17 Avril 2024 à 05:49:19 Cacher ou afficher l'entête.
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Réorganisation de la carte
recherche forum pirate  
Accueil jeu :: Accueil Forum :: Aide :: Rechercher :: Identifiez-vous :: Inscrivez-vous
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Un requin dans les eaux de l'Atlantique  (Lu 5680 fois)
Black
Messages:
Invité

« le: 11 Janvier 2009 à 16:42:39 »

précédent : http://forum.ageofseadogs.com/index.php/topic,1965.msg64754.html#new

   Le début du voyage fu calme. Peu après le départ depuis Dunkerque, on pris le repas, a bord du Black Shark. Un vent splendide entrainait le Black Shark �  11 noeud. Ces quand le repas fut fini, vers 14h que le calme fut rompus par un cri de la vigie :

- Voile par tribord-avant ! Distance 6 milles !

   Jéricho quitta la dunette et monta sur le gaillard arrière, où il tira sa longue-vue pour observer le navire repéré.

- Ca devait arriver.
- Qui a-t-il, monsieur ? demanda un matelot.
- Nous sommes en tre Douvre et Calais, le point de passage le plus étroit de la Manche. Le plus surveillé par l'ennemi.
- C'est un navire anglais ?
- Je pense bien, vu son emplacement. Cependant, son pavillon me semble différent.
- Que voulez-vous dire ?
- Il y a bien une croix rouge comme sur le drapeau angalis, mais en arrière plan, il y a le drapeau du Royaume d'Ecosse. Bleu avec unc croix blanche.
- Etrange. Que fait-on, capitaine ?
- On sonne le branle-bas et on essais de passer sans casse.
- A vos ordre. Branle-bas de combat !

   le cri du matelot fur accompagné par un fort bruit de cloche. Tous le monde s'ctiva. Les servant de canon se précipitèrent �  leur pièce, les moucheurs prirent des fusils dans la salle d'arme et grimpèrent dans les hunes, les gabiers montèrent dans le gréement, près a effectuer n'importe quelle manoeuvre, et les matelots se préparèrent �  manoeuvrer. En quelques minutes, tous le monde était près. Achille s'approcha de Jéricho.

- C'est qui le problème ?
- Vaisseau de ligne ennemi par avant-tribord, à 6 milles.
- Bordel de merde. je pense qu'il vaut mieux éviter le combat en lui passant devant avant qu'il arrive.
- On vogue grand largue tribord amurre, le vent est avec nous.
- L'Anglais semble naviguer petit largue babord amurre.
- Alors ne perdons pas de temps. A ton poste près du grand-mât et toutes voile dehors.
- A vos ordes !

   Achille descendis du gaillard arrière et donna ses ordre à l'aide d'un porte-voix.

- HORS LES CACATOIS ! HORS LE CLIN-FOC, LE GRAND-FOC, LA VOILE D'ETAIT DE CACATOIS ET LA VOILE D'ETAIT DE CACATOIS DE PERRUCHE ! BORDE ET HISSE LES CACATOIS ET LES FOC !

   Devant les ordres d'Achille, Hans répartis les matelots au différentes écoutes et au cabestant, et Yann disperssa les gabiers dans les hunes. Quelques minutes après, le Black Shark voguait toutes voile dehors.

- Bordez les huniers et les perroquets !

   Filant �  une vitesse impressionante, le Black Shark glissait sur les flots �  13 noeuds. Le vaisseau de ligne avanait perpendiculairement au Black Shark, dans le but de lui couper la route.
   
Journalisée
Black
Messages:
Invité

« Répondre #1 le: 11 Janvier 2009 à 17:59:56 »

   Les deux navires jouèrent �  ce jeu pendant presque 10 minutes. A ce moment, 1,5 miles séparait les deux navires. Jéricho compris qu'il n'arriverait pas �  couper la route suffisament loin du vaisseau, pour éviter de se faire toucher. Aussi, il se prépara �  résoudre le problème.

- Canonniers ! Armez les couleuvrines de tribord en boulets ramé ! Timonier paré �  virer �  tribord !
- COULEUVRINES TRIBORD, ARMEZ EN BOULETS RAMEE ! PARE A FAIRE FEU ! hurla Rolland dans son porte voix.

   En quelques instants, le pièces furent prêtes. Les couleuvrines de tribord, situé sur le tillac, sortire leur extrémité de leur sabord.

- La barre à 20° babord ! Brassez-les vergues !
- Barre à babord capitaine ! répetta le timonier.
- BRASSE LES VERGUES DE MISAINE, D'ARTIMON ET DU GRAND MÂT ! ordonna Achille !
- Barre au centre ! Baterrie tribord, FEU !
- TRIBORD FEU  A VOLONTE ! hurla Rolland.

   Les 10 couleuvrines firent feu sur la mâture du vaisseau de ligne britannique. De sa longue-vue Jéricho vit les dégât causés. Les huniers fort endomagé et la grande vergue coupé �  babord.

