22 Juillet 2019 à 11:37:28 Cacher ou afficher l'entête.
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Réorganisation de la carte
recherche forum pirate  
Accueil jeu :: Accueil Forum :: Aide :: Rechercher :: Identifiez-vous :: Inscrivez-vous
Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: La chute de Port-Au-Prince  (Lu 6915 fois)
leboboss
Messages: 3910

légende des oceans
*****
vieux loup de mer
A la mémoire des temps anciens ...


Karma: 179
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« le: 04 Juin 2007 à 19:23:28 »

Un soir de pleine lune , alors que nous naviguions au large de Trinidad , la vigie , qui n'avait vue aucun navire depuis 5 jours , s'écria
-Capitaine , navire droit devant !
-Un navire ? trés bien , tout le monde a son poste , préparer les boulets mais ne tiraient pas avant mon signal !
Je m'approcha de la proue pour observé le navire . un manowar avec sur la proue un requin en or !
-Mais ... c'est la Black Shark ! Repos matelots!m'écriaige
Le black shark s'approcha de l'ANGEL OCEAN et une chaloupe fut mise a l'eau . Quand elle arriva a coté de l'ANGEL OCEAN , un homme arborant un tricorne noir avec d'un coté une tete de mort et de l'autre une tête de requin monta a bord 
-Ha , capitaine Black , quel plaisir de vous revoir !
-Moi de même mon chere capitaine Dark !
-Vous me viendrez bien manger quelque chose avec moi ?
-Oui , volontié. Les deux capitaines entrerent dans le kiosque et s'atablèrent .Le coq apporta un repas copieux aux deux capitaines ainsi que deux bouteilles de rhum . 
-Alors ,qu'avez vous fait de spécial ces derniers temps ? demanda le capitaine Black
-He bien , rien de trés spécial , mais , avez vous entendu parler du port de Port-au-Prince et de son fabuleux trésor ?
-Oui mais que veut tu dire ?
-He bien , je pensais qu'a nous deux , nous pourions attaquer le port ?
-Hmmmmm... C'est vrai que c'est une bonne idée mais ? tu sais le risque que l'on court ? c'est l'un des port les mieux protéger du royaume avec prés de 300 soldats ! Comment compte tu t'y prendre ?
-He bien , étant donner que je posséde une lettre de marque de la France , je peut facilement entrer dans le port , faire sauter l'armurie ' et me rendre ensuite dans la villa du gouverneur pour prendre l'amnistie qu'il m'a promis et qu'il ne m'a toujours pas donné pendant que toi et tes hommes pillés le port , les navires et les échoppes ? A nous deux , nous avons 600 Hommes et je put laissé 50 de mes 200 hommes sur l'ANGEL OCEAN pour bombardé la ville ! qu'en dit tu ?
-He bien je dit que c'est une mission quasi impossible mais j'accepte !!!



(pour cet quete nous n'avons plus besoin d'autre joueurs)
« Dernière édition: 05 Juin 2007 à 16:50:01 par scar »
Journalisée

-Cap'tain ?
-Oui moussaillon ?
-Non rien.
leboboss
Messages: 3910

légende des oceans
*****
vieux loup de mer
A la mémoire des temps anciens ...


Karma: 179
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #1 le: 04 Juin 2007 à 19:47:07 »

Suite a la réponse positive d'attaquer Port-au-Prince , les deux capitaines partirent le lendemain au première heure du jour. l' ANGEL OCEAN étant plus rapide que le Black Shark , il avait pris une avance de plusieurs miles . Notre objéctif pour le moment était d'atteindre une petite ile eu large du port pour préparé notre attaque . Le voyage se fit rapide car le vent étant d'arrière , il nous poussa plus vite
-Capitaine ,s'écria la vigie,navire droit devant !
-Devons nous nous préparé a l'attaque capitaine ?demanda godefroy , le second
-Non , nous ne pouvons nous permettre de perdre des hommes !
-Trés bien capitaine , on garde le cap !cria t-il au pilote
Aprés cela , aucun autre évenement ce fit voir . Le voyage continua ainsi durant 4 jours quand enfin
-Terre ,s'écria la vigie ,terre droit devant !
-Enfin , quel soulagement ! Préparez les bouteilles de rhum et de wisky , ce soir nous festoirons en attendant le capitaine Black !
-Bien dit capitaine !s'écrient en choeur plusieurs matelots
Arriver sue l'île , nous amarâmes l'ANGEL OCEAN et nous commençâmes a préparer le festin . Alors que mes matelots festoyaient , je m'éclipsa pour observer le port qui n'était qu'a moins d'un miles de nous . Seul un navire de guerre y étaient ancrés . Je pris la longue vue pour distinguer qui il était
-A , ce bon vieu capitaine Branty et son sloop ! Voila qui fait plaisir , ce perfide capture et réduit a l'esclavage , on va voir ce que sa ve lui faire !et je redescendis vers le campement

« Dernière édition: 05 Juin 2007 à 16:51:56 par scar »
Journalisée

-Cap'tain ?
-Oui moussaillon ?
-Non rien.
Black
Messages:
Invité

« Répondre #2 le: 05 Juin 2007 à 19:03:35 »

