01 Février 2023 à 20:49:45 Cacher ou afficher l'entête.
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Réorganisation de la carte
recherche forum pirate  
Accueil jeu :: Accueil Forum :: Aide :: Rechercher :: Identifiez-vous :: Inscrivez-vous
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Escale à Lisbonne, capitale du Portugal  (Lu 8640 fois)
Black
Messages:
Invité

« le: 07 Février 2009 à 20:07:23 »

précédent : http://forum.ageofseadogs.com/index.php/topic,2424.msg66644.html#new

   Une fois solidement amarré au quais, le Royal Cobra vit ses hommes quitter le bord. Erwan leurs avait donné l'ordre de revenir à bord régulièrement, afin de ne pas manquer le départ. Erwan avait aussi dit qu'il partirait au plus tôt demain midi.   
   Jéricho permit également à ses hommes de quitter le navire, à condition qu'ils restent discrets. Le groupe se disperça. Jéricho s'enfonça dans la ville, accompagné d'Achille et d'Enrique. jéricho avait manifesté une envie de s'acheter une pierre ponce, afin de pouvoir limer son sabre ; la sienne étant resté en France, sur le Black Shark. Ainsi, les trois hommes s'enfoncèrent dans le centre de la ville.
Journalisée
kevin26703
Messages: 7488

Modérateur Global
*****
vieux loup de mer
Ancien Modérateur Global


Karma: 235
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #1 le: 17 Février 2009 à 14:14:20 »

Kévin arriva dans Lisbonne avec quelque marins pour acheter des vivres pour une traversée,il s'enfonçèrent dans la ville pour trouver une échoppe ou un marchand,ils entrèrent dans le même maga sin que Jéricho commandèrent quelque vivres et regardèrent autour d'eux.


(hors rp je recommence mais en allant plus doucement)
Journalisée
Black
Messages:
Invité

« Répondre #2 le: 17 Février 2009 à 19:07:28 »

   A l'intérieur de la boutique, Jéricho se pencha par dessus le comptoir, afin de s'adresser au vendeur. Jéricho et ses amis le virent, assis confortablement dans sa chaise, en train de dormir.

- Il y en a qui ne se gêne pas. répliqua Achille.
- C'est quén c'est la hora de la siesta, Achillé. Répondis, le chirurgien.
- Mouais, mais, bon, j'ai pas que ça à foutre, moi.

   Jéricho sonna un coups, sur la cloche posé sur le comptoir. L'homme de broncha pas. Jéricho s'adressa a Achille.

- T'as ta corne ?
- Mouais.

   Achille tira l'objet de sa sacoche et souffla dedans. Un immense bruit résonna dans la boutique. Le portugais se reveilla en sursaut.

- O que está acontecendo !? Esta é a guerra !?
- Enriqeu, explique lui que je voudrai voir ses pierres ponce.
- Si. Gostaríamos pedras pomes, por favor.
- Sim, claro, é isso.

   Le marchant se retourna un instant et en proposa une à Enrique. Jéricho la pris et l'examina. A ce moment, un homme entra dans la boutique.

- Je prend. Paye-le et on y va.
- Embora nós fazemos. Como deve você ?

   Jéricho rengea la pierre dans sa sacoche, tandis que Enrique paya le marchand portugais. Achille s'adressa à Jéricho.

- Bon, allez, filons. On est en exil, pas en vacances.
- Chut, Achille. Vas-y molo, les murs ont des oreilles.

   En disant celà, Jéricho regarda l'autre homme entrée dans la boutique. En le regardant, il ne parraissait pas être de la région, mais paraissait louche. Jéricho se méfiais.
Journalisée
kevin26703
Messages: 7488

Modérateur Global
*****
vieux loup de mer
Ancien Modérateur Global


Karma: 235
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #3 le: 18 Février 2009 à 12:04:09 »

Kévin avait entendu que le marchand ne parlait pas français,il essaya de lui parlait en espagnol.

