20 Mars 2019 à 12:07:10 Cacher ou afficher l'entête.
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Réorganisation de la carte
recherche forum pirate  
Accueil jeu :: Accueil Forum :: Aide :: Rechercher :: Identifiez-vous :: Inscrivez-vous
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Taverne du port  (Lu 24594 fois)
legaulois
Messages:
Invité

« le: 12 Mars 2008 à 23:09:49 »

J'arriva à TOBAGO, moi et mes quelques hommes. Nous nous amarrames un peu à l'écart des autres navires, qui étaient aussi plus imposants que le notre, face à une taverne.
Le soir tombait.

Ce soir,m'adressant à l'équipage, je veux cinq hommes à bord du navire, le reste, descendez, buvez, baisez, mais pas de pillage ni de bagarre avec la milice, ou vous aurez à faire à moi.

Je descendis du navire, et me dirigea vers la bicoque en bois, façe à notre navire que seul l'enseigne pouvait faire deviner que c'était une taverne.
Je m'introduit à l'intérieur, et l'aspect extérieur n'enviait rien à l'aspect intérieur. La crasse recouvré toutes les tables, et peu de bancs était encore debout. Je vis quelqu'uns de mes matelots, déjà soûl.
Je m'assis à l'écart, dans l'ombre de la piéce unique dont était composé ce lieu. Il y avait quelques hommes n'appartenant à mon bâtiment, mais malheureusement aucune putain en vu.

Tavernier, une pinte de rhum, et dans un verre propre.

Mon verre hydratant mon gosier, je fus surpris lorsque l'un de mes hommes fût pousser gauchement par un terriens. Je le vis se relevez, il me jeta un coup d'oeil, aucun milicien aux alentours, un hochement de tête, et l'homme alla se fracasser contre la porte, ses compéres sortirent des dagues, et mon hommes subit une estafilade au niveau de son torse
Ne fait plus jamais sa...

Les deux hommes se retournérent, apparement surpris, mais se rapprochérent aussitôt de mon homme. Je me leva, mais à ce momment, la milice fit irruption, lentement, car le premiers homme bouchait l'entrée. Le matelot et les deux autres hommes se rassirent, comme si de rien n'était.

La soiré se termina calmement, a part qu'au petit matin, je me réveilla dans un coin de la ville, avec une femme en sang à mes pieds, celle-ci n'avait pas l'air morte, mais je n'allais pas attendre pour la payer. Je retourna a mon navire, fesant attention à être vu le moins possible, afin de dormir sur le seul endroit où c'était que du bonheur, le tanguage de ma cabine.


Aprés deux jours de beveurie, et aprés avoir  ravitaillé le navire, nous primes la mer pour SANTA MARTA. Je savais qu'un navire plein de richesses y été amarré, sans posédez une puissance de feu digne de ce nom. Dés que nous primes le large, et aprés avoir recruté quelques noveaux compagnons (comprenant les forbans de la veille), nous rencontrames quelques bicoques qui n'opposèrent qu'une résistance symbolique, et les pillâmes de leur maigre cargaison, libérant les esclaves qui viennent grossir nos rangs, nous perdons cependant deux compagnons, mais mourir en mer n'est-elle pas la plus belle des morts.
Lors de notre traversée, nous eumes des creux de 3 mètres à certains endroit, mais rien de bien méchants, étant donné que nous faisions surtout du cabotage, prenant soin à éviter les navires de guerres, trop puissants pour nous
« Dernière édition: 13 Mars 2008 à 19:00:47 par legaulois »
Journalisée
bad_dream
Messages:
Invité

« Répondre #1 le: 15 Juin 2008 à 00:12:42 »

moi et mes compagnon d'equipage entrèrent dans la taverne avec la conviction de passer la soirré au calme et de repartir le lendemain pour la tortue,on s'avança vers le contoir en nombre asser important malgrèse le faite que 20 d'entre nous etait restait sur le navire pour le garder lui et notre prise du matin qui n'était rien d'autre qu'une gargaison de tabac.le capitaine Barkas nous dit:

-je ne veut pas de grabuge buver comme vous le voulait mais ne chercher pas les ennui, nous devons rester discrait.

le début de soiré se passé plutôt bien mes camarade restait calme malgrès plusieur provoquation, mais arriva le moment ou ma bouteille de rhum fut vide je me suis lever de ma table pour aller en quérir une autre,et dit au tavernier:

