répondit l'officier, assit sur un canon.
- A l'auberge du port... Il y a une bagarre entre des pirates, il faut intervenir notrepopulation n'est pas en sécurité. Au mouillage se trouve le navire d'une certaine Karnaj, celui d'hyorg et celui de Scar. J'ai vu Hyorg il ets résponsable de dispute mais j'ai auusi vue l'équipage de Scar intervenir.
- Il faut réagir et vite,arretons cette bagarre sinon cela va prendre sur tout les pirates corsaires et mercenaires de la ville, et Dieu sait combien ils sont.

Se penchant vers une troupe d'homme.
  Monsieur Bones allez avec une vingtaine d'homme arreter un conflit dans le port. Menacez les de la potance s'il le faut et tirez à vue si ils ripostent.
- Oui, chef, allez vous autre levez vous!
- Je vais les guider jusqu'au combat, sergent Dit un peu nerveusement le soldat.
- Excellente idée, je vais prevenir le gouverneur de ce qu'il faut faire.

Ainsi une petite troupe soldat de la couronne d'Hollande, se dirigeait vers le conflit avec l'intention de le calmer.
Ils prirent tous leur fusil, certain heureux de pouvoir enfin tuer un de ces maudits marins qui se croivent tout permit...



Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: SilverFalcon le 24 Mars 2007 à 13:05:10
Pendant ce temps devant la taverne

Les pirates commencait à prendre le dessus. Le Capitaine SilverFalcon en était venu au main avec un homme fort grand. Ce dernier les avaient emmenés dans une ruelle toute proche et SilverFalcon l'étrangla. Il entendit des bruits de pas sourds et se retourna vivement : des officiers de la marine étaient là!
Il courru vers la grande place ou se déroulait l'affrontement et hurla pour couvrir le bruit des armes :

LA MARINE EST LA!! NE BAISSEZ PAS LES BRAS FRERES PIRATES! POUR LA LIBERTE!!
Et a peine eut il finit d'énoncer ces mots, la bataille étant finie et les pirates étonnés, les bruits de pas se firent plus distincts et soudain, un coup de feu fut tiré, à deux centimètres de Lady Karnaj,tuant un homme sur le coup. Ce fut le coup d'envoi d'une bataille qui prometait d'être meurtrière...

Edit: désolé pour la suppresion du partie de ton message mais bon y a pas de canons dans unebagarre, las navires aux mouillage ne tireraient jamais aux canons sur les cotes, sinon le fort riposterait...


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: scar le 24 Mars 2007 à 13:24:36
Scar et son équipage se battaient comme des diables avec un amusement énorme. Lecombat était loin d'être fini de son coté. Même si la bagarre n'était pas très dure à menern elle sera longue.
Un cri vint à l'oreille de scar


LA MARINE EST LA!! NE BAISSEZ PAS LES BRAS FRERES PIRATES! POUR LA LIBERTE!!

Il prit une arme par terre et sauta sur son adversiare, en chemise uniquement mais deux armes aux poingts. Le combat fut rapide et son ennemi rendit l'âme sans blessure de son coté, mais le sabre empreinté à un mort avait lui aussi rendu l'âme, sa lame brisée dans le ventre du combattant.

- Alllez les gas vous avez entendu?! les soldats arrivent


Tout les hommes de Scar se tournèrent vers lui alors que ler adversaire en profité pour fuir, et revenir en temps voulu... Quand les pirates seraient en désavantage.

- Ola compagnon, calmons nous!! Face aux soldats en terrain découvert vous allez tous crevez comme des rats...
Scar et ses homme n'avaient pas l'intention d'intervenir, pour l'instant, ce sont des mercenaires sous la paye des hollandais. Ils laissaient le temps et la situation décidaient si il allait aider leur frères d'armes



Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: hyorg le 24 Mars 2007 à 13:51:48
Le combat fessait rage mais hyorg trop occuper à assouvir sa vengeance n’entendit pas le cri d’alerte car les deux hommes ce battais encore  mais morgane voyant venir les soldats ordonnas a ses homme de battre en retraite et décampât dans une rue tout  proche hyorg le poursuivit en crient.
-Reviens ici lâche nous n’en n’avons pas fini.
 Le combat ne dura plus longtemps avec morgane car deux détonations se fit entendre et un cri d’agonie se fit entendre peux âpres hyorg revins le bras en sang avec la tête de son ennemi a la main mais voyant que ses amis pirates avais des ennuis de sa faute il ordonna a son second d’aller chercher ses hommes et fonça dans la mêlé en hurlant de rage.
-MORT A NOS ENNEMIS   


Titre: La vengeance des frères de la côte
Posté par: scar le 24 Mars 2007 à 15:10:22
Maitre du jeux

Tout le plan fonctionnait sans problème, sur le quai les  hommes avaient formé une ligne divisé en deux rang. Le premier fit feu sur les geulards avancant vers eux, sur les dix coups sept furent mortelle. Mais voyant la rage des pirates Bones demanda au soldat qui était venu avec eux d'aller cehrcher des renforts pour sa part il tira un coup en l'air afin de demander le calme.
Puis cria


- Marins rendez vous!  Vous n'avez aucune chance, vous êtes sur une île gourvernée par la hollande, il y a un navire de geurre au port et le fort n'est pas loin. Si vous cherchez le combat vous devrez prender l'île en totalité ce que je doute que vous reussisisez...
Rendez vous et seul les responcables du combat seront jugés, si vous continuez vous passerez tous par la potence.
Je ne suis aps là pour vous battre, mais pour défendre le peuple de Bonaire et obeir aux ordres.
Rendrez, je le répetes, et tout sera reglè dans le calme la paix et la justice, je plaiderais la cause de ce qui abandonnent les armes.

Vous êtes prévenus!


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: Feryoto le 24 Mars 2007 à 17:56:53
Le capitaine Feryoto buvait tranquillement un ver de Rum à l'intérieur d'une auberge. Il avait choisit une table de manière à suivre l'affrontement. Lorsqu'il avait vu les hommes de la marine arrivé, Il avait envoyé son second chercher son équipage. Il était grand temp de se mêler de la bagare.

Son second entra dans l'auberge par la porte de derrière. Il était suivit de l'équipage. De l'équipage en entier.
-Espèce de crétin. Tu aurais pu laisser des hommes pour protèger le bâteau, s'exclama Feryoto.
-Vous m'avez dit d'aller chercher l'équipage mon capitaine. C'est se que j'ai fait, se défendit le second.
-À croire qu'il faut tous faire.
Feryoto leva son pistolet et il tira un coup au traver de la fenêtre. Un officier de la marin s'éfondra. Tous les yeux se tournèrent vers l'auberge. Le capitaine Feryoto sortit. Une flamme brillait au fond de ses yeux. Une flamme d'excitation et de plaisir. Il n'y avait qu'une seule chose au monde qu'il aimait plus que de boire, s'était de se battre. Certe, il y avait souvent de petites bagares dans les auberge, mais très rarement de cette taille.

L'équipage de Feryoto sortit de l'auberge et vint se placer derrière lui. Sous l'ordre de leur commandant, les officiers de la marrine tournèrent leurs armes dans sa directrion. Ils était tous près à tirer et Feryoto le remarqua. C'était des hommes d'expérience. Tous sauf un. Ce dernier tremblait sous la peur.

-Ne tirer pas! ordonna le commandant.

Mais le jeune soldat ne pu se retenir plus longtemps. Il tira et l'un de marin du capitaine Feryoto tomba, foudroyer par une balle en plein coeur.

Comme si cela était un signal, tous les pirates et mercenaires présent dans la rue levèrent leur armes et se mirent à tirer. Sous la pluie de balle, les hommes de la marine nurent d'autre choix que de se mettrent à couvert. Mais avant que chacun est trouvé un endroit où se cacher, il y avait déja la moitié d'eux qui gisait sur le sol.

Les pirates se mirent eux aussi à couvert et un échange de coupe de feux commença. Pour l'instant, les pirates avait l'avantage du nombre mais tous savait que bientôt, d'autres soldats de la marines arriveraient et que, les pirates manqueraient, à coup sur, de munition. Il fallait mettre une stratégie au point. Mais étant donné qu'aucun pirate ne voudrait aubéire à une autre persone que son capitaine, et qu'aucun capitaine ne voudrait aubéire au ordre d'un autre capitaine, cela serait très dure.   


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: scar le 24 Mars 2007 à 18:43:11
Maitre du jeux

Alors que le combat s'acharnait dans la rue du quai. Les bruits de tir virent aux oreilles des sentinels de la frègate se tenant au port. Très vite, elle fit sur le pied de guerre tout les canons armés,et sortis, les voiles cargués en positionde passage dangereux afin d'aller pas trop vite, elle entra dans le port.