Le matin, je mis voile pour rejoindre le capitaine Dark, au large de Port-au-prince.
- BORDEZ LA MISAINE, criai-je.
La traversée fut tranquille, à part une flûte que nous mitraillons, avant de pillez. Au bout du 5ème jour, au dîner avec Jéricho, mon second.
- Jéricho.
- Capitaine ?
- Demain on y est.
- Et ?
- Voilà comment on va faire chez les français. Quand l'armurerie pète, on bombarde le port. Tu sera sur le navire. Pendant ce temps, je débarque avec 300 gars, je t'en laisse 100. A terre, on file aider Dark au fort. Pigé ?
- Ouais. Mais je voudrais venir me battre moi aussi.
- Je sais. Mais j'ai besoin d'un homme de qualité ici.
- Mais-y Hayes, le bosco.
- Hayes ? Il tir mal.
- Ou alors,... Rolland ?
- Je le veux à terre.
- Jack ?
- Pire que Hayes.
- Bill ?
- C'est une bête au corp à corp, désolé.
- Achille ?
- Tu vois Achille Parcker manoeuvrer la Shark ?
- Ben alors euh... Yann ?
- Yann ?
- Ou..ouais !
- Bon d'accord. Mais c'est parce que c'est toi et parce que tu es meilleur combattant que lui.
- Merci.
Le lendemain, vers 10h, nous accostions sur la petite île près de notre objectif : Port-au-Prince.
Journalisée
leboboss
Messages: 3910

légende des oceans
*****
vieux loup de mer
A la mémoire des temps anciens ...


Karma: 179
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #3 le: 05 Juin 2007 à 19:34:45 »

Le reste de la journée ce passa sans embuche .Le capitaine Black ainsi que ses hommes ayant accoster le matin même , nous purent metre a jour quelque préparatif .Sinon le reste du temps fut trés calme, les hommes jouaient au cartes , d'autre vérifiaient et réparé de ci de la les navires et d'autres se reposaient . Quelque avant la tombée de la nuit , les bateaus avaient été vidés de leur charge dont ils étaient encombré . Ont cacha les charges sur l'île pour ne gardait que le rhum , des vivres , et bien entendu , l'armement .
-Capitaine , la nuit tombe , vint dire Godefroy , le second
-Trés bien , préparer les armes , je veus que chaque hommes porte un sabre ainsi que deux pistolets.
-A vos ordres capitaine , et il repartit en direstion de l'ANGEL OCEAN
Je m'approcha de l'ANGEL OCEAN , puis aprés un rapide coup d'oeil je monta a bord
-Je voit que mes ordres ont été réspécté Godefroy félicitation !
-Merci capitaine ,dit il d'un ton joyeux
Je vérifia une dernière fois les cannons et les boulets avant de larguez les ammares .

« Dernière édition: 05 Juin 2007 à 19:45:18 par leboboss »
Journalisée

-Cap'tain ?
-Oui moussaillon ?
-Non rien.
Black
Messages:
Invité

« Répondre #4 le: 06 Juin 2007 à 19:59:08 »

Après avoir accosté sur l'île, je descendi avec Jéricho, mon second, afin de saluer le capitaine Dark.
- Bonjour à vous capitaine Dark.
- Bonjour capitaine Black.
- Alors, comment cela se présente ?
- On attaquera ce soir. Ah oui. Votre vieille amis Edouard Branty est là.
- Branty ? Ce sadique esclavagiste !? Beurk !
- Oui.
- J'aurais sa peau.
- Si ça vous chante. Maintenant, revoyons nos plan. Vers 21h, j'arrive au quais. Je débarque avec mes hommes, je vais à l'armurerie et à 22h, elle explosera et j'attaquerai le fort.
- Moi, quand l'armurerie explosera, le Shark bombardera le port, et je débarquerai avec 300 hommes et mon second. Je reste m'occuper de Branty avec 100 hommes, et je vous envoie mon bosco Hayes, ainsi que 200 hommes.
- Le fort pris, on file chez le gouverneur et je vous laisse regler vos compte mon cher.
- Ce chacal va enfin payer pour avoir préféré exécuter 50 esclaves, plutôt que je les libères.
- Oui. Mais, qu'avez vous contre Branty au juste ?
- Il y a quelque temps, j'ai reçus une lettre de la part du père de Branty, le richissime William Branty. Fana des pirates, il me fit trouver un trésor sur l'atoll de la mort, un atoll au nord d'Aruba. Branty père était malade, il allait mourrir. Ce trésor était une part d'héritage. Mais son fils est sadique et cupide. Refusant que sont père ne lui donne pas tout, il voulu me tuer. Il échoua mais mais tua plusieur de mes hommes dont un amis. Fou de rage, Branty rentra chez lui. On le soupsonne d'avoir assassiné sont père pour se venger. Mais ça n' a pas était prouvé. Ce type est un vrai pourris. Il est cupide, raciste, sadique, rancunié et surtout, c'est un esclavagiste né.
- C'est un fou ce gars là.
- Oui. Cela dit, c'est un exellent marin.
Le reste de la journée, je le passa à bord du Black Shark afin de préparer les hommes. Et puis, la nuit tomba. Le Angel Ocean leva l'ancre. Je fit de même mais continua à attendre.
« Dernière édition: 06 Juin 2007 à 20:12:28 par scar »
Journalisée
leboboss
Messages: 3910

légende des oceans
*****
vieux loup de mer
A la mémoire des temps anciens ...


