22 Avril 2019 à 16:25:44 Cacher ou afficher l'entête.
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Réorganisation de la carte
recherche forum pirate  
Accueil jeu :: Accueil Forum :: Aide :: Rechercher :: Identifiez-vous :: Inscrivez-vous
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Les problèmes n'arrivent jamais seul ( avis aux amateurs ^^)  (Lu 3383 fois)
Samael
Messages:
Invité

« le: 16 Avril 2008 à 04:29:06 »

Cette histoire, comme beaucoup avant elle et loin d'être la dernière, commence par une une petite course.
Samael avait débarqué sur la belle île de la Dominique. Ses bars, ses filles... Que pouvait demander un malandrin comme lui de plus ? Après avoir donné les quelques sous qui lui restait pour payer son transport il se retrouva seul sur une belle île ou il n'était pas connu. Pas encore connu... Et il n'allait pas rester inconnu longtemps.
Sans un sou, il lui fallait trouver un moyen plus ou moins aimable afin de se trouver un endroit pour passer la nuit. Les ruelles sombres ne sont malheureusement pas connus pour leur sureté à toute épreuve, les chambres de tavernes non-plus mais au moins un lit chaud l'attendrait.
Il chercha donc pendant une dizaine de minutes l'auberge ou il pourrait passer la nuit. Le Grand Rift, le Chaud Repos ou encore ou la Sirène ne correspondait pas aux attentes de Samael, il lui fallait un auberge, une seule qui correspondait à ses critères. L'énervement commençait à monter dans le corps de Samael et se contenir deviendrait de plu en plus difficile si il ne trouvais pas son bonheur, il entra donc dans la prochaine auberge qu'il croisa, l'Alizé.
La soirée était déjà bien entamée et c'est avec un grincement de porte bruyant que Samael entra. Plusieurs regards peu amicaux se tournèrent vers l'étranger, qu'importe, l'accueil ne pouvait pas être bon partout, il entama une marche pleine de charme vers le bar du tavernier.


-Quoi que j'vous ser' ? lança l'aubergiste dans un grognement.

-Un verre de Rhum pour commencer...

L'homme sortit de derrière son comptoir un verre dont la propreté était douteuse et le rempli un verre de liquide brunâtre.

-Merci...

Une jeune femme, d'une beauté rafraichissante, s'approcha elle aussi de l'homme du bar.

-Père, les clients du fond demandent trois verre de rhum en plus.

-Encore? Ils ont de quoi payer au moins. puis dans un second grognement il partit à la rencontre du petit groupe.

Père ? La jeune fille était donc SA fille ? Parfait...

-Bonsoir mademoiselle, comment allez vous en cette douce soirée?

Le discours était bien rodé, trop bien rodé. Samael entama donc une discussion plaisante avec la jeune fille, puis jugeant son père ne tarderait pas à revenir il se dirigea vers un table, la jeune femme à son bras. La conversation continua et Samael entraina la jeune femme à parler d'elle, de ses centres d'intérêts, de ses envies... La soirée continua de plus belle et Samael appris que la jeune fille était promise à un marchand plus vieux qu'elle mais qu'elle ferait la fortune de son père, il joua donc sur ce point pour emmener la jeune fille insouciante sur le doux chemin du pécher et de la damnation...
Il ne fallut pas beaucoup plus de temps pour que la jeune femme, embrigadée par les belles paroles d'un maître chanteur, emmène Samael dans sa chambre, à l'abri des regards indiscrets.
Il laissa donc la jeune fille gouter aux plaisirs de la chair, enfin pendant un temps...
Des pas brutaux et bruyants se firent entendre dans le couloir. Plus ou moins habitué à ce genre de situation Samael sauta en bas du lit et renfila ses affaire à grande vitesse sans oublier sa précieuse lame puis se dirigea vers la fenêtre.
L'aubergiste, le père de la jeune fille, dont Samael avait déjà oublié le nom, entra un mousquet à la main dans la chambre étroite, trouvant sa fille, nue sous ses draps, le corps couvert de sueur, un homme encore à moitié nu à la fenêtre.


-PAR TOUS LES VENTS ! MAIS... QUE CE PASSE T-IL ?


Dans d'autres circonstances, si il n'avait pas eu une arme entre les mains par exemple, Samael lui aurait bien expliqué mais la situation ne le permettait pas. Et dans les sanglots de la fille que Samael sauta par la fenêtre en se rattrapant aussi bien que possible sur le dur sol pavé.
Il finit donc de s'habiller aussi vite que possible et pris ses jambes à son cou. La rage et la haine firent pousser des ailes à l'aubergiste qui entama une course poursuite.
Les deux participants courraient comme des dératés, l'un pour sauver sa vie, l'autre pour attenter à la vie du premier.
A droite, à gauche, Samael ne savait pas ou aller, et laisser la chance guider ses pas...
Un cul de sac...