-une bouteille de rhum et que sa saute!
-je n'en ai plus .me repondit-il.

je repartit dans la direction de ma table quand un client s'aprocha de moi me mit la bouteille sous le nez et la retira en me disant

- bête ce qu'il t'arive, c'est moi qui ai eu la derniere bouteille, il me la repassa sous le nez, et devine quoi tu n'en n'aura pas une goutte!

il me la repassa une 3 ème fois sous le nez mais je ne tenait plus j'attrapa le corset et l'envoya voler a travers la taverne

-sa t'ammuse de me narguer avec ta bouteille aller vien sort ton épé et battons nous. -mais....mais....qu'es ce que j'ai fait.
-tu ma enervé et tu vas voir se qu'il en coute d'enervé un pirate,je mit mon sabre sous sa tête,dégaine et defent toi ou je te tue come un chien galleux que tu es!!

mais une porte souvrit et l'on m'attrapa dans le dos bien sûr je me defendit assomant un de mes 3 assayant,en tuan un 2eme mais le 3 ème profita que j'achevai son collegue pour me mettre un coup de sabre dans le dos perdit connessance mais j'endit comme dans un murmure la voix de mon capitaine dire:

-ne t'inquiète pas DD le borgne on viendra te chercher.

quand je repris connaissance j'était dans un cachot humide et je conprit alors qu'on m'avit jéter en prison
« Dernière édition: 15 Juin 2008 à 00:17:32 par bad_dream »
Journalisée
Elisa
Messages: 4627

Modérateur Global
*****
vieux loup de mer
...The Wonders At Your Feet...

Capitaine du navire

Karma: 199
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil WWW
« Répondre #2 le: 15 Juin 2008 à 00:55:30 »

Le jour se levait sur Tobago, dans le port, calme et encore bercé par la fraicheur du matin, un sloop amarra entre deux goélettes. Une femme sorti en balançant une bourse possiblement remplie à raz-bord d'or...

- Allez les gars à boire et à baiser pour tout le monde, mais tant que vous me laissez la plus belle!!! Ha ha ha...


Hurla joyeusement la capitaine, ensuite surgit du navire une plus jeune fille rousse, âgé de 13 ou 14 ans, Elisa la prit par la taille et l'emmena dans la taverne la plus proche pour se désaltérer...

Les deux jeunes femmes s'installèrent au milieu de la salle, parmi tout ces hommes, il y avait un grand blanc jusqu'à ce que Valentine prit enfin la parole...

- Dit Elisa?... C'est vrai que tu vas prendre une catin?

- Non... Bien sûr que non, c'est une phrase habituelle que je dis à mes membres d'équipages pour rire, quoi qu'avant c'était vrai ça, enfin quand je trouvais une femme et encore... Qui voulait bien passer une nuit avec moi, Mais... C'est bien toi et rien que toi ma préférée.


Dit "la tribade" en caressant la joue de la gamine avec ses doigts doux. Ensuite, celle-ci se retourna subitement...

- Une grande! J'ai bien dit une grande chope de rhum et un vers de lait pour la petite!!!

Le tavernier s'empressa à apporter les vers et il s'empressa encore plus de prendre l'argent que lui tend Elisa.

- On fait quoi Elisa?

Demanda timidement Valentine entre deux gorgées de lait.

- On reste deux ou trois jours, le temps de se reposer un peu et... Et... Et voilà quoi. Tu préfères quoi, dormir ici dans la taverne ou dans le navire?

- Ici... Au moins il n'y a pas de bordel...

- Hey!!!

S'exclama Elisa un peu vexée.

- Et c'est qui qui ne range pas ses poupée super cher!

Reprit celle-ci... Valentine croisa les bras et bouda dans son coin.

- Bon allez... Valentine... Rhooo... Bon ok, ce soir on dormira ici... mais en échange, tu sais ce qui te reste à faire?... Hein?...

- oui...

Répondi Valentine absente de motivation...
« Dernière édition: 15 Juin 2008 à 01:09:57 par Elisa »
Journalisée

Scheiße! Das Bier ist alle... Schnapsdrossel ^^
zoski
Messages:
Invité

« Répondre #3 le: 08 Juillet 2008 à 19:04:40 »

Un jeune homme, le visage fatigué, la peau mat et sale mais les yeux pétillant rentrait dans la petite taverne, il s'arrêta un court un instant à fin de dévisager et d'inspecter l'assistance... Et saluant, en autant son couvre chef, il était habillé comme après plusieurs semaines de navigation : pied nu, un pantalon court tenu par une large ceinture en cuir, à laquelle était accroché un minuscule poignard, il portait une chemise blanche apparemment propre, seul indice qu'il était sur la terre ferme...