- Eh le marchand!Nosotros queremos rendir. dit Kévin puis il ajouta a Jéricho
Au revoir messieux..

- Allez payons on a pas que ça a faire.entonces nos dan la comida o no? cria Luis au marchand.

Kévin, Luis et deux autres marins chargé de vivres repartirent du magasin Jéricho n'étaient pas loin dans l'angle de la rue.


- Capitaine c'est moi ou les hommes que nous avons vus sont en exils? demanda Luis Marquez.

- Il a pa l'air d'un exilés mais oui il me semble avoir entendu ça de la part d'un certains Achille. répondit Kévin.

Jéricho avait tout entendu et se méfia de plus en plus des marins qu'il avait croisé.
Kévin vérifia si le marchand ne les avait pas trompé et il aperçu une ombre étrange.

- Retournons sur le navire il me semble que nous n'avons rien a aheter ici non ? s'interrogea Kévin
- Et le rhum capitaine ? demanda l'un des marins.

Kévin se sentait espionner,il regarda en direction de la petite ruelle et s'éloigna.
Le groupe de Jéricho se sentait menaçait mais était immobile pour l'instant,lors que Kévin et son groupe repartit vers la le centre ville.
Journalisée
Black
Messages:
Invité

« Répondre #4 le: 21 Février 2009 à 14:52:31 »

   Les trois hommes marchairent. Arrivé à un croisement, ils tournèrent à droite. Cela laissa le temps à Jéricho de voir du coin de l'oeil droit, à vrai dire le seul qui lui restait, l'étrange groupe les suivre.

- On est filé, les gars.
- Chasseur de primes ? demanda sèchement Achille.
- On va voir.

   Kévin et ses hommes arrivèrent au carrefour et suivirent Jéricho, Achille et Enrique. Quand il arrivèrent, ils ne virent qu'Enrique. Celui-ci s'avanca vers eux.

- Perdon senior, mais, auriez vous dou feu, por favor ?
- Euh... hésitat celui qui semblai être le chef.

   A ce moment, le chef des suspect fut attrapé par derrière, une main sur la bouche et un coutelat sur la gorge. C'était Jéricho qui l'avait ainsi attrapé, a l'écart des passants. Achille avait également attrapé un des hommes et Enrique avait profité de la surprise pour faire de même avec le troisième. Jéricho s'adressa alors au chef.


- Désolé pour la façon de j'engage la conversation, mais je souhaiterai connaître le motif de votre filature.

   Jéricho enleva sa main gauche de la bouche du chef pour attraper son manteau afin qu'il puisse répondre, tenant toujours son coutelat dans la main droite, pointer sur la gorge du chef.

hrp : désoler si ce que j'ai fait avec ton perso ne te convient pas, mais c'était pour qu'on arrête de tourner en rond et engagé la conversation. Si tu veux on peu la faire par mp.
« Dernière édition: 21 Février 2009 à 14:54:46 par Black »
Journalisée
kevin26703
Messages: 7488

Modérateur Global
*****
vieux loup de mer
Ancien Modérateur Global


Karma: 235
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #5 le: 22 Février 2009 à 16:01:40 »

Kévin était prit au piège par Jéricho, il fallait lui échapper.

- Une filature non c'est le hasard de tomber sur des exilés rechercher par les courronnes européennes,on est un peu dans le même cas. dit Kévin
Puis il reprit

- Quel est le motif de votre exil ?
- Je ne pense pas que votre postion m'oblige a répondre a votre question. Qui êtes-vous ?
- Euh... je suis comme vous un pirate si je ne me trompe pas

Ils étaient a l'abri des regards il fallait que Kévin gagne la confiance de Jéricho.