-Par la sainte putain... c'est bien ma vaine...

Un coup de feu retentit dans la nuit calme, et un morceau de pierre du mur vola en morceaux. Samael se tourna vers l'homme aux yeux exorbités par la rage.

-Enfin de te tiens, tu vas payer pour cela !!!!!
-On peut peut-être s'arranger...

Un deuxième morceau du mur vola dans un deux coup de feu venant d'un des compagnons du Tavernier.
La situation semblait mal engagée...
Journalisée
barbosa48
Messages:
Invité

« Répondre #1 le: 16 Avril 2008 à 14:02:42 »

  PSSSTTT,par ici vite allez viens.
Tapis dans l'ombre Barbosa dit au jeune homme de venir s'abriter et une qu'il fut en sécurité il sortit une bombe,alluma la mèche et la lança.Une détonation retentit,des éclats volèrent et une fumée noirâtre enveloppa l'impasse.
Une fois que tout fut dissipé il se présenta au garçon

  Mon nom et Barbosa je suis pirate.C'est une sacré course que tu vient de faire là qu'as-tu fait pour que l'on te pourchasse comme ça ?

Edit: évitez de vous annoncer pirate à ton le monde, c'est faire preuve de stupidité il peut te tuer sur le champs te vendre au gouverneur....
Scar
« Dernière édition: 16 Avril 2008 à 19:19:04 par scar »
Journalisée
Samael
Messages:
Invité

« Répondre #2 le: 17 Avril 2008 à 13:25:19 »

Samael dévisagea l'homme en face de lui, homme qui venait surement de lui sauver la vie... Il jeta un léger regard inquiet derrière lui afin de bien regarder si ses poursuivants avaient, eux, fuient. La ruelle était déserte, les cinq hommes avait du prendre leurs jambes à leur cou en voyant la sphère explosive rouler vers eux. Réaction, semble toute, compréhensible...
Un pirate ? En cette période? Quelle étrange subtilité le destin offrait il à Samael en cette période trouble pour les malandrins comme lui.
Finissant de reprendre son souffle Samael, il pris à son tour la parole.


-Hum... On me nomme Samael, le plus grand des bretteurs de l'île et grand amis de la gente féminine. Avant toute chose, il serait, je pense, souhaitable que nous partions d'ici. Le boucan qu'ont fait votre pétard et leurs coups de feu ne vont pas tarder à faire rappliquer la milice, et bien que je voudrais trouver un endroit pour dormir, les geôles ne m'intéresse pas trop.


Les deux personnes se mirent donc à errer dans les ruelles sombres de la ville portuaire.

-Pour la petite course, disons que nous avions, ce tavernier, ses amis et moi, une divergence d'opinion sur un point assez sensible à ses yeux.


Laissant planer une pointe de suspense dans sa tirade il lança ensuite une réplique sans vraiment s'adresser à quelqu'un.


-Mais sa fille était tellement jolie... et ce corps...
Journalisée
barbosa48
Messages:
Invité

« Répondre #3 le: 17 Avril 2008 à 14:09:02 »

Ecoute tu vas laisser ta princesse un peu de coté et tu vas courrir plus vite la milice nous ratrappe et je n'aimerai pas finir sur une corde.Aussitôt Barbosa tourna dans la premiere ruelle venu et le garçon le suivie.
Une fois arrivait aubout ils prirent la direction du port et se cachérent dans un bateau de pêche.
  Bon je pense qu'on les a semés mais on montera la garde chacun notre tour et à l'aurore on hissera les voiles et on séloignera d'ici à tu une objection?
Journalisée
Samael
Messages:
Invité

« Répondre #4 le: 19 Avril 2008 à 19:20:46 »

Un bateau de pèche...
Samael étais t-il tombé sur le pirate pécheur? Alors que le dénommé Barbosa entrait dans le frêle esquif Samael pris la parole.


-Vous savez, je ne pense pas que nous finirons au bout d'une corde tous deux car j'ai eu l'audace de passer un moment charnel avec une jeune femme pas encore mariée ! Nous n'avons rien fais que je sache. A moins que vous soyez recherché sur cette île pour votre... occupation ?


Samael, un sourire impertinent aux lèvres regarda Barbosa se tourner vers lui et le regarder dans les yeux. Attendant une réponse qui ne venait pas Samael repris la parole, rendant la nuit noir et fraiche un peu moins inquiétante.