Karma: 179
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #5 le: 08 Juin 2007 à 19:18:51 »

Le voyage ne dura guère longtamps . Arrivait au port , j'ordonna a mes hommes de se préparés . Je préféra laissé 60 hommes a bord de L'ANGEL OCEAN  ce qui permettrait de mieux le protéger ainsi que mon second Godefroy.
-Désomais , je ne veus aucun combats ou je ne sait quoi avant qu nous ayons atteints notre objéctif . compris ?
-Oui capitaine .
-Trés bien bon suivez moi
Nous déscendirent du navire et nous atteignons les quais .
-Bon je veux que vous vous répartissez en groupe de 5 et rendé-vous dans une heure a l'armurie
Mes hommes se répatirent en cinqs et commençèrent a se dispèrçais
-vous dix , venez avec moi
Nous commeçèrent a avancé dans le port en direction de l'armurie .Aprés quelque minute de marche nous rencotrâmes la garde ainsi que le capitaine Jones .
-Tiens capitaine Dark ,dit il ,quel bon vent vous amène ?
-Ben c'est que nous manquons de vivre et de rhum a bord
-Trés bien bon , he bien bonne soirée !
-oui ,et en chuchotant ,sa pour bonne , elle risque d'etre bonne !
Aprés plusieurs minutes encore de marche , nous arrivâmes devant l'armurie . mes hommes étaient déjà la
-Bon je veus que vous vous rendiez aux échopes et que vous mis attendiez . Joch ,qui est le bosco,vient avec moi
- A vos ordre
quand nous nous collâmes a la porte ? quelque vois s'élevèrent
-Des gardes , passont par derrièrent
La porte n'étant pas verrouiller , ça nous facilita la tache . Quand nous rentrèrent a l'interieur , des centaines de barrique de poudre a canon , de mousquet et de sabres
- HOU ! s'esclama Joch,il y a de quoi faire un bon feu d'artifice !
-Trés bien toi reste avec Joch , quand a vous autres venez avec moi !
Nous nous dirigèrent vers la piece de garde . Trois gardes étaient assis et a moitié ivre
-a mon signal ouvrez le feu !
J'attendis quelque instand puis
-FEUX !!
les gardes tombèrent raide mort
-Capitaine , dit Joch en revenant , COUREZ !!
Nous prîmes la porte d'entrer en la défonçant .Nous courument ainsi quelques centaine de metre puis
-Tu pense que sa vas sauter qu... BOUM !
Je nus pas le temps de terminer ma phrase que tout le quartiers de l'armurie explosa et mis le feu a toutes les maisons aux alentours
-Que la bataille commence !
« Dernière édition: 09 Juin 2007 à 13:18:58 par leboboss »
Journalisée

-Cap'tain ?
-Oui moussaillon ?
-Non rien.
Black
Messages:
Invité

« Répondre #6 le: 09 Juin 2007 à 15:00:44 »

Depuis mon navire je voyais le port et la ville. A un quart d'heure avant le début de l'attaque, à 22h. Je sortis de ma cabine. Les hommes était presque tous sur le pont, en train de s'entraîner; de jouer, bref, de tuer le temps.
- Mettez les chaloupes à la mer. Que les hommes y prennent place. Que 100 hommes reste pour manouvrer le bâtiment. Yann tu sera le chef en notre absence. criai-je au homme.
- Bien capitaine me dit Yann quels sont vos ordres ?
- Quand l'armurerie explose, tu avance le Shark a environ 100m des quais et tu pillonne le fort et le port.
- Compris.
Les chaloupes étaient pratiquement toutes à l'eau, attendant à babord du navire. Il restait une chaloupe, dans laquelle m'attendait Jericho, Hayes le bosco, et une demi douzaine d'homme. Je montis dans la chaloupe. Celle-ci descendis, toucha l'eau, pour se détacher des cordage la reliant au Black Shark. Les hommes donnèrent quelque coup de rame pour rejoindre les autres chaloupes. Je regarda l'heure sur ma montre en or. 22h moins 3. Après trois longue minutes d'attente, une explosion se fit entendre. Je leva la tête, vit une enorme explosion : l'armurerie n'était plus. Le sabre à la main, je me leva et, montrant du sabre le quai, je hurla :
- EN AVANT !!!
A cet ordre, toute les chaloupes avancèrent vers le quai, accompagner du Shark. A quelque mètre du quai, le Shark stoppa, vira sur tribord, et, de son côté babord, le navire ouvra le feu. Des dixaine de boulets touchèrent le fort ainsi qu'une partis des quais. Après quelque coups de rames, les chaloupes atteignirent le quai. Je sotta sur le quai, suivi de Jericho et Hayes, ains que de mes 300 hommes. Je regarda Hayes et lui dit :
- Prend les 200 hommes que je t'ai confié et file au fort pour aider Dark.
- A vos ordre capitaine.
- Bonne chance Hayes.
- A vous aussi capitaine. TOUS LE MONDE AVEC MOI !
- BON LES AUTRES, EN POSITION !
Les 100 hommes restant se cachèrent à proximité du Red Star, le navire de Branty, un sloop. Je me cacha aussi. Jericho était à côté de moi. Tous le monde avait en main 1 ou 2 pistolets, ou un mousquet, ainsi que son sabre, afin de sotté sur les hommes à Branty lorqu'ils arriveraient pour prendre leur navire. Je tenait mon sabre et mon pistolet à 2 canons, j'attendait. Brany étant un militaire, ses hommes entrainé à la guerre, je savait que le combat serait dur. Nous attendions. Un coup de tonerre et un éclair, puis la pluie. La visibilité était réduite. Je me penche pour regardait par la ruelle, si Branty et ses hommes arrivait. Je ne vit rien, mais entendit des bruit de pas dans la boue ; ils arrivent, le combat est imminent.
Journalisée
leboboss
Messages: 3910

légende des oceans
*****
vieux loup de mer
A la mémoire des temps anciens ...