- Si tu m'épargne je pourrai t'aider a regler tes problème ça te va ?
- J'ai aucun problème. rétorqua Jéricho
- Ben pourquoi vous êtes en exil alors ? La seule solution a vos problèmes et de coopérer ensemble.
- Certe, mais récemment j'ai eu quelques ennuis avec mes soidisant amis, qu'est ce qui me prouve que tu ne va pas me trahir toi aussi ? répondis Jéricho avec agressivité.
- Le fait que je sois également un pirate. déclara calmement Kévin.
- prouve-le moi.
-Ah... euh...faudrait que je trouve une ancienne victime
répondit Kévin
Jéricho n'était pas content que l'on se moque de lui
-Bon comment te le prouvez?!  Suis moi au port et tu verra mon navire remplis de pirate ça te va ?
- A oui, pour que je me fasse attaquer par ton équipage ? J'ai 20 ans d'expérience alor me prend pas pour un novice. Je suis sur que tu me connait. Je suis bien connu sous le nom de Black le Libérateur.

   A l'entente de ce nom, Kévin compris qu'il n'arriverai pas arnaquer Jéricho.

- Viens avec moi au port, tu reste a quai et tu nous garde en otages, et je te montreraient mon pavillon noir ça te va ?
- J'ai une meilleur, idée. On va pas traverser la ville comme ça. Toi tu reste avec nous et un de tes deux hommes par chercher ton pavillon, ok ?
-libère mon second et il ira te le chercher.

Luis alla sur le navire prit discrètement le pavillon et le plia, il le ramena a Jéricho alias Black le Libérateur.

hrp: pas grave a toi de décider de la réaction de Jéricho
« Dernière édition: 22 Février 2009 à 16:04:11 par kevin26703 »
Journalisée
Black
Messages:
Invité

« Répondre #6 le: 22 Février 2009 à 16:28:13 »

   Jéricho et Achille tenait toujours leur prisonnier respectif. Enrique s'était placé à l'entrès de l'impasse, afin de monter la garde et de permettre à Luis de retrouver l'impasse. Jéricho avait toujours son couteau sous la gorge de Kévin, par simple précotion.


- J'espère que ton second t'es fidèle, autrement je donne peu chère de ta peau.
- Il va revenir, t'en fais pas.
- Je l'espère pour toi.

   Luis revint finalement. Tandis qu'Enrique continua de monter la garde, Luis déplia le pavillon noir devant Jéricho. Le pavillon interpella Achille.

- Ce pavillon me dit quelque chose. Il me semble l'avoir déjà vu.
- Où ?
- A St Barthélemy.
- Tu connais ce port ?
- C'est mon port d'attache. répondis Kévin.
- Tu en est sur Achille ?
- Oui. Oui j'en suis sûr.
- Bon.

   Jéricho relacha Kévin et Achille fit de même avec son prisonnier. Après avoir laissé à Kévin un court instant de répis, Jéricho repris.

- Tu disait pouvoir m'aider ?
- Oui. Mais avant je doit connaître ton problème.
- Tu est un pirate, comme moi. Mais en ce moment, c'est la guerre et je fait aussi fonction de corsaire au service de la France. J'était affecté au port de Dunkerque. Lors qu'une patrouille, nous avons fait escale au Danemark, où nous avons trouver un réfugié protestant qui souhaitait se rendre à Brest. Comme il me l'a demandé, je l'ai conduit à Brest et j'ai été invité à une soirée protestante. Mais un complot a été mené contre moi. Je me suis retrouvé à tord accusé du meutre d'un grand prêtre chrétien. Emprisonné, je vis mon navire confisqué, et mon équipage en grande partis dissous. Lors de mon transfert vers Rennes, je fus libéré par ce qui restait de mon équipage, à dire mes officiers et et une partie des mes hommes les plus fidèles. Avec eux je pris la mer avec un amis, un corsaire anglais, pour Casablanca, mais nous avons fait escale à Lisbonne. Et puis voilà. Ce que je veux maintenant, c'est récupéré mon navire et être réhabilité auprès de la Couronne de France.