Les hommes de Scar virent l'énorme navire du guerre arborrant le pavillon hollandais, très vite se sentant menacé leverènt le drapeau blanc. C'était des mercenaires pour la hollande ils ne risquaient pas grand chose, du moins l'espèraient

les soldats sur le quai, se divisèrent en petit groupe, secahcnat derrière le  moindre objet. Même si ils ne savent pas vraiment se battre dans cet environnement, ils ne laissaient rien paraitre.

Pendant ce temps le soldat retourna au fort.


-Amiral, où est l'amiral??
On lui indiqua, il couru vers le lieux indiqué

- Officier, les pirates se battent au quai, mais plus grave, ils attauqent les soldats venuent rétablir la paix.
- Je sais, le Sergent en faction m'a prévenu, il est lui même allé demander conseil au gouverneur.
J'ai fait pointer les canons sur les navires d'Hyorg, le surnommé Scar, la femme Karnaj. Amenez les soldats de la garnison aux lieux du conflit. J'ai établi un plan, esperant qu'ils sont assez intelligent pour se rendre et éviter le bain de sang.

Les soldats foncèrent sur le combat se divisant, ils encerclaient le quai, mirent, sans que les piirates le sachent, des petits barrage fait avec les moyens trouvés.
Le quai était bouclé. Seul se rendre ou combattre était possible pour les pirates.



Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: hyorg le 24 Mars 2007 à 19:18:16
Hyorg se bâtais dans la mêlé mais vu un soldat donner un message a l’un des officier de la marine avant même que l’officier ne l'ai lue, une balle vint lui transpercer le front, le soldat quant à lui vit hyorg son pistolet a la main courir vers lui  mais le temps que le soldat réagisse il se fit asséner un coup de poing en pleine mâchoire par un autre pirate , hyorg traina le soldat dans une ruelle pour le fouiller et il trouva dans la poche du soldat un ordre de bloquer l’accès du port a tout les pirates voyant se qu’il se préparait il courut prévenir scar de ce qui se tramais.
Pendant ce temps au port l’équipage de hyorg vit les soldats bloquer tous les chemins et ayant reçut l’ordre de venir en renfort il foncière en direction de la taverne tuent les soldats sur leur passage les membres de l’équipage qui étais resté a bort potière les cannons sur le fort prêt à faire feux.
Hyorg arrivât devant scar étonné qu’il ne se bâtait pas et lui dit.

-Tenez mon amis cela pourrais vous intéressez, mais pourquoi ne vous battez vous pas ?   


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: scar le 24 Mars 2007 à 22:26:42
Maitre du jeu

Le plan était fini sans que les pirates ne puissant faire quelque chose. Toute les barricades étaient en place. Les soldats derrières, fusils braqués sur toute les issues, pour fuir il fallait passer par eux et donc essuyer leur tirs.
L'amiral en personne cria se ordres envers nous.


-Rendez vous ou mourez je ne le dirai qu'un seul fois, tous ceux qui se rendent tout de suite auront la vie sauve, seul les réponsable du conflit seront jugés: Un certain hyorg et un certain Morgan. tout veux qui resteront de leur coté avant l'assaut considerai comme résponsable eux aussi...


/Maitre du jeu

scar écouta les menaces de l'Amiral, il souria se tourna vers ses amis
- Cher frère pirate je suis désolé mais je vais aller de l'autre coté. J'ai un marché trop imporatnt avec le gouverneur de cette île pour le perdre à cause d'une bataille dont je n'ai rien à voir.
Qui veut me stopper alors qu'il ose le faire

Il rentra dans la taverne et appella la serveuse, puis ils partirent lui et tout son équipage. Il passèrent sans dommage du coté des soldats.
Puis il se tourna pour regarder ses frères de la coté. Il souria un peu vexé


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: hyorg le 24 Mars 2007 à 23:41:14
Hyorg vit scar partir de l’autre coté de la barricade et il cria
-Scar ne me dit pas que tu as peur de te battre mais préviens tes nouveaux amis que morgane est mort et que si ils me veulent l’amiral doit venir ici me chercher et en personne.
Il se tourna vers les autres pirates et leur dit.
-Ne risquer pas vos vie pour moi les amis je serais me débrouier seul je ne les crainds pas qu’ils viennent je les attends.
Puis il partit vers la ruelle ou il avait laissé le soldat inconscient et il traina le malheureux dans la taverne.   
Mais au port les hommes de Hyorg tenaient leur position attendent le signal de leur capitaine pour agir.   
 


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: Feryoto le 25 Mars 2007 à 00:34:08
Feryoto vit que la situation dégénérait. Il avait perdu la moitié de ses marins, Scar les avait abandonné et il n'y avait plus aucun moyen de fuir.
Pendant un bref instant, la folle idée d'abandonné ses frères pirates lui traversa l'esprit mais il la chassa aussitôt. Il avait des principes et jamais il n'abandonnerait un pirate alliés.
Il réunit se qui lui restait comme équipage et se cacha dans une petite auberge sur la rue. Il attendait la suite des événements, espérant qu'il y aurait un miracle permettant aux pirates de reprendre le dessus.


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: Taranis le 25 Mars 2007 à 03:18:04
   Le quai, ainsi que les ruelles adjacentes sont bloqués par les soldats. Taranis et son second se trouvent encerclés, tout comme les hommes de Hyorg et les autres pirates. La frégate hollandaise dans le port empêche toute fuite possible par la mer. La situation devient critique pour Taranis dont sa tête est mise à prix chez tous les gouverneurs des Caraïbes.
   A ce moment une nouvelle fusillade se déclanche sur un côté du quai et les soldats surpris sur leurs arrières ripostent de façon désordonnée et confuse.

_Ce sont les nôtres capitaine ! S’exclame le second.
_Enfin ! Le pilote a pu les prévenir ! Allons-y, c’est maintenant ou jamais !
Profitant de l’occasion, Taranis et son fidèle second jaillissent de derrière une charrue renversée et se ruent sur les soldats surpris de cette contre-offensive. Sabres d’une main et dague dans l’autre ils tentent de forcer le passage parmi les soldats déconcertés. Des balles perdues sifflent dans les airs et viennent se fracasser dans les premiers obstacles quelles rencontrent, brisant des fenêtres, explosant des jarres. Les coups de sabre volent dans tous les sens. Voyant leur capitaine et leur second en difficulté, les hommes décident à leur tour de charger les soldats. Plusieurs d’entre eux tombent sous les balles. C’est maintenant une mêlé générale de ce côté du quai. Sabres et épées s’entrechoquent dans une rare violence, des cris, des hurlements, c’est la confusion totale.     


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: SilverFalcon le 25 Mars 2007 à 11:05:33
La melée se transforma bientôt en boucherie. Des cadavres s'ammoncelaient et le sang frais couvrait les murs. Le Capitaine SilverFalcon été entré dans une transe meurtrière et bien qu'il fut blessé à l'épaule, il continua de se battre avec une rage folle. Le départ de Scar l'avait laissé bouche bée.
Wolf son second ne perdit pas une minute et sauta avec agilité de toit en toit pour pouvoir prévenir l'équipage. Ceux ci ne tardèrent pas et furent rejoignés par de nombreux baduts,alcooliques ou tout simplement bagarreurs. Mais les pirates
commencait à plier.
SilverFalcon voyant cela, décida de lui aussi rentrer dans la taverne mais pour une raison très précise. Il rentra violement en poussant la porte et en hurlant :


-OU EST PARTI CE CHIEN DE BALAFRE!!!

La serveuse fébrile prononca a voix basse et terrifiée :
-Il..il est part...parti dans la partie basse de la ville!
Elle prononca ces derniers mots en sanglotant de peur. SilverFalcon n'arrangea en rien sa peur en rigolant comme un damné devant les portes de l'enfer. Il s'arreta soudain de cet accès d'hilarité et repartit aussi violement que quand il été rentré. Mais au lieu de passer par le champ de bataille, il sauta sur le toit, suivi de près par ses quatres meilleurs amis(hrp : voir chroniques SilverFalcon pour savoi qui sont-ils)
Il sauta de toits en toits, en hurlant de rage. Arrivé à la partie basse de la ville, il lanca un cri de folie :


-SCAR! OU TE CACHE TU CHIEN GALEUX! RAMENE TA POIRE DE BALAFRE!!

Il paraissait inconscient de ce qu'il disait mais il savait qu'il touché un point faible de Scar : sa cicatrice et surtout, sa suceptibilité.



Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: scar le 25 Mars 2007 à 12:34:16
Après avoir été du coté Hollandais et avant la percée de taranis. Scar se retourna et regarda ses amis. Il pensa

Désolé frère de la coté, mais je ne peut pas mourir betement quand j'ai enfin de quoi payer ma vengeance sur les anglais.
Désolé, à une époque j'aurais fait cela pour mieux attauqer les hollandais mais pas ce jour.

Il vit que les hollandais amenaient dans les ruelles, des petits canons, des coulevrines de calibre 12 à roues. Chargés à la mitraille sans aucun doute, Dans ces petites rues, le spirates face à cela périraient tous s'ils attaquaient.
Le second et Scar entendirent les cris de SilverFalcon


- Le balafré Pensa scar... Silence pauvres larves vous ne savez pas de quoi vous parlez. Je suis un homme d'honneur et j'ai promis à la couronne d'hollande de lui rendre un important service, je suis un mercenaire ne l'oubliez pas. Evitez de faire de vous mes ennemis car vous le regreterez.

Sur un ton plus calme, tout en charchant d'où parlait Silver.
-Si je vous ai quitté, ce n'est pas par lacheté, ni pour aider les hollandais je n'ai aucune intention de croiser le fer avec vous. Rendez, ils sont plus nombreux et plus puissant que vous. L'amiral vous laisse encore cinq minutes pour choisir vitre camps, après cela sera trop tard et le seul refuge que vous aurez sear votre tombe.
 Ne mourez pas bêtement...


C'était assez vrai, les soldats avaient l'avantage.

Maitre du jeu

Le frégate prit sans problème le navire de Feryoto, car sans équipage aucune défense. µQuelque hommes montèrent dedans, sans le détruire ne l'abimer, ils l'utiliserent à leur propree fin. Les marins firent lever le pavillon de la marine hollandaise
Il y avait maitenant deux navires qui bouchés la sorti.

Les canons de tribord de la frégate firent feu, dans le bastion improvosé des pirates. Les morceaux de bois volèrent, le mur était presque détruit, de nombreux mort et bléssé chez les pirates.

L'étau se renfermait



Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: hyorg le 25 Mars 2007 à 14:03:19
A ce moment la les hommes de hyorg cacher dans la cal du leviatemp surgir et fit feux sur la frégate hollandaise qui prit par surprise viens s’échouer sur un récif et mit momentanément hors de combat et un autre combat  s’engage avec la marine sur le bateau feryoto dans tous les coins de la ville les  pirates et les soldats ce battais, mais profitent de la diversion offerte par taranis et le chemin dégager par silver il passa accoter des soldats et fonça vers la direction ou les cris de scar venais il croisa un officier de la marine et apprêt l’avoir  assommer il lui prit ses vêtement puis reparti vers scar, au lion il vus les soldats déplacer une couleuvrine et un canon  il sen approcha et commença a aider les soldats puits une fois que le canon et la couleuvrine  fut mit en place il dégaina pistoles et épée et tua les soldats et tenta  de retourner les armes vers les ennemis qui courais dans sa direction  mais vus scar dans sa ligne de mire  il cria.
-Dégage de la le balafrer si non je tire aussi sur toi amis ou pas.     


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: scar le 25 Mars 2007 à 14:19:19
Scar s'opposa à hyorg
vous faites une erreur monumentale mon ami...

A ce moment les canons du fortin firent feu sur le navire d'Hyorg. Le mat d'artimon et le grand mat furent tranchés.
Les soldats firent feu, pluseiurs pirates s'écroulèrent mort.

Scar tira son épée et chargea sur Hyorg, le combat commenca, à un moment Scar bloqua son ennemi l'approcha de lui et lui murumura


- Pauvre fou, vous ne vous en sortirez pas comme cela. Mais je peux vous aider, fuyez dans la forêt, n'essayez pas de partir par la mer, votre bateau semble immoblisé. vu que je suis blanchie pour la Hollande je pourrais vous aider à quitter l'île le temps voulu.
Mais tentez rien de fou, la garnison de Bonaire est puissante, leur fortin est presque imprenable. Il va couler tout les bateaux pirates, la mer n'est pas votre refuge.

Hyorg se dégagea de l'emprise de son ennmi, il souria à Scar puis fuia.
Scar souria à son tour il vit un sergent le regarder, puis  il sortit son pistolet, visa Hyorg. Tira la balle siffla à ses oreilles


- Esperons que je ne l'ai pas bléssé, comme cela tout est crédible.
Bonne chance l'ami.


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: hyorg le 25 Mars 2007 à 14:44:47
Hyorg suivit les conseilles de son amis et il pensa.-Mon amis vous êtes un fin stratège. Il sorti un corps de chasse et un son se fit entendre dans toute la ville les hommes encore vivent de hyorg se mire tous à courir vers la forêt,  des soldats tentiaire d’arrêter hyorg qu’il parvint à éviter mais une balle toucha le bras déjà blesser de hyorg  il u un moment de faiblesse mais la rage le fit courir de plus en plus vite arriver dans la foret il trouva rapidement une cachet grâce a son expérience de bandit a terre il se cachais dans une grotte humide et sombre ou il tenta de soigner son bras avec le peux de moyen qu’il trouvais et murmura en posent sa tête sur la roche.
-Que vont devenir les autres pirates qui se batte vont t’il se replier ?
Il sorti une flasque de rhum en but un grand coup avent de verser le reste sur sa plaie et de se faire un bandage


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: Lady_KarNaj le 25 Mars 2007 à 14:50:29
Pendant le combat Lady KarNaj, qui s'amusait follement, semblait s'arrêter de temps en temps et semblait parler en langue des signes à deux hommes postés sur un toit.
Une fois la place de la taverne assiégée et les canons à mitraille en place sur leurs barrages, elle sourit d'un air satisfaite de soi.


Parfait ! Exactement comme je me l'étais imaginée ! Ces militaires et leur foutue procédure sont si prévisibles...

Elle fit quelques signes à ses hommes et siffla par trois fois.
Quelques secondes plus tard, un déluge de cocktail molotov s'abattait sur les barrages en provenance des toits aussitôt suivi par des séries de tirs d'armes à feu. Les barils de poudre récement amenés et ouverts prirent aussitôt feu et les  flammes des enfers dévorèrent les pauvres militaires qui étaient regroupés derrière leurs barricades.

Apparement, la pirate était bien renseignée. Habituellement en sous-nombre par rapport à ce genre de bataille, les militaires avaient habituellement pour ordre d'assiéger le lieu du combat en bloquant les intersections à l'aide de pièces d'artillerie puis de fournir un ultimatum aux belligérants.
Sachant cela, Lady KarNaj avait donc prévue de positionner une cinquantaine de ses hommes sur les toits quadrillant chaque intersection menant à la taverne. Ceux-ci équipés de bombes incendiaires et d'armes à feu pouvaient alors contrer toute formation de siège dans ses ruelles.

Entre deux explosions, Lady cria en direction de Taranis:


TARANIS ! OCCUPE-TOI DE LA FREGATE ET DU CONTROLE DU PORT !

Interpellé ainsi, Taranis se retourna et vit Lady. Elle le rejoignit en courant et lui parla plus bas:

Si besoin, arrange-toi pour la faire passer aux abords du Primal Fear ! (sic le manowar de Lady)
J'ai une centaine d'hommes à l'intérieur près à ouvrir les sabords et à faire feu.
Si le plan fonctionne, la frégate ne tiendra pas plus d'une salve.
De mon côté, je m'occupe avec les autres capitaines de la prise du fort.

Elle se retourna et hurla:

ET MAINTENANT, TOUS AU FORT !!!!  ;D


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: scar le 25 Mars 2007 à 15:01:14
Maitre du jeu

Les pirates avaient été très dangereux, ils avaient presque massacré la garnison mais els hommes restant avaient tous un telle arge que le moindre piarte sous leur mains serait mort sans qu'il s'en soit apercu...

L'Amiral qui était au fort refit faire feu aux canons, ce fut au tour du navire de Taranis d'en prendre un coup, moins seveur, les boulets revagèrent tout de même tout le pont superieur qui resemblait à un gruyère... La frègat immobilisait continua de faire feu, autant sur les navires pirates que sur la coté, zone où se situé encore des pirates.

Le fort qui avait fermé ses portes et qui s'attendait à une attaque des pirates était fin prés à un assaut. La cinquante d'homme situé sur les murailles, a plus de quinze mètre du sol avaient tourné dix canons , afin d'expédier leur ennemi qui oseraient attaquer par le port.