Karma: 179
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #7 le: 09 Juin 2007 à 15:07:42 »

nous commençèrent a courir en direction des échopes pour rejoindre le reste des hommes qui y stationnés . Arriver au échopes , je m'écria
-Au fort mes amis , la victoire est a nous !
-bien dit capitaine !
s'écrièrent les hommes . Nous commençâmes a prendre de la hauteur , la ville étant sur un versant de montagne . J'en profita pour regarder la bataille engagé par les navires : le Black Shark et l'ANGEL OCEAN bombardés la ville dans tout les sens . Une bonne partie de la ville était en feu . Des cris s'élevaient de toutes parts . Je continua a courir en direction du fort quand soudain des coups de feux éclatèrent 
-Mais que se passe t-il ? demandai je a Joch
-C'est la garde capitaine , elle c'est replié et il sont plus nombreux que prévus ! Nous avons déjà perdu une cinquantaine d'hommes et il doivent avoir une reserve de poudre a l'inter...haaaaa !
et il s'effondra .
-Capitaine , cria un de mes hommes ,ont se faient massacrés !
-Battez en retraite !! cachez vous derrière les maisons et attendé mon signal !
Les hommes exécutèrent mon ordres et se replièrent . Les coup de canons s'intensifièrent , les deux navires faisaient des revages . Soudain , des bruits un bruits d'explosion se fit retentir non loin de la : le fort avait été persé ! Alors que je m'aprétait a lancé l'attaque , une voix s'éleva derrière moi
-Capitaine Dark ,dit Hayes , le bosco du capitaine Black ,j'ai avec moi 200 hommes , nous nous mettons a vos ordres , ordres du capitaine Black
-Enfin ,maintenant TOUS AU FORT ET PAS DE QUARTIERS !
Tous les hommes s'élançèrent en criant vers la breche . De nombreux soldats se mirent en travers de notre chemin mais ils furent massacré . D'autre s'enfuirent vers la villa du gouverneur . Le fort était pris
-Victoire ! s'écria Hayes qui fut suivi par de nombreux autres ,victoire !!
-Non , ce n'est pas encore gagné , il reste encore ce gros porc de gouverneur a déniché de son trou !Hayes , vient avec moi et laisse 100 hommes pour pillé le port et la ville quand au autres , avec moi a la villa !!!

Notre dernier objectif approcha et le port est prés a tombé
« Dernière édition: 14 Juin 2007 à 10:09:54 par leboboss »
Journalisée

-Cap'tain ?
-Oui moussaillon ?
-Non rien.
Black
Messages:
Invité

« Répondre #8 le: 09 Juin 2007 à 17:28:09 »

Les pas s'intensifiaient. Ils approchaient. Soudain, je vis des soldat français passer devant nous en courant. J'attendis qu'une dixaine passe, et je m'élanca et en planter un. Je fut vite suivi de Jéricho, puis de tous mes hommes. Le combat commenca. La dixaine d'homme qui est passé se fit massacrer. Avec mes hommes, nous formirent une sorte de barrage humain, afin d'acceuillir les hommes de Branty qui nous fonçais dessus. Les 70 hommes de Branty foncèrent baïonnette au cannon sur mes 100 hommes. Un terrible corp à corp était lancé. Mes hommes comme ceux de Branty se firent empaler ou tirer dessus. Un homme me fonca dessus, baïonnette en avant. Avec mon sabre, je dévia son fusils avant de lui donner un violent coup dans le coup. Le soldat tomba, agonisant. Avec mon sabre, je l'acheva. Et de 1. Un autre vînt. Je dévia à nouveau son fusils, lui donna un coup de poing, pour lui planter mon sabre dans le ventre. Et de 2. Je tournis la tête et vis Jéricho à terre, près à se faire transpercer par un soldat. Je dégainna mon pistolet et tira sur le soldat, qui vola à 2 m, raide mort. Jéricho se releva et me remercia. Comme m'élancait sur l'ennemi, un français me tira dessus et me fit une égratinutre à la jambe droite. Voyant que je n'était pas mort me fonca dessus. J'évita sa baïonnette et lui planta mon sabre dans le coeur. Et de 3. Un officier engagea le combat avec moi. Il tenta 2 attaques que je para, avant de lui mettre 1 qui lui fit fatale. Mes hommes ayant reculé, je me retrouva dans les lignes ennemis. Avec la pluie, je passa inaperçu. Je fonca sur un officier qui se battait avec un de mes hommes, pris sont épaule pour le mettre face à moi, et lui mettre mon poing où je tenait mon sabre, afin de l'assomer. Je regagna mes ligne en tuant un homme au passage. Je me retourna pour faire face à l'ennemi, et je vit un sabre me foncer dessus. Je m'abaissa et le sabre frôla mon tricorne. Je me releva pour affronter mon ennemi, et alors que je parais une nouvelle attaque, je reconnu Branty.
- Capitaine Black, j'aurais du me douter que vous étiez dans ce coups. me dit-il
- Branty, comme on se retrouve.
Notre combat fut une succession d'attaque paré, avec quelque attaque phisique. Alors que Branty parait une de mes attaque, il me cola un violent coup de pied dans le ventre, puis me colla son poing dans la figure. Je m'écroula. A terre, je vit Branty s'avancait vers moi pour me tuer. Il leva son sabre quand un de ses officier lui cria :
- Capitaine Branty, on n'est plus que 25 contre 30, on se fera massacrer si on continue ainsi !
Branty me donna un coup de pied dans la figure et me dit :
- Désoler mon cher mes je doit vous laisser.
Je vis Branty retourner vers ses hommes, leur crier des instructions, puis tous se regrouper, pour foncer sur mes hommes, leur tirer dessus, et se fraillait un passage avec leur baïonnette ; Branty était passé. Je me releva, sonné, et ordonna qu'on les poursuive. Mes hommes attaquèrent et se firent fusiller par Branty et ses hommes qui avaient regagné leur navire. Je perdi encore 6 hommes, tandis que Branty mettai les voile. Jéricho vînt vers moi, et il me dit :
- Ca va ?
- Oui merci. Ce lâche à fui. Mais il va revenir. Mais pas seul. Il faut faire vite. Retrouver Dark chez le gouverneur, et pillez avant demain.
- Où crois-tu qu'il va aller ?
- A la petite goave. Il sera revenu ici demain matin.
Je me mit à courir avec Jéricho et mes hommes vers la villa du gouverneur, placé sur une hauteur.
Journalisée
leboboss
Messages: 3910