   Kévin avait écouté avec attention. Jéricho espérait que Kévin puisse l'aider, mais ne voyait pas trop comment il pourrait faire. Puis Jéricho repris :

- L'écrivain du Roi, qui été affecté à mon bord est un amis. Il a décidé de rester afin de tenter de démanteler le complot, pour prouver mon innocence. En attendant, ma fieule dont j'avais la charge a été conduite dans un couvent près de Paris. Mon officier canonnier et mon maître-charpentier sont resté avec elle, afin de la protéger.

   Jéricho se releva et se placa devant Kévin.

- Quel est ton nom, frère de la côte ?
Journalisée
kevin26703
Messages: 7488

Modérateur Global
*****
vieux loup de mer
Ancien Modérateur Global


Karma: 235
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #7 le: 24 Février 2009 à 13:48:03 »

- Mon nom est Kévin le cannonier mais appelle moi Kévin.

Kévin réfléchissa a comment il pouvait aider Jéricho sans depasser le seui de la légalité.

- Je suppose que tu ne veux pas que je prenne le navire de force.
- Exact.

Kévin trouvait cette situation bien compliqué car innocenter Jéricho pouvait être difficile.

- Comment allez vous vous y prendre pour l'innocenter capitaine ? demanda Luis

- Bonne question il faut enqueter,savoir se qui c'est passez, il faut entendre la version des faits de français.

- On va appareillait donc?

- Surement mais il faudrait que Jéricho soit du voyage ou qu'il nous renseigne sur les ports qu'il a fréquenter. Je ne connais pas le Royaume du Danemark et j'ignore ou sont le port danois.

Kévin et Luis rejoingnirent Jéricho dans l'impasse et rapporta une bouteille de rhum. Il expliqua a Jéricho qu'il fallait qu'il appareille pour allait a Brest pour savoir se qui s'était passer dans le but de l'aider.

- Fait attention a toi, mais je ne pense pas que ça soit une bonne idée que tu parte en France.

- Bah si on arrive a découvrir quelque chose en France pour t'aider.
Nous appareillerons dans 2 jours histoire de préparer les marins et les vivres.
annonça Kévin.
Journalisée
kevin26703
Messages: 7488

Modérateur Global
*****
vieux loup de mer
Ancien Modérateur Global


Karma: 235
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #8 le: 07 Mars 2009 à 15:13:21 »

Et sinon Jéricho, où comptes-tu aller ?

   Jéricho sourit, se doutant que cette question lui soit posé. Il répondis.

- J'ai des amis habitants à Jérusalem. Ils sont riche et j'espère qu'avec leur aide je pourrais acheter un navire pour pirater. La Méditéranée grouille de pirates Barbareques, mais on touve aussi quelque navires gênois et vénitiens.

- Nous pourrions vous acompagner jusqu'a votre destination avant de faire voile vers Anguilla. proposa Kévin.

- Pourquoi pas ?

- Quand est ce que le Royal Cobra appareillera t'il?

- Nous reprenons la mer avec le Royal Cobra demain matin, il doit nous emmenez à Casablanca. De là je pensait rejoindre Jérusalem à pied.

- Dieu du ciel, s'exclama Kévin, mais c'est un voyage très long.

- Oui, mais le Royal Cobra est un navie anglais et Gibraltar est sous le contrôle des Espagnols. Cependant, si vous avez de bonne relation avec les Espagnols, alors vous pourrez nous amener, mes hommes et moi, à Gaza, c'est la port le plus proche de Jérusalem.

- Mon second est espagnol j'ai ainsi quelque marins assez rusé pour feniter les espagnols.Nous sommes du voyage.