Quant à Scar et ses hommes ils marchaient tranquillement. Une chose le génait, se le port céde alors il devra dire adieu à son marché, ce qu'il ne voulait. Il virent un petit groupe de frères de la coté, dans un maison. Ils s'y étaient réfugiés pour recharger leur armes et faire un plan. Les hommes de Scar pénétarèrent dans la batisse souriant puis vidèrent une partie de leur arme à feu sur les pirates. Cela suffit plus aucun ne bougea tous mort, on les égorgea pour en être sur, puis les hommes sortirent l'air de rien.

Toujours cela de moins pour les soldats hollandais.


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: hyorg le 25 Mars 2007 à 15:30:42
Les hommes de hyorg finir par le rejoindre dans la grotte et il leur demanda.-Quelle est la situation les gars et combien de perte avons-nous ?
Le second se leva difficilement et répondit.-Nous avons perdu la moitié des hommes le bosco est mort de même que le charpentier et le voilier. Un des marins se leva et dit.- j’ai vu des hommes de scar tuer plusieurs des nôtres et le second reprit. –Mais bonne nouvelle lady_karnaj  a reprit le dessus et elle se dirige vers le fort que devon nous faire capitaine.
Hyorg se leva le bras en sang.-Nous devons entre dans le fort et j’ai une petit idée de comment faire venez les gars.
Il repartir tous vers la ville dans l’espoir de trouver des soldats pour les tuer et prendre leur place afin de faciliter l’entrer des autres pirates.


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: Feryoto le 25 Mars 2007 à 20:03:41
Feryoto vit que les pirates se dirigeait vers le fort. Ils avaient certe une chance de gagné et de prendre le fort mais étant donné l'état de son équipage, Feryoto décida qu'il valait mieux retourner sur son bateau et utiliser ses canons pour appuyer les pirates mais lorsqu'il entra dans le port, il vit le drapeau de la Hollande hissé au sommet du mat de son navire.
-Celle-la, je ne la digérerai jamais. aboya-t-il. Ceux qui ont osé s'en prendre à mon bateau le pairons de leur vie.

Il se dirigea vers le chantier naval avec son équipage, tuant tous les soldat qui s'opposaient à lui. C'était un animal. Il n'avait aucune pitiée. Tous les soldat qui lui demandaient grâce se fesait trancher la gorge.

     Arrivé au chantier naval, il divisa son équipage en deux partie. La première resterait pour surveiller l'entré et tuer les visiteurs gênant et la deuxième irait chercher les ouvriers. De son côté, il se promena à la recherche d'un bâteau dont la construction était terminée et qui serait prèt à être utilisé. Bientôt, il découvrit une brigantine qui ferait très bien l'affaire. Son équipage revint avec une centaine d'ouvriers. Ils tremblaient tous de peur. Après avoir entendu les coups de feux au port, ils étaient tous allés se cacher. Et au même endroit en plus. Pas très très intelligent.

Feryoto les obligea à remplire la brigantine de boulet de canon, de canon, de bois et de tissus. Après, ils se mirent tous ensemble et poussèrent le bateau à l'eau. Feryoto força les ouvriers à monter avec son équipage dans les bateau. de cette manière, ils pourrait réparer, au fur et à mesure, les dommages causés par les canons du fort au navire. 

À bort de sa brigantine, il s'approcha de son ancien navire (celui-ci ne se défendit pas puisque le nouveau navire de Feryoto portait le pavillons Hollandais) et arrivé à sa hauteur, il fit feux. Avant que l'équipage Hollandais est pu faire quelque chose, leur navire coullait. Feryoto ordona que l'on alle chercher le pavillons noire dans les débris de son ancien navire et bientôt, c'est une brigantine toute neuve arborant fièrement l'insigne des pirates qui se plaça en position pour faire feux vers le fort.


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: Taranis le 26 Mars 2007 à 13:23:11
   Sur le Clipperton II de Taranis on s’efforçait à dégager le pont supérieur ravagé par les boulets du fort. Les morts et les blessés se mélangeaient aux débris. Le bosco avait pris en charge les opérations en attendant le retour de Taranis et de son second.
   Des combats de rue font rage un peu partout. Des fusillades, des explosions, des cris se font entendrent dans la basse ville en direction du fort. La petite troupe de Taranis arrive enfin à bord et constatent avec stupeur les dégâts sur le pont. Sur une soixantaine d’hommes partis en renfort il ne reste qu’une petite vingtaine dont la majorité plus ou moins blessée.

_Le capitaine ! Où est le capitaine ? Demande le bosco au second d’un air inquiet.
_Il arrive. En attendant il m'a donné les instructions. Il faut prendre le contrôle du port en neutralisant la frégate hollandaise. On a l’appui du Primal Fear mais pour cela il faut amener la frégate sous son feu. Le bateau est-il manoeuvrable ?
_Oui lieutenant et le vent est favorable à la manœuvre.
_Dans ce cas nous allons bouger et nous mettre à couvert des canons du fort en nous mettant à couple d’autres bateaux à quai. Ils nous serviront de protection. Après nous verrons ce que l’on peut faire contre la frégate.
_ Dans le port le capitaine Feryoto a neutralisé son propre navire que les hollandais avaient pris. Et comment ça se passe en ville ? S’interroge le bosco.
_Mal. Il y a des soldats partout. Lady Karnaj est parti en direction du fort avec les autres pour l’attaquer, mais je doute qu’ils réussissent. C’est pour ça qu’il faut absolument prendre le contrôle du port pour couvrir une éventuelle retraite.
   Taranis l’avait bien compris et c’était au moment de repartir au bateau qu’il vit sur les toits, des soldats se dirigeant vers les positions des hommes de Lady. Il fallait absolument les prévenir. Perdre ces positions c’était perdre le contrôle de ces ruelles, toujours dans le but de couvrir une retraite.


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: hyorg le 26 Mars 2007 à 18:19:28
Hyorg et ses hommes vus plusieurs soldats sur les toits et il se mire tous as tirer dessus les ennemis tombais des toits et dé qu’il tombait un membre de l’équipage prenais les vêtements du mort, après un ce combat ils se mirent tous en direction du fort tous déguiser en soldat de la marine mais tous les hommes n’avais pas d’uniforme et hyorg  leur dit:
-trouver scar et empêcher-le d’arriver aux fort il pourrait faire échouer mon plan.
-oui capitaine répondit le second.
Puis chacun des groups leur mission donner se mire en route hyorg et son groupe partire vers le fort en fientent une fuite de militer désorganiser  et son second devais trouver et bloquer scar pour qu’il ne puisse pas fais échouer le plan.
Arriver devant le fort hyorg  crias:

-a l’aide les pirates son derrière nous ouvrez-nous les portes.
La ruse fonctionnait et les hommes de hyorg et lui rentrèrent dans le fort et ils se firent tous placer avec les autres soldats, désormais ils devaient attendre l’arriver de leurs frères pirates mais en attendant hyorg comptais le nombre de soldats et de cannons et chercha les réserve de poudre, si son plan fonctionnais les pirates aurais la possibilité de gagner cette bataille 


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: scar le 26 Mars 2007 à 18:50:20
Scar regardait tomber Bonaire, il souria:
- Pauvres fous, ils courrent à leur perte, il y a moins de deux jours de navigation jusqu'un port militaire hollandais. La riposte sera rapide et puissante. Les pirates vont tout piller et tout détruire, cela leur prendra pas trop de temps sans doute.
Je men fous Mettez toutes voiles nous quittons ce port ! son destin n'est pas entre nos mains.

Le sloop quitta à toutes voiles et sans problème le port de Bonaire. Les hollandais ne tentèrent pas de le couler pensant qu'il irait prevenir le port militaire. Mais non il partait vers la Tortue où l'attendait l'instument de sa vengeance.

Partie depuis moins d'un quart d'heure il vit une voile au loin, un petit navire qui fuyait en direction de l'île hollandaise. Le navire était trop loin pour que l'on puisse le rattrapper ou le couler. l'alerte sera donnée et les pirates n'en sauront rien.


Maitre du jeu

      Les portes du fortin s'ouvrirent pour accueillir Hyorg. Alors que dans la poudrière discutait l'Amiral et un homme.
On a répendu de la poudre partout, assez pour que le fortin explose, en plusieurs lieux à la fois. Oui on a mit des zones d'explosifs toutes rejointes par des traces de poudre.
Vous y mettrez le feu quand ils arriveront, je préfére voir le fort être détruit et donc la ville en menace continue que ce dernier au mains des pirates qui pourront la défendre ainsi. Le gouverneur a envoyé un sloop prévenir de l'attaque, je pense que les voiles hollandaises seront ici dans moins d'un semaine voir quatre jours si tout va bien...
Dès que la porte en fer tout au fond cédera ou quand vous entendrez des pirates faites sauter la poudrière ! Le batiment central sera en cendre avec toutes les personnes qui y seront, donc tous les pirates. ne sortez jamais d'ici, ne vous montrez jamais. Rien n'existera plus...