légende des oceans
*****
vieux loup de mer
A la mémoire des temps anciens ...


Karma: 179
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #9 le: 09 Juin 2007 à 19:51:10 »

Tous les hommes s'élançèrent .Quand nous passames devant la viile , en direction de la villa , nous vîmes que le feu c'était propager de maison en maison .De nombreuses personne couraient dans tout les sens , certaine fuiaient en pleurant , d'autre essayer d'éteindre l'incendie .La villa n'était plus trés loin mais déjà des coups de feu éclatèrent . 
-STOP !criai je a mes hommes qui s'arrétèrent net , on ne passera pas sans appui ! Vous cinq , redéscendaient au fort chercé un canon ainsi que de la poudre et des boulets !
Les hommes partirent en courant . J'en profita pour observé la villa . De nombreuses silhouettes se dessiné derrière les rideaux , la garde avez eu le temps de se préparé a notre arriver . Peu de temps aprés , les hommes que j'avais envoyé revinrent avec un canon , de la poudre et des boulets .
-Dirigeait le canon vers les fenêtres pour l'instand de manière a ce que nous puissions les abattres d'ici .
Une fois le canon mis en place , il pus tirer sur les fenêtres . Elles explosèrent les une aprés les autres laissant apparaitre plusieurs soldats qui furent massacrés
-ELOIGNEZ VOUS DES FENETRES ! dit quelqu'un a l'interieur de la villa
-Ha , ce bon vieu capitaine Jones est toujours en vie ?J'en fait mon affaire ! Bien , maintenant dirigé le canon vers la porte d'entrée !
-A vos ordres !dirent les canoniers
Ils dirigèrent le canon et en une fraction de seconde , celle ci éclata
-A L'ATTAQUE !!!!
-OUAIS !!!mugirent les hommes
Nous frangissâmes la porte et nous fûment accueillie par une salve de tir des soldats assez fous pour nous barrer la route . Plusieurs de mes hommes tombèrent mais ils furent remplacés par d'autres.
-MASSACRAIENT LES !!!
En me dirigeant vers les escaliers , je vis le capitaine Jones combattre a l'épée Hayes . Je me dirigea vers leur direction
-Laisse le moi Hayes !
-Trés bien capitaine ,dit il avant de se jeter dans la mélée
-Vous ?! dit le capitaine Jones
-Oui , moi !
-Vous aviez promis allégeance a la France ...
-MAIS la France n'a pas réspécté ses engagement !
-Quels engagements ?
-L'amnistie promise par ce lourdaux de gouverneur !
-C'est donc sa , sal pirate !dit il avant de me plonger dessus .
Sa première attaque était dirigé sur mon bras droit mais j'eu le temps de la parer et j'en profita pour lui donner un coup de sabre dans le bras . le sang jicla

-HAAAAAA!! hurla t-il ,tu va mourir , ordure !!
il tenta une seconde attaque qui fue simple a parer . Aprés cette derrnière , il tenta de m'atteindre de toutes les manières possible mais sa défense était affaiblie et j'en profita pou lui planté mon sabre dans l'abdomen
-Arghh ! gémit-il, vous ...m'avez ...eu... et il mourut .
-Maintenant allons voir le porc !
Je monta les escaliers avec quelqu'un de mes hommes , les autres commençèrent a pillé tout ce qui avait de la valeur . Le port était tombé . J'entra dans le bureau et vis le gouverneur assis d'un air serein
-Ha , capitaine Dark , depuis le temps ...
-LA FERME ! Matelots , ayez l'obligeance de pillé de fond en comble ce bureau ! Et pour mon compte , je prendrais ceci ...Je m'approcha du bureau et pris le petit carnet que comportait l'amnistie qui m'était promise
-Si vous voulez bien les signés et mettre votre cachet .
-Vous n'y pensez pas ?! D'y t-il ,jamais je n'accépterait !
A ce moment , je sorti mon révolver et lui braqua sur la tête
-Et maintenant ?dit je d'un ton calme .
Il prit sa plume et se mis a signer tout en tremblant de peur , puis , il fit fondre sa bougie et mis son cachet

-Bien , désormais je peut vous tuer !
Journalisée

-Cap'tain ?
-Oui moussaillon ?
-Non rien.
Black
Messages:
Invité

« Répondre #10 le: 09 Juin 2007 à 22:23:25 »