- Excellent mes hommeset mimême nous montons a bord de votre navire demain matin et  nous passerons par Gibraltar

« Dernière édition: 07 Mars 2009 à 16:10:12 par kevin26703 »
Journalisée
Black
Messages:
Invité

« Répondre #9 le: 07 Mars 2009 à 18:59:16 »

   Les deux capitaines serrèrent la mains et s'éloignèrent. Jéricho s'empressa de regagner le Royal Cobra afin d'avertir Erwan des évênements. Mais il durent passé par le centre ville avant cela.

- Dommage, j'aurai bien aimé voir Casablanca. déclara Achille.
- Moi aussi mais je préfère éviter celà. Le fait qu'on soit français, même civil, ne nous arrnange pas en terres portugaises, de plus la route aurai été dangereuse pour rejoindre Jérusalem.
- Si, entre los pirates, los brigant y el désert. annonça Enrique.
- Ouais, de plus on aurai vu notre butin fondre, a force de payer les hommes.
- En prennant ce navire nous mettrons moins le temps avant de faire rentrer de l'argent.
- Que va pense Erwan de tous ça ?
- Bah, ça l'arrange. Il a déjà fait beaucoup et comme ça il n'aura pas d'ennui.

   Jéricho retourna à bord du Royal Cobra. Après avoir discuté avec Erwan, il rassembla ses hommes pour les informer de la nouvelle. Après, il versa à Erwan de l'argent. Ce dernier avait autorisé les hommes des Jéricho a passer la nuit sur son navire, avant de rejoindre le navire pirate de Kévin dès les premières heures du matin, comme l'avait ordonné Jéricho a ses hommes.


suite : http://forum.ageofseadogs.com/index.php/topic,2484.0.html
« Dernière édition: 05 Avril 2009 à 11:58:18 par Black »
Journalisée
kevin26703
Messages: 7488

Modérateur Global
*****
vieux loup de mer
Ancien Modérateur Global


Karma: 235
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #10 le: 08 Mars 2009 à 11:12:11 »

  Le soileil se leva,Jéricho se rassembla ses hommes et leurs informèrent qu'ils allèrent sur "Le Monstres des Mers" que l'heure est arriver.
Jéricho remercia Erwan et le groupe de Jéricho partirent.
Pendant ce temps la Kévin avaient prit sa longue vue,il surveiller l'arriver de Jéricho.Quand il le vit,Kévin réveilla ses hommes et les prevenèrent de l'arrivée de Jéricho.


- Préparez vous on va appareiller. ordonna Kévin.

- Quel est notre cap ? demanda Luis Marquez.

- Tu verra avec Jéricho mais nous terminons notre voyage a Jérusalem.

Jéricho arriva devant le navire suivit de ses hommes.

-Bienvenue a bord du Monstre des Mers messieux.

- Merci a toi Kévin.

le mousse avait suivit jericho, quand ce dernier monta sur la passerelle il l'appela de sa voix légère.
- J'ai apprit que vous partez! je peux venir avec vous? demanda t il avec des yeux brillant d'espoir. Il tenait déjà dans la main un balochon contenant sans doute toute ses affaires, une ceinture à la taille, serrant sa large veste amble trop grande pour lui, où on voyait dépasser la poignée d'un couteau.
- Je veux pas découvrir le monde! S'il vous plait.

-"D'accord monte l'ami" répondit Kévin

Ils montèrent a bord du navire, et ils appareillèrent."Le Monstres des Mers s'éloigna du port de Lisbonne et du Royal Cobra .
Kévin s'approcha de Jéricho qui était monter rejoindre André le pilote du navire.

Kévin lui demanda:

- j'espère que tu as fait le bon choix. Tu a prévu de faire une escale ?


- Je ne sais pas trop mais il va falloir passer Gibraltar c'est le passage le plus dure pour l'instant.

  Le navire s'éloigna et Kévin ne vit plus les cotes portugaises.
« Dernière édition: 08 Mars 2009 à 16:49:59 par kevin26703 »
Journalisée
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

forum pirates rpg Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006, Simple Machines
** Respectez la charte **
Page générée en 0.254 secondes avec 22 requêtes.