L'homme accepta de donner sa vie, il était déjà atteint d'un mal inconnu et mortel, il lui restait environ deux mois à vivre, les finir pour lui ne signifiait rien.
L'homme se cacha, on ne le voyait plus. La porte de fer fut fermée, puis l'Amiral sortit du couloir, et ferma la grille, seul accés à cette pièce. Le soldat avait ordre de tout faire sauter si la grille tombait.


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: SilverFalcon le 26 Mars 2007 à 19:00:17
Le Capitaine SilverFalcon , pendant ce temps, était sorti de sa folie meurtrière et avancait dans les ruelles tranquilemment, accompagné des 4hommes. Arrivé dans une église, il vit un spectacle pour le moins horrible : des hommes égorgés et éventrés jonchaient le sol. Il s'appreter a en tuer un d'un coup de feu pour abréger ses souffrances, lorsque celui ci se releva l'air de rien. Wolf le second s'approcha et examina ses blessures, qui 'étaient qu'un leurre. Le pirate, regarda ses frères et après avoir fait le signe de la croix, explique la situation actuelle. Après avoir fini sa description, SilverFalcon qui paraissait réfléchir lui tira dessus dédaigneusement. Puis il donna des ordres dans l'oreille d'un de ses compagnons qui s'en alla à toute vitesse.Il attendit 5 minutes environ, le temps d'achever les rares survivants et de bruler l'église, puis parti en courant de la basse ville, ses hommes le suivant. Il ricanait. Arrivé a un chantier naval, il chargea à l'aide de ses compagons des barils d'explosifs dans un sloop, coinca une barre sous l'eau dans le gouvernail de facon à ce que le navire soit tourné vers un point stratègique : la place près de la taverne ou tout avait commencé, et plus prècisement juste derrière les soldats! Il alluma une longue mèche avant de lacher le sloop. La mèche permetteraient de tenir assez de temps pour atteindre le point voulu. SilverFalcon attendit alors l'arrivée de son équipage qui ne tardèrent pas à venir. Ensembles, il emportèrent 50 canons mais chargès d'une charge assez meurtrière : des cocktails molotovs. Ils les emportèrent les canons avec eux et se dispersèrent.
Soudain, une énorme explosion retentit : le sloop avait été détruit.
Ce fut le coup de feu pour le plan de Silver. Tous les coups de canons furent tirès à intervalles réguliers vers un but prècis : le quartier de la marine!
SilverFalcon refit alors ce qu'il fit de mieux durant toute la soirée : sauter de toit en toit en hurlant : AUX ARMES!!
Il parvint à rejoindre Lady Karnaj qui avait l'air contente. Il se racla la gorge et expliqua :

-J'ai fait diversion : les coups de canons ayant été tirès juste après l'explosion du navire, ces chiens de l'armée vont surement allez voir du côté du chantier naval! Mais le cerveau de l'opération restera bien au chaud dans sa maison que j'ai fait exprès d'épargner. Il nous suffit juste d'aller le cueillir las bas et allez le remrcier comme il se doit !  puis mimant une courbette de noble, ce qui faisait contraste avec l'ambiance qui régnait, Me feriez vous l'honneur de m'accompagner avec l'un de vos hommes pour allez voir notre cher amiral et le récomponser de son acte de cette nuit, si vous n'êtes pas dégoutés par l'odeur des cadavres brulés my lady... ?

La situation tournait à l'avantage des pirates. Le nombre de soldats réduit, ces derniers n'arrivaient plus à contenir la horde de Frères de la Côte. La ville était à feu et à sang mais sur le visage de tous les capitaines pirate présents, se dessinait un sourire : celui de la victoire proche...


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: Lady_KarNaj le 27 Mars 2007 à 19:33:35
Lorsque SilverFalcon arriva auprès de Lady K., celle-ci, qui avait rassemblé une bonne centaine de ses hommes sur une petite place à couverts des canons et aux abords du fort, était en train de leur distribuer de petits containers en fer desquels sortaient une mêche. Ces derniers provenaient d'une grande malle portant des armoiries espagnoles.
Chaque marin rassemblé autour de la capitaine paraissait être dans une transe meurtrière pour le moment contenue et prête à éclater de nouveau.


Voici de quoi leur réserver encore quelques surprises, mes enfants  ! Balancez-moi cela uniformément au pied des murailles avant de passer à la suite ! L'heure de la victoire aura alors sonné et vous pourrez alors vous repaître de vos victimes ! 

Une fois la distribution faite, elle fit alors face à SilverFalcon. Durant son récit, Lady gardait continuellement son sourire et ne pu s'empecher de lacher un rire lorsque son interlocuteur lui fit une courbette.

Mais l'odeur de viande grillée ne me gène aucunement, Très Cher ! J'avoue même en être très friande. :D
Par ailleurs, je vous félicite de vos si bonnes manières !

Lady se retourna vers un homme de stature moyenne arborant un masque d'argile blanche et des habits d'un noir corbeau. Le personnage bien que masqué dégageait quelque chose de malsain et avait une tendance naturelle à mettre mal à l'aise.

Cypher, rassemble la division spéciale et suivez-nous comme vous savez si bien le faire !

Aussitôt dit, l'homme poussa un sifflement long et strident et sauta d'un bond sur le toit !
En moins de 3 secondes, il avait disparu.


Quand à vous mes enfants, allez-vous amuser ! Mais n'oubliez pas ! La surprise avant l'assaut !

Lady tendit le bras à SilverFalcon et reprit sa conversation avec lui.

Et bien allons-y, Très Cher ! Ne faisons pas atteindre notre hôte ! Il nous a tellement diverti cette nuit qu'il serait inconvenant de le manquer !

Aimez-vous aussi ce genre de ballades au clair de lune sous le bruit des canons et les cris des blessés ? Ces magnifiques feux dansant tout autour m'émoustillent au plus haut point et me pousseraient même à certaines
frivolités ! Et ce fumet ! Hmmm... Fameux ! 

 Edit: aucun smiley dans la partie chronique et quete lady karnaj, mais tu peux dans les tavernes
Scar


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: SilverFalcon le 27 Mars 2007 à 20:14:42
SilverFalcon regardait la femme avec la plus grande attention, s'étonnant sans cesse d'elle et de son équipage. IL ne put s'empecher de siffler d'admiration devant le bond exeptionel du denommé Cypher. Prenant le bras de la jeune femme, il l'emmena vers la partie incendiée de la ville tout en écoutant ses paroles. A la fin de celles ci, il ne put s'empecher de rire :

-Eh bien dis donc, vous y tenez vraiment à votre nuit d'amour très chère! Nous verrons cela plus tard je serais heureux de vous l'offrir... Vous êtes une femme dangereuse et imprèvisible j'aime ca! Mais je m'égare et oublie totalement notre amiral.

En disant cela, ils étaient presque arrivés aux quartiers de la marine. SilverFalcon sentait depuis un bon moment une présence énigmatique qui les suivait de très près. Au bout d'un certain moment, un de ses hommes se pencha vers lui et demanda discrétement s'il fallait abattre l'ombre noire qui les filait. Se souvenant au dernier moment de Cypher, le capitaine refuta la proposition. Puis il se retourna vers Lady Karnaj qui semblait follement s'amuser en tirant sur tout ce qui bougeait et n'était pas pirate. Elle riait aux éclats. SilverFaclon commenca :

-Revenons à nos affaires Lady. J'ai élaboré un plan : je ne pense pas que cela vous dérange d'user de vos charmes pour frapper au centre? Non? Tant mieux. Rentrons donc dans cette batisse et je vous expliquerais cela bien au chaud.

