24 Juin 2019 à 17:51:12 Cacher ou afficher l'entête.
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Réorganisation de la carte
recherche forum pirate  
Accueil jeu :: Accueil Forum :: Aide :: Rechercher :: Identifiez-vous :: Inscrivez-vous
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: la science se mouille  (Lu 23382 fois)
scar
Messages: 9211

modérateur à la retaite
******
vieux loup de mer
crêve ordure communiste!

modèrateur global et maitre du jeu

Karma: 260
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #15 le: 28 Octobre 2008 à 10:31:28 »

Les deux navires voguaient sur la mer bleu turquoises des caraïbes, leur voyage serait assez long car le vent venait par moment à faiblir dans les zones de dévente assez nombreuses.

Les deux navires toute les voiles dehors glissaient lentement sur une mer légèrement ridée par le vent et rosée par le soleil couchant. Le ciel était couvert de quelque épais nuages, rosé aussi haut dans le ciel et au sud d'un banc de nuage long et blanc, il pleuvra sans doute sur les terres d'Amérique.
L'hiver dans cette région était doux, sur les plus grandes îles il pleuvait énormément mais sur les autres il faisait bon vivre, par moment une pluie torrentielle qui crée des débordement de réivère et des fleuves de boue...

Mais les marins sont loin de cela, eux ils ont juste un vent plus faible voire inexistant.
sur le tillac l'étranger profitait de son temps de repos, après avoir mangé dans la cuisine du schonner. Il était seul, s'était écarté des écoutes pour ne pas gêner les manœuvres. Il marchait lentement suivant le bastingage arrivait à l'avant du navire il passa par dessus, avec agilité se tenant à l'armure du foc, il était debout sur la défense de bois bâbord lâchant le cordage il posa sa main et la ferma sur  les herpes du navire.
il respirait tranquillement, soudain une voix l'appela. Sans surprise il se hissa rapidement sur le tillac et alla aider les trois marins à régler les bras de vergues pour pouvoir profiter du vent qui changeait d'allure. 

Le voyage continua ainsi durant deux semaines, les vivres diminuées mais l'eau était en bonne quantité. Posé avec caprice par un vent ils arrivèrent enfin à bon port. 
Journalisée

Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort, et les morts qui mériteraient la vie, pouvez-vous leur rendre ? Alors ne soyez pas trop prompt à dispenser morts et jugements. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins.
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

forum pirates rpg Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006, Simple Machines
** Respectez la charte **
Page générée en 0.043 secondes avec 23 requêtes.