Mes hommes et moi continuèrent de courir à travers la ville en feu, afin de rejoindre, la villa. Une fois là-bas, nos trouvèrent le bâtiment dans un sale état. Je continua et les autre me suivirent. Le jardins était désert.
- Apparament, Dark est passé par là pour en faire passer certain. dis-je
En avant !
Nos traversâmes les jardins pour arriver devant la porte de derrière. Je regarda par la serrure et vit un homme. Je braqua mon pistolet sur la serrure, et tira. J'ouvrit la porte et trouva le soldat mort. Je rentra la premier, suivi de mes hommes. Notre groupe traversa la maison. Dans le salon, nous vîmes Hayes.
- Hayes lui dis-je
- Capitaine, heureux de vous revoir. Allez-y servez vous.
- Allez les gars, rammaser toutes ces petite choses relluisantes.
- Capitaine, Dark est avec le gouverneur dans le bureau.
- Merci
Je traversa la villa et arriva devant la porte du bureau. Là, j'entendit Dark dire :
- Bien, désormais, je peux vous tuer.
J'ouvrit la porte et hurla :
- LAISSER LE MOI DARK !!
Journalisée
leboboss
Messages: 3910

légende des oceans
*****
vieux loup de mer
A la mémoire des temps anciens ...


Karma: 179
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #11 le: 10 Juin 2007 à 16:52:00 »

Cette intrusion soudaine me fît sursauter. Le capitaine Black se tenait devant la porte , le sabre a la main et quelque contusion sur le visage .
-Capitaine Black , si vous le désirez .dis je
-Oui , je veux lui régler son compte !
-Bon daccord , Gouverneur , je vous dit adieu !il parut apeuré . Quant a moi , Capitaine Black , je m'en vais dire a mes hommes de piller et de ramener tous sur le navire . Si vous me recherchez , je suis sur "l'ANGEL OCEAN" .
-Capitaine Dark , avant de partir , je tiens a vous signaler que Branty a réussi a s'enfuir et sera de retour surement demain .
-merci .
Je sortis du bureau avec mes hommes et referma la porte .
-Matelots , pillé !Et au coup de cloche , sa sera le signal du départ alors ne tarder pas !

Mes hommes commençèrent a se dispèrecer . Je redescendis l'escalier puis je sortis de la villa en direction de mon navire . Je m'arréta devant une boutique de chapeau et pris un magnifique tricorne noir avec un fil d'or le bordant . De retour devant l'ANGEL OCEAN , je monta a bord .
-Ha capitaine , fit Godefroy ,les hommes ont commençé le transbordement . Nos cales sont presque pleine de joyaux , de rubis , de lingots et autres merveilles !
-Bien , nous ne nous attarderont pas ici , aller prendre le relais , je m'occupe du navire.
-A vos ordres !Dit il avant de descendre .
La ville était la proie des flammes , des femmes , des hommes et des enfants s'enfuiaient pour éviter de mourir .Désormais , Port-au-Prince était tombé .

-Capitaine ,dit alfred , la vigie, venez voir .
Je me dirgea dans sa direction pour voir de quoi il était question : une trentaine d'esclaves menoté , maltraité et blessé se tenait devant moi.
-Va vite chercher le chirugien et le cuistots et dit leur qu'ils viennent s'occupé de ces hommes
-A vos ordres capitaine
-georges , libère ces hommes
-Tout de suite cap'taine
Cette tache ne dura guère longtemps . Une fois achevé , je leur fîs une proposition.
-Hommes ,ce mot leur fîrent une drole de sensation car ils étaient habitués a se faire appeller esclave ,oui hommes , vous êtes désormais libre . Vous pouvez partir et essayer de vous faire une nouvelle vie . Mais moi je vous propose de rejoindre l'équipage de l'ANGEL OCEAN . Vous serez nourri , payé , vous aurez du rhum a volonté et vous serez LIBRES ! Que ceux qui acceptent ma proposition montent a bord .
au début , ils ne bougèrent pas , puis un a un ils montèrent tous a bord le sourire au lèvre
-Merci capitaine ,dirent ils

Aprés les avoir libérés, je me dirigea vers la cloche et la fît sonner . Maintenant il n'y avait plus de temps a perdre .

EDit: Superbe quête! mais attention leboboss, tu conjuge les vernes quand tu dois les laisser sans conjugaison. Et tu conjuge la première personne à la 3eme et le contraire...
Scar
« Dernière édition: 14 Juin 2007 à 10:07:57 par leboboss »
Journalisée

-Cap'tain ?
-Oui moussaillon ?
-Non rien.
Black
Messages:
Invité

« Répondre #12 le: 11 Juin 2007 à 19:45:44 »

Je me retrouva seul avec le gouverneur. Il était tétanisé. Il se leva et tenta de de fuir par la fenêtre. Mais un de mes hommes arriva. Il essaya une autre fenêtre, de même. Il était coincé.
- AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!hurlat-il.
Je le regarda, il me regarda avec des petits yeux suppliant. Jéricho me rejoind.