Il se dégagé de lui une étonnante assurance, tout à fait en désaccord avec son accoutrement, une barbe de plusieurs jour lui mangeait les joues, il ne s'attarda pas sur le pat de la porte et alla directement commander un Rhum au bar :


- Un Rhum s'il vous plait!

Ces mots prononcé ne semblais pas sortir de la bouche de cet homme usé par la mer mais plutôt d'un adolescent bagarreur en mal de reconnaissance et sur de lui... Le tavernier le regarda avec étonnement et lui servit son Rhum sans rien dire... Alors que le jeune homme posait sur le comptoir la somme demandé par le Barman :

-Merci ! Dit le jeune homme en sentant le verre devant lui: Dit moi monsieur dit-il à s'adressant au tavernier: D'où qu'il viens votre Rhum??
-Il y a un problème? Répondis le tavernier croyant à une provocation

-Non aucun, simple question... Excusez moi encore savez vous quel son les prochain bateaux au départ??Tout en disant cela il regarda autour de lui essayant de capté l'attention d'un quelconque marin ou peut-être capitaine attablé alentour.
Journalisée
zoski
Messages:
Invité

« Répondre #4 le: 13 Juillet 2008 à 19:40:00 »

Après plusieurs rhum, qui ma foi n'étaient pas mauvais du tout, ma tête vint se poser doucement sur la dure surface en bois du comptoir, et mes yeux se fermèrent, je ne pu résister et la fatigue accumulé ces dernière semaine m'entraina dans le royaume des rêves...

Un bateau : une belle goélette, et des poissons qui me mangent les pieds, puis le soleil dure et brulant sur mon front, et une affreuse impression de déjà vu, moi couché sur un îlot désert, je croix que je m'entend prononcer des mots dans mon sommeil :

-Quittez le bateau marin...non... Aluhus!! NON lâchez le...mmmhh...pourquoi ? m'as...tu laissé seul...toi mon frère...

Puis le noir total et la chute tant attendu, et le noir toujours le noir et la chute infini! Quand me réveillerais-je?!Que quelqu'un m'aide, et le froid, j'ai froid, très froid...suis-je mort?? Est ce ça la mort?Une chute infini?!
Journalisée
zoski
Messages:
Invité

« Répondre #5 le: 14 Juillet 2008 à 14:48:13 »

Et non je n'étais pas mort, ou pas encore, puisque je voyageais, à grande vitesse sur les flots en direction d'une île... La chaleur m'envahit à nouveau alors que je me réveillais dans une taverne d'un port d'on je ne me souvenais pas le nom...

   Il devait être vraiment très tard et je compris à la main du tavernier sur mon épaule qu'il était temps que je bouge...


- Hé mon gars ça va ?? Tu t'ai endormis tu sais tu as même parlé... Tu es sur que ça va aller ?
- Je... Oui ne vous inquiétez pas pour moi, j'en ai vu d'autres... Il vous reste une chambre ? Demandais-je lutant contre le sommeil et la fatigue.
- Non désolé mon grand, j'ai donné la dernière il à de cela plusieurs heures, je voulais fermer...Et jetant un dernier coup d'œil aux 2 ou 3 ivrognes qu restaient à jouer aux dès il annonça :
- Allé les gars, c'est fini pour ce soir, rentrez chez vous!!
Alors que les 3 pauvres types s'en allé, il s'approcha de nouveau de moi et me dit :
- Je vais te filer une couverture va t'installer au fond, là sur la banquette...oui celle là, va-y installe toi, je t'apporte une couverture...
   Alors que le tavernier passais derrière le comptoir et ouvrait une porte, mes yeux se fermèrent et le monde des rêves me pris à nouveau.
   Ce coup là tout semblait plus clair : ma belle goélette, au large d'une île d'on j'ai oublié le nom une fois de plus et le navire anglais sortant de la brume et ouvrant le feu sur nous, puis l'abordage, puis une coup de crosse qui me fait passé par dessus bord et le courant qui m'emporte, ma bouche qui se remplis d'eau, la fatigue qui saisit mes membres alors que je me bat pour essayer de flotter, puis un morceau de bois flottant, un dernier effort de ma part pour me hisser puis le noir...
Journalisée
Keller
Messages:
Invité

