21 Janvier 2019 à 06:14:10 Cacher ou afficher l'entête.
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Réorganisation de la carte
recherche forum pirate  
Accueil jeu :: Accueil Forum :: Aide :: Rechercher :: Identifiez-vous :: Inscrivez-vous
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Shanks Le Roux  (Lu 26228 fois)
Shanks_Le_Roux
Messages: 57

**
matelot de première classe

Karma: 24
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« le: 11 Avril 2010 à 22:44:44 »

Nom: Inconnu
Prenom: Shanks

Surnom: Shanks le roux
Date de naissance: inconnue
Age: 22 ans environ
Lieu de naissance: inconnu
Taille: 1.79m
Poids:74kgs


Histoire:

Orphelin, il est recueilli a l'orphelinat catholique "Santa Milagrosa" à Santiago de Cuba. A cette epoque, les orphelins  etaient, ni plus ni moins, que des bâtards (fils illegitime) ou l'enfant de trop dans une famille qui ne pouvait plus subvenir a ces besoins.
Dès ces premieres annees, on notait en lui une vivacité d'esprit hors du commun, mais plus les annees passerent, plus l'ennuie lui faisait sentir dans cette endroit aux regles si strictes!
A l'âge de 12 ans environ, il s'enfuit! et dès lors, seul et à la rue, il comprit vite que la vie etait un combat au quotidien. Bien entendu, il s'en sortit, grace a son intelligence et a son habilite, il trouvait de quoi manger, se vetir et s'abriter. En tres peu de temps, il se trouva un ami de rue, Baggy, qui comme lui n'eut pas un passé simple. Ils etaient differents en tout points, Baggy lui inspirait a la fortune, a la gloire, alors que Shanks lui n'inspirait qu'a l'aventure dans l'inconnu, qu'a faire la fête! Mais tout cela ne compta pas, car leur amitié etait basé sur la confiance qui eut l'un envers l'autre.
Deux annees passerent et de villes en villes ils volerent, se baggarrerent, feterent tout et n'importe quoi, tant que le rhum coulait a fleau! Mais a ce beau jour d'ete, dans le port d'Havana se produisit un evenement qui fit basculer la vit de Shanks et de Baggy pour toujours........(suite)
« Dernière édition: 18 Décembre 2018 à 22:52:12 par Shanks_Le_Roux »
Journalisée

<<LES PIRATES DU ROUX SONT PRÊTS A VOUS RECEVOIR.......AMENEZ-VOUS...!!>>


http://forum.ageofseadogs.com/index.php/topic,2857.0.html
Shanks_Le_Roux
Messages: 57

**
matelot de première classe

Karma: 24
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #1 le: 17 Avril 2010 à 00:42:03 »

Ce jour là, une canicule s'abattu sur la ville D'Havana, mais cela n'empecha pas nos deux galopins de continuer leurs mefaits. Tapis dans l'ombre, tel un chat pres a bondir sur un rongeur passant a porter de griffes, ils attenderent sagement qu'une charette, remplie de provision, veuille montrer le bout de son nez.

<<J'ai faim!!>> s'ecria Baggy
<<Chhuuuttt!! tais toi>> retorqua Shanks ,tout en posant sa main sur la bouche de son ami.
<<si aucun gibier se pointe par ici, on ira plus loin dans le port>> continua Shanks

Des heures s'ecoulerent et toujours rien! Et comme le vieux adage le dit si bien, chose dite, chose faite! Nos deux jeunes hommes se leverent et marcherent aux pas de course  vers l'endroit le  plus reculé du port. La soif amplifiée par la chaleur et la faim ne leur generent guère dans cette course effreinee pour leurs survies.
Soudain! une chose les fit stopper net:

<<C'est quoi ca?>> demanda Baggy
<<J'en sais foutre rien! Mais il est dans un sale etat!>> repondit Shanks

Paralises, nos deux eserveules admiraient un Deux ponts barque. Il etait eventré de toute part, ce navire a du vivre un dur combat:

<<C'est quoi ce pavillon noir??>> dit soudainement Shanks tête levé, scrutant fixement le haut du mat du monstre des mers.

Mais le grognement de leurs ventres vide forca nos deux petits gens a bouger! Et en quelques pas ils trouvèrent vite leur bonheur, un sac parmi tant d'autres les interpela :

<<Il est bien gros celui la, il doit y avoir de quoi se remplir la pense a provusion!>> s'ecria Baggy
<<Prenons le et eclipsons nous!>> dit Shanks, tout en trainant le futur butin:
<<Que c'est lourd>> fit Shanks

A peine dix metres de dur labeur a trainer le sac, qu'on entendit s'ecrier:
<<Capitaine!! Notre Or se fait la malle!!>>
<<Vous deux avec moi!>> ordonna d'une voie sevère le Capitaine

<<Laisse tomber le sac!! on a ete repéré!>> cria Shanks à Baggy
<<Attends un peu>> riposta Baggy tout en sortant son poignard et perca d'un coup sec le sac.