Il designa la batisse en question d'un coup de tête à ses hommes qui rentrèrent dedans violement. Quelques coups de feu et cris plus tard, ils sortirent et firent signe que les deux capitaines pouvaient entrer.
Ces derniers s'assirent autour d'une petite table et ouvrirent une bouteille de rhum qui trainait par là. SilverFalcon continua alors l'exposition de son plan :


-Je disais donc qu'il vous faudrait user de vos charmes. Prenez donc les habits de la regrettée femme qui habitait ici. Après les avoir mis, vous irez seule voir notre amiral. Dites aux gardes s'il en reste, que l'amiral vous a payée pour une nuit de plaisir. Evitez de faire du zele et ne tuer pas plus de 2 gardes je vous en prie. Donc arrivée dans la chambre de monsieur, attachez le donc comme il se doit à son lit, déveti de préférence. Allez à sa fenètre et jetez la premiere lampe à pètrole par dessus. Elle devrait normalement tombre sur du foin, distrayant ainsi les sentinelles le temps que j'entre par la grande porte. La suite...sera totalement improvisée, je ne sais donc toujours pas comment allons nous sortir de ce nid à rats.
Si notre amiral n'est pas là, tuez tout simplement tout ce qui vous passe sous la main et brulez tout ce qui est encore intact. Mais avant de le faire, lancez comme même la lampe, que je ne meurs pas bêtement sous des décombres. Cela vous convient t-ils?

Il dit cela en tendant des affaires assez osées à la femme.


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: Lady_KarNaj le 27 Mars 2007 à 22:10:44
Lady regarda SilverFlacon dubitative.

Vous êtes sérieux ou vous me faîtes une blague ?
Pensez-vous sincèrement que l'Amiral pendant que le port dont il a la responsabilité se fait piller pense à se divertir avec des catins ?
Ne croyez-vous pas qu'il serait plus actuellement sur le pied de guerre en train d'imaginer un plan pour nous contrer ? 

Allez, Allez...  Avouez que c'est pour me voir en tenue sexy que vous m'avez mené jusqu'ici ! 

Pendant ce temps les hommes de Lady étaient arrivés aux abords du fortin et commençaient à essuyer les tirs de l'ennemi stratégiquement placés sur les remparts du fort.
Une bonne partie des pirates étaient déjà sur place et les tirs de canons faisaient des ravages.
Profitant de la cohue générale, les hommes du Primal Fear équipés de leur arme secrète se précipitèrent à l'assaut des murs. Malgré de nombreux morts une bonne partie eut le temps de jeter les containers allumés au pied des hauts murs leur faisant face et à l'intérieur de l'enceinte.
Aussitôt les bombes lancées, un homme patibulaire de forte carrure hurla:


TOUS AUX ABRIS !!!


A ces mots, la majeure partie des pirates se replièrent là où ils pouvaient cherchant le premier abris de fortune qui puisse les abriter du souffle de l'explosion.
Un mouvement de panique commença ausitôt à s'instaurer chez les défenseurs du fort.


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: Taranis le 29 Mars 2007 à 17:32:56
   Pendant que certains tentaient en vain de séduirent de belles pirates, d’autres se battaient toujours dans les ruelles de la basse ville et commençaient à se regrouper autour du fort.
Le quai est contrôlé par les pirates mais reste en partie sous le feu de la frégate. Le Clipperton II s’est déplacé dans le port pour se mettre à couvert des canons du fort et de la frégate dont son étrave est toujours coincée dans des rochers, mais sa position lui permet de contrôler le port. De plus pour se stabiliser le navire à mouillé sur l’arrière. L’abordage est impossible sans être de nouveau sous le feu de ses canons et de ceux du fort. Pourtant il faut amener la frégate à porté du Primal Fear du capitaine Lady Karnaj, dont ses canons n’attendent que ça pour cracher leurs boulets. Taranis n’étant pas remonté à bord du Clipperton II, c’est le second, que l’on appelle lieutenant, qui prend en charge le navire.

_Ca ne va pas être facile de faire bouger cette frégate lieutenant. Se demande le bosco. Elle est échouée et nous n’avons pas le bon angle pour tirer… Pourtant il ne reste que quelques dizaines de mètres pour qu’elle soit sous le feu du Primal Fear. C’est rageant.
Le second réfléchi encore un peu, puis répond au bosco.
_Je sais ce qu’on va faire. Nous allons déplacer quelques canons et nous tirerons sur la chaîne d’ancre pour la briser. Le vent aidant le navire va se mettre à dériver en pivotant de l’arrière jusqu’au Primal Fear. Pour plus d’efficacité nous utiliserons des boulets ramés.
_Génial ! C’est génial lieutenant ! S’exclame le bosco.
_Bon, maintenant exécution. Ce massacre n’a que trop duré, il est temps d’en finir.
_Tout de suite lieutenant !
Une fois en place les canons se mettent à tirer. Après plusieurs essais la chaîne fini par se briser. Sur le moment la frégate ne bouge pas, mais lentement la poupe se met en mouvement et le bateau pivote en dérivant dans la direction du Primal Fear pour se retrouver enfin sous son feu.
_Ca y est lieutenant ! C’est gagné ! Se réjouit le bosco.
Dans ses pensées le second se dit à lui-même :

…Ca y est chère Lady, le bateau est à vous. Pourvu que ça marche !


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: scar le 30 Mars 2007 à 17:27:22
Maitre du jeu

           Tandis que dans la ville le combat avait céssé, seul le fort tenait et bien. Plus d'un quart des pirates survivants étaient mort a avoir essayé de l'attaquer.
Le gouverneur chez lui, dans son bureau avait été attaqué par des bandits, sa maison en ruine, toute sa famille tuée. Il respira un bon coup. Prit le pistolet sur le bureau, le posa sur sa tempe


- Pour l'honneur, et ma famille. J'ai faibli pour la couronne hollandaise et pour ma famille tout ce que j'aimais à disparut.

Au moins, ils ne pourront se servir de moi pour faire ouvrir les portes du fortin. Adieu amiral ou a bientot au jugement dernier. Pensa-t-til

Il appuya sur la gachette. S'en était fini de lui. le bruit du coup de feu retenti dans toute la maison, puis plus rien, que des morts.

Dans le fortin, sur les murailles, l'Amiral vit la frègat échouer à son role.
Mais dans la cour un soldat s'approcha d'Hyorg et de ses hommes.

-alors, comment c'est dehors.
Mais vos uniformes.... ils sont troués, vous n'etes pas bléssé.
Aux armes!! S'écria t-il, pointant son arme sur un des pirates et se reculant

-Aux armes des piartes se sont inflitrés, plusieur armes se tournèrent vers les cibles des cris...



Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: SilverFalcon le 30 Mars 2007 à 18:28:41
A ce moment là, des coups de feu retentirent. Hyorg et ses hommes s'apprètaient à mourrir dignement et relevaient les têtes. Mais ils virent l'Amiral courir et disparaitre  dans un couloir. Quand au groupe d'hommes qui pointait des armes sur les pirates, ils étaient tout simplement mort. Les coups de feu provenait de la porte ouverte ,découvrant le capitaine SilverFalcon et ses hommes. Ce dernier avait laissé Lady Karnaj très en colère et était décidé à rentrer de force dans le fortin.

Mais quelle fut sa surprise de voir Hyorg planté devant lui, l'air ébahi! Ils se remirent tous les deux les idées en place et se saluèrent mutuellement. Silver souleva alors un homme de sa taille et prit ses vetements. Il se changa et ainsi, prit la même couverture que Hyorg et ses hommes.

Ce groupe partit alors dans la direction par laquelle l'Amiral s'était enfui et tombèrent sur une troupe de soldats agités. Ceux ci les acostèrent :


-Aandacht soldaten! het hoofd van de stad heeft zelfmoord gepleegd en piraten zaaien de rotzooi! U beter doen om als ons te doen ontvluchten en u zou! Men wordt verloren! Fortin is op het punt te vallen! (trad : attention soldats! le gouverneur s'est suscidé et des pirates sèment la pagaille! Vous feriez mieux de faire comme nous et de vous enfuir! Le fortin est perdu!)

Puis ils s'en allèrent en courant. Les pirates s'arrètèrent alors, essayant de former un nouveau plan.

Edit: Silver c'est le gouverneur pas l'Amiral qui s'est suicidé...
deplus évite de faire en un poste des action trop importante pour l'être en un poste et encore moins sans me défier
mais vu que c'ets votre premier quete, vraiment dirigé, je garde ton message mais sache que le prochain comme celui la sera supprimé désolé mais tu prends une trop grosse marge de liberté avec les évènements importants

Hyorg m'avait dit de faire ce que je voulais et on avait fait des duels avant.


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: Lady_KarNaj le 30 Mars 2007 à 20:11:06
Les intrus pirates infiltrés dans le fort et les bombes artisanales attérissant un peu partout dans le fort avaient semé la zizanie parmis les soldats.
Ceux-ci, voyant les assaillants se protéger comme il pouvait de l'explosion des engins de mort disseminés un peu partout dans et autour du fort, cherchaient instinctivement à faire de même et les positions tenues depuis lors de manière disciplinée était laissée à l'abandon.