- Alors gouverneur Grosbide, on est pas content de me revoir ? dis-je au gouverneur.
- Nnnnnnonn.
- Vous me décevez.
- Vous me faîtes peur.
- Normal, je suis un pirate. Bouh !
- AAHHH !!
- AH AH AH AH AH ! Bon assez rit. Vous vous souvenez de la trentaine d'esclaves que vous avez massacré au lieu de me les vendre, sachant que je les aurais libéré ?
- Heuu... oui.
- Il ne doivent pas être content.
- Nnn... non.
- Ca vous dirais d'allez les rejoindre ?
- Nnn... non.
- Dommage, ils vous attendent.
- Vous allez me tuez ? N'avez-vous aucune pitié sale pirates ?
- De la pitié ? Vous en avez eu pour ces pauvre gars ? Tous ça parce qu'il sont noir. Mais je serai bon prince.
Je tira le sabre de Jéricho sans lui demander, dégaina mon propre sabre, et tendit celui de Jéricho au gouverneur.
- Battez-vous lui dis-je
- BBB... bon.
Il prit le sabre, se leva et me fonca dessus. Je l'esquiva. Il recommenca. Nouvel échec. Il tenta cette tactique plusieur fois. Puis, le voyant fatiguer, j'attaqua en donnant une série de coup rapide qui le désarma. Je récupéra son sabre au vol, et il tomba à genoux devant moi. Je fit un ciseaux avec les deux sabres autour de son coup.
- C'est fini gouverneur. lui dis-je Je vous souhaite bonne chance au paradis avec les esclaves.
Sur ces mot, je le décapita. Il tomba, mort, formant une marre de sang.
- Bien joué mes amis ! Retournons au navire ! dis-je à mes hommes.
Nous quittèrent le bureau, sortirent de la villa, et traversaire la ville mise à feu et à sang. Nous arrivame au quai. Un de mes homme vint vers moi et me dit :
- Capitaine, nous avons rasemblé dans les cale plusieur marchandis. Quelque lingots d'or et d'argent, des épices, du coton, du sucre. Le capitaine Dark à pris autre chose à son bord.
- Parfait à présent...
Je n'eu le temps de finir ma phrase que la cloche du Angel Ocean retentis. Je me précipita à bord et sonna la cloche du Black Shark.
- TOUS LE MONDE SUR LE PONT, PRES A APPAREILLER !!! LARGUEZ LES AMARRES, BORDEZ LES VOILES, ET QUE SA SAUTE !!!
Un remu-ménage se lança, et mes ordre furent vite exécuté. Je vit l'Angel quitter le quai. J'en fit auttant. Je me placa à la barre. Le soleil se leva devant nous, ce qui nous ébloui. Je leva la tête vers la vigie et cria :
- Jimmy ! Y a-t-il quelque chose devans nous ?
- Je ne distingue rien à l'horizon, mais le soleil me gêne beaucoup.
« Dernière édition: 11 Juin 2007 à 19:54:38 par scar »
Journalisée
leboboss
Messages: 3910

légende des oceans
*****
vieux loup de mer
A la mémoire des temps anciens ...


Karma: 179
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #13 le: 12 Juin 2007 à 18:40:46 »

Nous quittâmes le port trés rapidement , de peur a avoir à affronter l'armada Francais . Le jour ce levé déjà .
Aprés une bonne matiné a naviguait , Alfred , la vigie s'écria

-Capitaine , capitaine , des navires nous ont pris en chasse !
-Combien sont ils et de quel type ?
-se sont six sloop !
Je me dirigea vers la poupe du navire et pris ma longue vue . Six sloops étaient a nos trousses et , je ne le remarqua pas tout de suite mais , le capitaine Branty avait pris le titre de commodor ! Je pris le porte voix et je donna les instruction au capitaine Black
-Capitaine Black , nous n'avons d'autres choix que de nous disperssaient ! On se donne rendez vous dans quatres a cinq jours a curaçao !
Le capitaine Black aucha la t^te puis chaqu'un de nous prirent une direction différente . EN fin d'aprés midi , trois des six sloops m'avaient pris en chasse 
-Capitaine ,s'écria Bob , le pilote ,tempète droit devant !
Effectivement , une belle tempête se préparait devant nous .
-On garde le cap , on va essayer de les faire s'écrasaient sur les récif !
Cette manoeuvre était dangereuse et je comprenais que nombres de mais hommes étaient inquiés .
Nous atteignâmes la tempête durant la nuit et elle dura deux jours . La vigie repéra , durant un temps a peu prés calme , qu'il n'y avaient plus que deux sloop a notre poursuite . Le deuxième jour fût le plus terrible . Je perdis trois de mes hommes : un tomba à la mer , et les deux autres fûrent éjécté du perroquet et se fracassîrent le crane sur le pont .
Au matin du troisième jour , le dernier sloop encore intact prenait de l'avance sur nous

-GODEFROY , SONNE LE BRAND LE BAS !!!! QUE LES CANONIERS SE PREPARE A MASSACRER L'EQUIPAGE !!
L'équipage nuent que peu de temps a attendre avant de passer au massacre . les 40 canons de l'Angel Ocean faisaient un massacre dans les rangs ennemis mais le sloop étant plus petit , il passait souvent au travers des tirs .
-TOUS A VOS GRAPINS , PREPARER VOUS A L'ABORDAGE !
une demis douzaines de grappin furent lancer et mes hommes se ruèrent sur les pauvres marins . Je me jeta dans la mélé , et engagea le combat avec le second de bord . Cet homme était coriace . Il me parra de nombreuses attaques et m'en lanca de si puissante que jue du mal a les parer . Il tenta une dernière fois de m'atteindre mais je lui planta mon sabre dans la nuque.
-Rendez vous ! Vous n'avez aucune chance !
Le capitaine qui combattez Godefroy recula d'un bond et sortit son révolvers et le pointa dans ma direction . Il nue guère le temps de tirer car je lui lanca mon sabre qui lui transperça le torse , et il s'écroula . L'équipage , ne voulant subir le même sort que le capitaine , se rendit . Le sloop fut piller et sept autres esclave furent ainsi libérés , et le sloop fut détruit . Aprés ce combats , nous continuèrent en direction de curaçao qui étai déja en vue . Quelque heures aprés , nous accostions dans le port .
-Godefroy , aller voir ce que vous pouver faire de ces hommes , je veux dire par la , relacher les .
-A vos ordres capitaine !
-Vous autres , réstez la , je vais cherché le capitaine Black et ses hommes .