« Répondre #6 le: 15 Juillet 2008 à 14:15:11 »

Le sloop avait essuyé une attaque dans la journée. Keller décida d'aller réparer le navire dans le port le plus proche, l'ile de Tobago. Le navire étant amaré pour la journée, il décida d'aller faire un tour sur les docks. Peut être trouvera t'il quelques corsaires travaillant pour la couronne française.
Journalisée
zoski
Messages:
Invité

« Répondre #7 le: 15 Juillet 2008 à 17:01:06 »

Puis un choc!!! La tempête était fini... J'avais quitté la banquette et était allé m'écraser contre le sol crasseux. Je me relevais, reposais la couverture sur la banquette...
-Drôle de réveil tout de même!!
Que je me dit en me frottant vigoureusement le crane, dehors le jour commençait à poindre, je déposait de la menu monnaie sur le comptoir et sortait de la taverne...
Journalisée
Keller
Messages:
Invité

« Répondre #8 le: 15 Juillet 2008 à 21:28:45 »

Keller se dirigeait vers la taverne la plus proche, croisant sur son chemin quelques ivrognes notoire.

 Les docks défilaient sous ses pied, puis l'enseigne de la taverne apparue entre deux magasins. Il se dirigea vers la porte.

Mais cette dernière s'ouvrit à la volée, manquant à deux doigt de lui briser le nez. Quand il chercha le coupable, ses yeux se posèrent sur ceux de l'adolescent...
« Dernière édition: 15 Juillet 2008 à 21:30:34 par Keller »
Journalisée
zoski
Messages:
Invité

« Répondre #9 le: 17 Juillet 2008 à 15:29:47 »

-Escusez moi mon bon monsieur...
Dit-je sans grande conviction, sans atarder mon regard, sur l'homme d'age mur present sous mes yeux... Je regardais alors allentour : les docks vides ou presque, quelques hommes en train de décuver dans les coins, puis cette homme, une lueur sur dans les yeux, le pat descidé, sans doute un capitaine!

-Dit moi monsieur!! Vous z'étes captain??? Je cherche un équipage auquel me joindre, je suis homme polivalent qui sait parler aux hommes et remonter le moral des gens qui ont le cafard! Prenez moi dans votre équipage!
Et en attendant la réponse de l'interéssé plus que surprit par mon débit de phrasé que par ma situation, je prenais une pose avantageuse...
« Dernière édition: 17 Juillet 2008 à 15:32:00 par zoski »
Journalisée
Keller
Messages:
Invité

« Répondre #10 le: 18 Juillet 2008 à 12:43:30 »

En temps normal je ne prend que des vieux loups de mer... Mais tu m'a l'air décider à voyager jeune homme, le sera tu toujours autant quand nous danserons avec la mort?

Je viens juste de prendre un contrat sur la tête d'un capitaine anglais, j'espère que la vue du sang et des tripes ne te font par horreur?

Présente toi demain aux aurores au port, mon bateau se nomme le "Kelta Kör". Demande à voir le second Easa, je lui ferait passer le message de ta venu. Il te présentera à l'équipage et te fera le tour du propriétaire.


Il décrocha un sourire à l'adolescent en guise de bienvenu. Puis alla se décrasser le gosier dans la taverne.
Journalisée
zoski
Messages:
Invité

« Répondre #11 le: 22 Juillet 2008 à 16:16:58 »

Après une journée à déambuler dans la ville, à trainer mes pattes dans les coins les plus sombres de ce port, la fatigue commençais à m'envahir, je me dirigeais donc vers les docks à la recherche d'un bateau correspondant à la sature du mystérieux homme de la taverne... Après un petit moment à me balader au hasard je trouvais un bateau...assortit au capitaine, peux d'hommes à bord quelque un jouaient au dès, je montais donc à bords et avisais un grand bout lové dans un coin, je m'installai donc dans la demis pénombre repoussé par quelques lampe tempêtes, et  rejoignais le royaume de rêve une fois de plus...
Journalisée
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

forum pirates rpg Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006, Simple Machines
** Respectez la charte **
Page générée en 0.071 secondes avec 21 requêtes.