Quelques secondes parraissant des heures passèrent avant que les bombes firent leur office.


PETTTFFFUUIIIIIIICHHHHHHHHHHH !!!!!!

Hein ? Petfuichhhh ??? Pas Boum ??
se dirent chaque homme à proximité du fortin...

Dès lors, de nombreux braves tentèrent un regard sur la provenance des bruits incongrus.

Les engins au lieu d'exploser, faisaient comme des candelabres dégageant une importante et épaisse fumée opaque à l'odeur nauséabonde.

Le temps de réaliser ce qui se passait, le fortin était totalement plongé dans la fumée et il était dès lors impossible d'y voir à plus d'un mètre.

C'est le moment où un audacieux "A L'ABORDAGE !" fut prononcé.
Une quinzaine de pirates lancèrent leur grappin à chaines sur le mur d'enceinte permettant une ascencion à différents endroits du fort.
D'un autre côté, des barils de poudre étaient amassés contre la lourde porte d'entrée du fort avec la ferme attention de l'envoyer sur la lune.

L'assaut finale du fort était donné et le destin des derniers défenseurs cellé.



************************************************************



Pendant ce temps, dans le port de Bonaire, le Primal Fear n'avait pas bougé d'un pouce depuis le début du combat. Celui-ci arborait un drapeau d'un blanc éclatant qui contrastait nettement avec sa dominante de noir et son univers digne des  pires cimetières hantés par ses âmes en peine. Ce simple bout de tissu et le lourd silence reignant à bord avait trompé l'ennemi et ses tirs dévastateurs. L'immense pavillon morbide paraissait désert, tous ses sabords étaient clos et ainsi, par cette ruse, pas un boulet n'était venu le percuter.

La frégate hollandaise, quand à elle, privée de son gouvernail, était livrée à elle-même tournant lentement au grès du vent et des flots.
Elle se rapprochait lentement de l'imposant manowar et était de plus en plus vulnérable à un éventuel réveil de celui-ci.

Plusieurs minutes s'écoulèrent durant lesquelles la frégate dansa devant le monstre.
Mais un tel ballet ne pouvait rester inaperçu et la bête feignant le sommeil était avide de sang et de chaire fraîche.
Au moment où la frégate présenta sa proue, le Primal Fear décida de passer à table.

Un lugubre et puissant "OUVREZ LES SABORDS !" brisa le silence du manowar. A cette ordre, la bête poussa un grognement engendré par l'intégralité des sabords qui s'ouvraient à l'unisson.

"SORTEZ LES CANONS !"
Plusieurs dizaines yeux symbolisés par le fût des canons sortirent du monstre et se pointèrent sur la belle danseuse qui lui tournait alors inconsciemment la tête.

"FEUUUUUUUUUUUUUU !!!!"
La mise à feu provoqua comme un éclair dans la nuit suivi d'un long grondement de tonnerre.
Une pluie de métal de toutes formes et de toutes tailles s'abattit alors sur la frégate qui fut transpercée par ce souffle meurtrier sur toute sa longueur.

Lorsque l'imposante vague engendrée par le fort tangage du Primal Fear rencontra sa victime, celle-ci, terrassée et déjà immergée au trois-quarts, rendue l'âme et disparue à jamais sous les flots.






Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: hyorg le 30 Mars 2007 à 22:29:46
La couverture de hyorg découverte par les soldats il eut juste le temps de se cacher dans un coin et ses hommes se battaient sur les remparts, les cadavres de soldats et de pirates commençaient à s’amasser. Les bombe pleuraient la panique était totale. Le fort assiégé de l’intérieur et de l’extérieur, hyorg se défendit comme il le pouvait mais par chance il se trouvait a quelle que mètre d’un baril de poudre et cria a son second.-Archimède couvre moi avec quel-que hommes j’ai une idée.
Il se mit à courir vers le baril pendent que ses hommes le couvrais il attrapa le baril et fonça vers la porte du fort en le lancent il s’écriât.
-Pour vus que ca marche et c'est à vous de jouer ma chere karNaj.
Le baril rebondit plusieurs fois avant de s’immobiliser devant la porte hyorg se laissa tomber en sortent son pistolet préféré et une détonation suivit d’une énorme explosion se fit entendre, des débris de bois volaient dans tous les directions  et un énorme nuage de poussiere englobait l’endroit où se tenait la porte. Hyorg profita de l’occasion pour se relever et se maitre à couvert.     


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: Feryoto le 03 Avril 2007 à 01:48:37
Feryoto vit que les pirate étaient entré dans le port. Il décida qu'il ne servait à rien de rester dans le bateau alors, c'est avec une centaine d'homme qu'il entra dans le port(en barque).
-Prend 10 homme, Va au chantier naval, vol un sloop, rend toi au port français le plus proche, tu y trouvera un homme appelé Math, Il travail pour moi. Dit lui que je t'envois. Il placera sous tes ordres 400 marins et te remettera un manowar. Il est déja payé mais tu peut lui laisser le sloop comme bonus. Après fait courrir le message que bonaire est tombé et qu'il faut des pirates pour la défendre. Après tous il y a surment des pirate moins lâche que scar. Par la suite, revient le plus vite possible. En galion, il faut 4 jours pour faire l'allé-retour et vu que tu te rend en sloop et que tu revient en manowar,tu devrait être de retour avant que les renfort hollandais n'arrive vu que leur port le plus près est à 3 jours de navigation. C'est bien amusant de prendre la ville mais il faudra aussi la défendre.
-Oui mon capitaine. Tous de suite mon capitaine. Mais si je peut me permettre, Bonaire n'est pas encore tombé.
Et c'est avec un sourire en coins que le capitaine répondit à sont second:
-Oui. Mais elle tombera.
Sur c'est mots, le second partit avec une dizaine d'homme en direction du chantier naval.
-Et maintenant, TOUS AU FORT!!!!   


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: Taranis le 04 Avril 2007 à 19:23:21
   Le port est totalement sous le contrôle des pirates dont le Clipperton II, de par sa position favorable, garde l’entrée à une éventuelle intrusion de la marine hollandaise. Plus loin en arrière se trouve le Primal Fear qui lui contrôle le chenal desservant tous les quais. Plus aucun navire ne peut sortir ou rentrer sans y être autorisé. Dans la ville les fusillades ont pratiquement cessés. Les combats se sont déplacés autour du fort dont on peut apercevoir des colonnes de fumée. Sur le Clipperton II on commence à s’inquiéter de l’absence de Taranis.


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: scar le 05 Avril 2007 à 16:45:38
Maître du jeu

           Le port de Bonaire est tombé, le fortin suit la même conduite. Les pirates auront bientôt prit le contrôle du fort. L'Amiral coura dans la cour. Il sortit son sabre et commença à se battre, tuant plusieurs pirate il succomba sous la lame d'un de ses ennemis.
Le port est tombé....
les pirates peuvent fêter leur victoire, mais pas trop tôt. Car l'homme chargeait de faire sauter le fortin  alluma les poudres. Un court instant puis plus rien pour lui mais pour les pirates une énorme explosion, les différentes zones d'explosifs sautèrent l'une après l'autre....
La garnison partit en poussière tuant tout les occupants, les remparts connurent le même sort.
ils cèderent et tombèrent s'écrouler et couler dans la mer, sous la falaise...
Des dizaines de blessés autant de mort. Le fort inutilisable, totalement ruiné et imossible de le réparer en moins d'un mois.
Ses débrits allèrent endommager plusieur navire qui étaient au mouillage où se situé dans le port...

Bonaire était tombée, mais plus rien pour la défendre, on n'avait qu'à venir le prendre pour qu'elle nous appartienne. La population sous le choc, elle refusa d'aider les pirates: autant mourir en aidant sa patrie en laissant les pirates dans un port sans Aucune défense. 



Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: Lady_KarNaj le 05 Avril 2007 à 20:48:23
Lady, sortie de la maison après que SilverFalcon lui avait présenté son plan plus que douteux, vit de loin le spectacle du fort volant en éclats.

Et bien, ils n'ont pas lésiné sur les moyens ! Ils ont été plutôt coriaces ce coup-ci !
ça va encore me faire une bonne centaine de marins à remplacer... 
Heureusement que j'ai incité cette révolte sinon la mission risquait de se solder par un échec...

Enfin... Allons maintenant voir notre cher gouverneur ! Certains de ses papiers intéressent nos commanditaires et d'autres pourraient nous révéler quelque chose de bien utile...