Journalisée

-Cap'tain ?
-Oui moussaillon ?
-Non rien.
Black
Messages:
Invité

« Répondre #14 le: 12 Juin 2007 à 19:59:03 »

Devant le conseil de Dark je mis la barre à babord. Sur les 6 sloops, 3 nous prirent en chasse. Nous continuâmes vers le sud-est, toujour poursuivis par les sloop. Le soir tombait. Il était vers 19h. Les sloops n'était plus loin derrière nous.
- Yann ! A la barre ! dis-je en me retournant vers les sloops.
- Bien capitaine.
- TOUS LE MONDE A SON POSTE ! CHARGEZ LES CANONS EN BOULETS, BORDEZ LA MISAINE ET L'ARTIMON !
L'équipage se remu vite et en 5 minutes, les canons furent sortis et le navire pris un peu de vitesse suite au bordement des voiles. Les sloops passèrent aussi à l'attaque. Un se décala sur babord, l'autre sur tribord, et le troisième resta derrière. Les sloops se rapprochèrent. Ils étaient juste derrière nous. Soudain, je dégaina mon sabre et me mit contre le bord du kiosque côté babord
- BARRE A BABORD TOUTE !! criai-je à Yann.
Le navire vira de bord et coupa la route au sloop qui nous fonçait dessus.

- FEU A VOLONTEEEEE !!!!!!!
Tous les canons babord firent feu sur le sloop situé à 50 mètres. Ecrasé sous les boulets, le sloop sombra. Les deux autres sloops virèrent de bord eux aussi. Celui qui était à droite se trouva derrière nous, et celui derrière nous se trouva sur notre côté babord à environ 20m. Les canons n'ayant pas était encore rechargé, je continua à virer sur babord. Le sloop étant à une certaine distance de nous, le navire eu assez de puissance pour percuter violament le sloop, beaucoup plus petit que nous. Le sloop fut soulevé, se retourna sur le côté et se fit écrasé et coupé en deux par le Shark. Pendant ce temps, le dernier sloop continua à nous suivre. Il était sur notre arrière babord. Un babord très près. Je cria à Jéricho :
- Combien nous restent-ils d'hommes ?
- Un peu plus de 70 capitaine.
Je leva la tête avec une grimace ; le sloop avait 80 hommes et l'abordage était inévitable. Le sloop continua à glisser le long de notre coque. Tirer ? Inutile. Le sloop se trouve sous nos canons. Je descendis sur le pont et hurla :
- TOUS LES HOMMES SUR LE PONT !! QUITTEZ LES CANONS !!!
Tous les hommes situé dans les pont inférieurs remontèrent. Je leur cria à tous :
- ECOUTEZ ! TOUS A VOS MOUSQUETS ET PISTOLETS. FORMEZ UNE LIGNE TOUS LE LONG DU PONT, ET A MON SIGNAL, VOUS LES ALLUMEZ !! COMPRIS ?!
- OUI CAPITAINE !!! crièrent tous mes hommes.
A peine ma stratégie en place que de nombreux grappins accrochèrent le bastingage. En quelque secondes, une dizaine de soldats français était monté à bord et avancèrent vers nous.

- FEUUUUUUU !!!!! hurlais-je.
Une soisantedizaines de tirs se firent entendre, créant un bruit terrible avec une fumée. Plusieur français étaient mort mais d'autre arrivèrent. Je dégaina mon sabre et fonca sur l'ennemi, bientôt suivi de mes hommes. Un soldat se trouvait devant moi. Je coinca mon sabre entre sa baïonnette et le canon de son fusil, pour dévier son arme et lui coller un coups de poing dans la figure qui la fit tomber par dessus bord. Tous mes hommes était sur le bord du batiment, afin d'éviter que les soldats montèrent à bord. Tous ennemi monant se pris un coup de sabre qui le fit tomber. L'assaut durra 10 minutes, et j'eu le temps de voir sur ce sloop le Commodor Branty, regardant ses hommes se faire massacrer.

- BATTEZ EN RETRAITE !!! cria-t-il.
Aussitôt, les soldat cessairent de grimper, et le sloop comenca à ralentir pour nous passer par derrière et fui sans danger. Mais je pris la barre ne main et vira sur tibord, où les canons étaient toujours chargés ! J'ordonna qu'on si poste. Cela fait, le sloop se trouvait sur notre tribord, et nous sur son arrière-babord, à une distance de 50 mètre.

- FEUUUUU !!!!
La détonation fit un énorme bruit, arrosant le sloop de boulet. Ce fut fini. Le sloop sombra avec Branty à son bord.

Le reste du voyage fut très calme, et, au bout de 4 jour, nous accostîmes à Curaçao, port hollandais, dont nos relations avec Dark étaient bonne.
Journalisée
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

forum pirates rpg Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006, Simple Machines
** Respectez la charte **
Page générée en 0.153 secondes avec 21 requêtes.