-Bon...Et vos comptez aller ou dans un barque de pèche ? Ce n'est pas que j'ai une objection... Mais... De plus partir en mer, pour je ne sais ou, sans vivres, à deux... Ne serais pas un peu précipité ?


Et cette fois sans impertinence que le jeune marin fit part de ses doutes auprès de l'homme en face de lui, un départ semblait certes nécessaire, mais un départ précipité pouvait causer leur perte à tous deux.
Journalisée
barbosa48
Messages:
Invité

« Répondre #5 le: 22 Avril 2008 à 20:34:18 »

  En effet je suis recherché et tu va l'étre bientot à cause de ce que tu as fait.Mais tu devrai faire plus attention et cette bicoqque va juste nous servir de toi pour la nuit demain on veraen attendant dort,je prend le 1ertour de garde.
Journalisée
Samael
Messages:
Invité

« Répondre #6 le: 23 Avril 2008 à 10:57:11 »

Barbosa sembla ne pas apprécier les réflexions de Samael et c'est sans un mot mais avec un hochement approbateur que Samael entra dans l'esquif. De quoi pouvait parler l'homme devant lui ? Connaissais t-il la réputation que Samael avait sur l'île de la Guadeloupe ? Rien de ce qu'il avait fait sur cette île pouvait le mettre dans une grave situation. Il ne pouvait bien sur plus aller à l'Alizé, mais d'autres tavernes existaient dans ce port et il ne devait pas être le premier homme à passer une nuit avec la fille d'un aubergiste...
Préoccupé par les dires du pirate, Samael s'installa dans un coin du bateau de pêche,  sortant de son sac de marin une couverture qui semblait avoir déjà fait son temps. Il rassembla ses affaires dans son sac, le ferma avec conviction et se servit de son sac comme oreiller, gardant son arme tant utile dans ce genre de situation entre ses bras.
Qui sais ce qu'il peut arriver dans une nuit comme celle ci.


Les pensées de Samael continuèrent à virevolter dans sa tête, cherchant que faire le lendemain, si il pouvait faire confiance à cet homme, Barbosa...

Et c'est sur ces pensées que l'esprit de Samael devint confus, qu'il sombra dans le sommeil.
Journalisée
barbosa48
Messages:
Invité

« Répondre #7 le: 23 Avril 2008 à 15:53:05 »

La nuit était froide,Barbosa enveloppait dans une couverture surveillait les allée et les venues des gardes bizarement il cherchait quelque chose on chargeait meme des navires à cette heure tardive de la nuit.
Cela semlait étrange que mijotait le gouverneur et aussi que se passerai-t-il si demain on avait placardé des affiches à la recherches de Samaël,aprés tout l'aubergiste l'avait vu;
Mais il ne s'en faisait as pour ça et aprés tout il y quelquechose d'autre bien plus étrange;aussi Barbosa décida de continuer de surveiller jusqu'au moment où il réveilla son compagnon pour le tour de garde suivant.
Celui-ci rechinia mais finit par se lever et Barbosa put dormir
Journalisée
Samael
Messages:
Invité

« Répondre #8 le: 23 Avril 2008 à 19:49:43 »

Et ce fut encore un rêve à mettre dans les annales de Samael, un rêve plein de couleur, de fêtes et d'autres réjouissances... Un paradis terrestre onirique...
Prenant ce détail en compte, il est plus que compréhensible que l'homme fut quelque peu réticent à sortir de son sommeil.

Mais ceci fait... Autant prendre son tour de garde.

Barbosa sombra à son tour dans un sommeil réparateur et bienfaiteur. Samael pris donc son tour de garde sans un mot et essayant de garder ses deux yeux bien ouvert.

Au petit matin il vit un spectacle assez étrange, un spectacle qu'il n'avait pas, mais vraiment pas, prévu. Alors que les premiers crieurs entraient dans les places des marchés, que les pécheurs de nuits rentraient au port, il entendit ces mot.

"Avis à la population, le Criminel Samuel Vestrit, nommé Samael est recherché mort ou vif par la ville de Roseau pour meurtre sur la fille d'un tavernier. Est recherché plus mort que vif par monseigneur le Gouverneur de Guadeloupe pour meurtre et acte de piraterie. Que cela se sache."

Il réveilla discrètement son compagnon un trait inquiet sur le visage.
Journalisée
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

forum pirates rpg Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006, Simple Machines
** Respectez la charte **
Page générée en 0.063 secondes avec 18 requêtes.