Mes enfants, allez faire place nette sur les lieux et gardez moi le gros lard dans son bureau !

A ces mots, différentes ombres se dirigèrent à vive allure vers la villa du gouverneur.

Quelques minutes passèrent pendant lesquelles la capitaine pirate prit son temps à passer quelques ordres de pillage à quelques uns de ses hommes rencontrés ici et là.

Elle arriva devant la porte de la demeure, frappa trois coups à la porte et un de ses hommes en noir lui ouvrit aussitôt.
Lady connaissait les lieux. Une mission réalisée auparavant pour le compte du gros lard et l'achat de quelques parcelles de terre lui avait permis de localiser divers accès, l'emplacement du bureau et le plus important de tout, l'emplacement du coffre...

A son entrée dans le bureau, Cypher vint à sa rencontre et lui parla en langue des signes. Lady jeta un oeil vers la pièce et vit le gouverneur allongé baignant dans son sang.


Hmmm... ce foutu gros lard, en plus de nous avoir fait opposer une grande résistance en faisant défendre son île, il nous ôte la joie d'un entretien privé avec lui ! Je suis fachée, là !

Bon... faisons vite avant que les autres vautours se ramènent !
Fouillez-le ! Avare comme il était, la clé du coffre est forcément sur lui !

Lady KarNaj se dirigea vers un grand tableau et le tira en l'attrapant par la droite. Celui-ci pivota telle une porte et laissa apparaître un coffre-fort d'un fort beau gabarit.
Pendant ce temps, les ombres avaient dépouillé le cadavre et présentaient déjà à leur capitaine la clé du coffre.


Parfait ! Voyons ce que nous offre en présent cette charmante ville...

Après un double tour de clé, la porte de la caverne d'Ali Baba s'ouvrit !

FFFFFFIIIIOOOOOOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU !!!!!
Je savais qu'il était riche mais pas à ce point là !!!!

Devant les yeux des pirates s'étalaient dans ce coffre, une bonne centaine de lingots d'or massif faisaient ombrage aux quelques millers de pièces d'or et papiers d'importance entreposés dans celui-ci

Vite ! Occupez-vous des lingots et laissez les pièces d'or ! Je crois qu'on aura pas assez de mains pour s'occuper de la menue monnaie ! Et puis, faut aussi savoir partager avec ceux qui nous ont aidé à réaliser ce coup de maître !

Moi, de mon côté, je prends les papiers et le sceau de l'île ! Je suis certaine qu'en plus d'avoir ce que nous cherchons, il y a quelques centaines d'ares qui n'appartiennent à personne dans cette charmante île ! 

Ahhhhh sacré Scar ! je pense maintenant savoir d'où t'es venue l'idée d'attaquer des mines d'or... 

En quelques minutes, l'affaire était pliée et la compagnie disparue dans l'obscurité de la nuit.


Edit: fais attention tu copies trop le php et ses expressions dans le rp: are, mission raté....
Sinon jamais de smiley dans la partie quete et chroniquemais autorisé dans les tavernes

Réponse à l'Edit: Justement ! Je traduis simplement le jeu IG en partie RP. Lady a reçu une mission de pillage de port par les Espagnols (d'où le nombre d'indices se référant à l'Espagne) et a donc effectué sa mission.  ;-)


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: Feryoto le 05 Avril 2007 à 23:10:45
Feryoto vit le fort voler en éclat. En l'espace de quelques secondes, la ville avait été prise et perdu. Il serait maintenant impossible de la protèger. Il fallait partir avant que la Hollande ne raplique. Mais Feryoto ne pouvais pas partir le main vide, il avait perdu un navire et tous se qu'il contenait ainsi que plusieurs marins d'expériences, il fallait bien que tous ça raportte.
-Divisez vous en 10 groupes et pillez tous se que vous verrez. Rapportez le butin sur le navire et revenez pour continuer.

Sur ces mots, il parti en direction de la demeure du gouverneur avec une dizaine d'homme. En arrivant à l'entré, il vit Lady Karnaj qui sortait avec ses hommes qui transportait des lingots d'or.
- Eh bien ma chère. Je doit dire que vous m'avez batu de vitesse. Mais comme on dit, premier arrivé premier servit.

Après, il se dirigea dans la maisons. Aussitôt arrivé à l'intérieure, ses hommes se divisèrent pour piller se qu'il restait. De sont côté, Feryoto se rendit dans la chambre du gouverneur et trouva pour une petite fortune de bijoux ayant appartenus à la femme de ce dernier.
-Eh bien elle n'a pas tous pris. C'est déja ça. dit il pour lui même.

En moin de 10 minutes, il ne restait plus rien de valeure dans la maisons. Feryoto reprtit vers le port avec ses hommes.


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: Lady_KarNaj le 13 Avril 2007 à 12:32:12
Le port était tombé et désormais inoffensif. De son navire, Lady contemplait le spectacle et sourit.

Voilà une bonne chose de faite ! Maintenant filons et allons toucher notre dû !

LEVEZ L'ANCRE ! NOUS PARTONS !

Lorsque le Primal Fear passa à quelques emcablures du Clipperton II du Capitaine Taranis, la pirate fit un salut amical à ses frères de la côte et laissa derrière elle le port de Bonaire en flammes.


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: scar le 14 Avril 2007 à 15:02:41
Maitre du jeu

       Le sloop arrive à l'île hollandaise voisine après deux jours de voyage.
Sans même prendre le temps de s'occuper du navire son capitaine courra prévenir le gouverneur de la perte de Bonaire
Ce dernier comprit que la situation serait mauvaise, il ordonna d'envoyer sur le champs la flotte militaire. Car sans fort l'île sera facilement prenable
C'est ainsi qu'un manowar, deux frègates, une corvette, trois flutes, guidaient par le sloop et rejoint par un corsaire avec une galiotte et un chebec se dirigèrent vers Bonaire.

Dans quatre jours elle appartiendra à la couronne de Hollande....


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: hyorg le 14 Avril 2007 à 15:23:15
Pendent se temps au fort les soldats survivent voyant les pirates  affluer finir par rendre les armes, Hyorg et son équipage se regroupaient.
-Les gags direction le port on remet le Leviatemp en état on prend des provisions et on met les voile au plus vite direction La Vega
Les hommes se mire t’en route une fois arriver il prier tous se qu’il trouvait pour répare leur navire, il fier quelle que prisonniers et commentaires le travaille il leur faudrait deux jour pour réparer et appret ses ses deux jour il repartire.


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: Feryoto le 14 Avril 2007 à 18:53:01
Feryoto monta à bord de son navire. Il remarqua que les flammes avaient gagné le port de Bonaire. Bientôt, si l'incendi n'était pas éteint, il ne resterait que des miettes de ce qui avait autrefois été l'un des port le plus prospère des caraïbe. Le regard de Feryoto se tourna vers le large. D'abord, sur le Cliperton II et ensuite sur le Primal Fear qui disparaiterait bientôt de son chant de vision.
-Hisser les voiles et suivez Lady Karnaj.
-Mais mon capitaine, vous n'avez pas l'intention de le couler. Ils nous ont aidé lors du combat. s'exclama le pilote.
-Espèce d'idiot. Il y a certainement encore des navires Hollandais qui empêche une éventuelle retraite.
-Et?
-Ces navires ne nous l'aisserons pas passer car ils savent qu'il peuvent nous couler. Parcontre, ils ne sont pas de taille à combatre un manowar. Alors nous suivrons Lady Karnaj qui nous fournira un très bon moyen pour quitter les eaux du port.
-Et où est-ce que l'on se rend?
-Cap sur grenade.


Titre: Re : La vengeance des frères de la côte
Posté par: scar le 17 Avril 2007 à 09:00:32
Maitre du jeu


        Après cinq jours de route la flotte Hollandaise arrive au port de Bonaire. Les pirates qui tentèrent de se sauver ou de la stopper furent tous arreter ou tué sans jugement.
L'Amiral chercha les responsable de cet assaut. Les paysans lui apprirent que Hyorg Taranis et Lady Karnaj ainsi qu'un dénommé silverFalcon quatre pirates redoutable étaient les responsable de cette bataille.

L'Amiral fut arrété les chefs pirates se trouavant encore sur l'île et ordonna un avis de recherche sur la tête des responsable

Bonaire redevait Hollandaise, les paysans étaient enfin rassuré.




Fin de la quête.
vous pourrez si vous le voulez m'envoyez un mp me disant que vos peros étaient encore sur lîle et que 'lon fasse ainsi un procé rp. Chose très interresantez je le pense.
Avis au amateur
Scar [/color]