   Ralentis, le vaisseau vira �  tribord pour viser le Black Shark. Flairant la riposte, Jéricho vira �  babord. En effet, un instant après la fin du virage, où le Black Shark se retrouva largue babord amurre, le vaisseau, situé �  1,5 miles, fit feu. La plupat des boulets tombèrent �  l'eau, le tir étant soit trop court, où le canon mal placé. Certain boulet allèrent mourir dans les deux pieds (50 cm environ) d'épaisseur du la muraille, où bien arrivèrent �  la transpercé ou �  passer par les sabords, causant de nombreux blessé.

- Rapport des pertes ! Vite !

   Achille récupera les informations des différents officiers et annonça �  Jéricho 8 morts et 19 blessés. Jéricho ne perdit pas son sang-froid. Il fit virer le Black Shark �  tribord pour faire demi-tour, tandis que le vaisseau vira légèrement �  babord.

- Bâbord tenez vous prêt �  faire feu. Paré pour un tir de demâtage ! Carguez les huniez, les perroquets, les foc et la brigantine
- ALLEZ LES GARS ! ARMEZ EN BOULETS RAMES ET TENEZ-VOUS PRÊT !

   Quand le Black Shark eu fini son demi-tour sur 3 miles et eu carguez presque toute les voiles, ce qui dura un quart d'heure, les deux navires se trouvèrent bord �  bord �  1 mile de distance.

- FEU ! FEU TOUS LE MONDE !
- FEU A VOLONTE ! VISEZ LE GREEMENT !

   Le vaisseau anglais et la frégate française firent feu ensmble. Les 20 pièces du Black Shark causèrent de gros dégât �  la mâture anglaise, tandis que près de 40 boulets touchèrent la muraille, provoquant de lourde perte.

- Barre à babord ! Larguez les voiles ! Hissez et bordez-les.
- LARGUE LES HUNIER, LES PERROQUETS, LES FOCS ET LA BRIGANTINE ! HISSE ET BORDE LES HUNIERS, LES PERROQUETS, LES FOCS ET LA BRIGANTINE !

   Hans et Yann s'occupèrent de renvoyer toute la voile. Jéricho remit la barre au centre pour passer derrière le vaisseau, qui avait commencer �  virer �  babord pour renvoyer un bordée. Quand il eu compris le statagème, il revira �  tribor pour se mettre parallèle au Black Shark. Mais il était trop tard. Le Black Shak, qui avait réussi �  protéger sa voile lors de bord �  bord filait maintenant �  12 noeud, et le malheureux vaisseau de ligne, plus lourd et avec une voilure fort endomagé, ne pu que voir le Black Shark s'échapper. Après quelque minutes de poursuite, il vira de bord pour abandonner le poursuite et retourner vers l'Angleterre afin de réparer sa voilure.  
Journalisée
Black
Messages:
Invité

« Répondre #2 le: 11 Janvier 2009 à 18:21:08 »

   Le combat terminé, les hommes furent renvoyé �  leurs occupations. Déj�  le charpentier et le calfat, aidé de leurs apprentis et de quelque volontaire, colmataient les quelques voix d'eau inondant la cale. De faible importance, celle-ci furent vite colmatées et les pompes s'occupèrent de vider les cales de l'eau qui les a envahis. Anne, la maîtresse voilière, réparait les voiles avec quelque gabiers. Les blessés dont l'opération était terminé furent descendu dans l'isoloir médical, situé au même niveau qaue les cales. Quand aux morts, on les rassembla sur le le tillac avant de les jeter �  la mer. La plupart de matelots de quart s'activaient pour nettoyer le tillac des débris et du sang.
   Quand le tillac fut de nouveau ordonnée et propre, vers environ 16h, on jeta les morts �  la mer, tandis que Jéricho faisait l'appel aux mort, et Doria, �  la demande de Jéricho, s'occupa de la prière.
   Les formalités faîte, la traversé vers Brest se poursuivit.


   La nuit ne tarda pas �  tomber. Après une nuit fraiche, le Black Shark vit le levée du soleil sous la pluie. Dans la matinée, un brick de commerce français croisa le Black Shark. Jéricho en profita pour l'avertir de la présence de vaisseau anglais dans le détroit de Calais. Après un journée pluvieuse mais accompagné d'un vent idéale, le Black Shark, remonta le vent pour rejoindre Brest, ce qui le ralenti sérieusement. ENfin, alors qu'il était presque 22h, le Black Shark accosta au port, avec le soulagement de Dorian. Jéricho invita celui-ci �  passer la nuit �  bord, avant de s'en aller, car �  cette heure de la nuit, les rue sont peu sûre.

Suivant : http://forum.ageofseadogs.com/index.php/topic,2407.msg65038/boardseen.html#new  
« Dernière édition: 25 Janvier 2009 à 18:59:17 par Black »
Journalisée
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

forum pirates rpg Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006, Simple Machines
** Respectez la charte **
Page générée en 0.254 secondes avec 20 requêtes.