Des pieces d'or tomberent du sac! Decomposé Shanks compris que ca serait pas une bonne journée pour lui et pour son estomac! Par contre Baggy fixa avec une telle admiration toutes ces pieces, qu'il oublia même le danger qui arrivait vers lui:

<<Magne toi! on se barre!!>> s'exclama Shanks

Mais quand il se retourna Shanks tomba nez à nez avec le Capitaine! d'instinct Shanks recula devant la masse imposante du Capitaine. D'un coup le Capitaine voulu agripper Shanks par les cheveux assez longs de notre hero, qui par son habilité esquiva en se baissant, attrapa le bras du capitaine et d'un croche pied desiquilibra le capitaine. Mais celui-ci ne tomba pas et d'une rapidité foudroyante empoigna le coup de Shanks:

<<Dis donc petit, c'est que t'es un petit rigolo toi! ha! ha! ha!>> s'esclaffa le Capitaine

Le visage de Shanks commencait à bleuir, mais cela l'empecha pas de fixer du regard le Capitaine! Pendant ce temps là Baggy se fit prendre par les deux autres hommes et l'histoire aurait pu finir ce jour même! Mais non! Le Capitaine voyant en eux des facultés hors du commun, les recruta:

<<Qui es tu?>> Demanda Shanks au Capitaine
<<On me connait sous le nom de Arlong! Capitaine Arlong et toi petit>> retorca Arlong
<<Shanks Capitaine et lui c'est mon ami Baggy>> repondit Shanks tout pointant du doigt vers Baggy
<<Toi ca sera Shanks le roux ha! ha! ha!>> plaisanta Arlong

Et la centaine d'hommes qui composaient l'equipage rierent de surnoms donnes par leur Capitaine a nos deux bleus bites.
Voilà comment tout commenca pour Shanks, libre de vivre des aventures, de s'amuser sans craindre les harcelements repetés des soldats.
Il apprit tout ce qui fallait savoir sur la piraterie, ces regles, la navigation, la canonnade, le pillage et surtout sur le maniement du sabre, son arme preferé! Pour Baggy son gout se tourna vers le maniement de coutelas.
Nos deux petits gens devinrent des jeunes hommes, sur d'eux, aguerris par le nombres de combats qui vecurent.
Mais tout cela se termina par un drame qui marqua a jamais la vie de Shanks! On connait peu de choses a ce sujet.
Mais tout ce qu'on sait, c'est que Arlong et son equipage fut decimes,de même que pour Baggy, seul Shanks blessé, rescapa de cette bataille...

Une année passa quand on revit Shanks au large des caraîbes, a bord de son sloop "The Red Force" et capitaine d'une poignée d'hommes, tout aussi valeureux que lui. Tout en ecumant les mers, il delivre les esclaves du joute des grandes nations de ce monde, mais son esprit n'a que pour seul but, poursuivre et trouver ce fantôme qui le hante depuis ce jour maudit!.......
« Dernière édition: 09 Janvier 2019 à 17:34:21 par Shanks_Le_Roux »
Journalisée

<<LES PIRATES DU ROUX SONT PRÊTS A VOUS RECEVOIR.......AMENEZ-VOUS...!!>>


http://forum.ageofseadogs.com/index.php/topic,2857.0.html
Shanks_Le_Roux
Messages: 57

**
matelot de première classe

Karma: 24
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #2 le: 18 Avril 2010 à 20:18:19 »



Voici les hommes qui constituent l'équipage du Roux:


En bas à gauche;

Calgara, indien originaire de la tribu des Choctaw. Libéré par Shanks Le Roux il lui offrit sa vie en échange. A part ces compagnons il garde en lui une profonde haine contre les "hommes pâles", et cela se ressent lors des combats.

En haut à gauche;

Hawkins, ancien Capitaine de la flotte Royale anglaise. Il dût s'enfuir de son pays natal suite à une sombre histoire d'assassinat d'un Lord, qui d'un geste impardonnable, dans la conscience de Hawkins, gifla une prostituée. Soul et entouré de ces gentes dames si respectueuses, Hawkins fut repécher quelques années après sur l'île de la Tortue par l'équipage du Roux.

A la droite de Hawkins;

Mihawk, seul en pleine mer après un naufrage, il rescapa de la mort, sauvé par des pécheurs espagnoles. Il grandit au côté des pécheurs et apprit tout d'eux, puis partit en tant que marin dans la flotte espagnole. Très vite il prit des galons et devint Second d'un navire de guerre. Mais l'atrocité des espagnoles envers les indigènes rendit fou de colère Mihawk, qui de son simple épée décima tout l'èquipage. Skanks qui prit vent de ce massacre, voulu à tout prix le voir et par un heureux hasard le rencontra à Saint Bart. Depuis lors Mihawk intégra l'équipage du Roux.

Au centre;

Akanu, bûcheron d'origine scandinave, il voulu faire fortune dans les îles récemment découvertes, au climat plus accueillant. Mais son rêve fut vite brisé, quand sa hache gouta la chère si tendre de son chef. Quand Shanks libéra Akanu de sa geôle et qui lui demanda la cause de tout cela, il répondit de sa voie grave << Chef bu tout l'rhum! >>
Il prit la charge de "charpentier" de l'équipage.

A gauche d'Akanu;

Ace, français habile avec les pistolets, il prit vite goût à provoquer des duels pour montrer sa suprématie. Tout cela prit fin quand il tua aisément le fils d'un Comte de la cour royale. Il s'échappa de justesse aux soldats de la couronne, s'engagea dans un baleinier et partit vers les Antilles. Ace intégra l'équipage du Roux comme "maître canonnier", quand celui ci le vit à l'oeuvre dans un de ces duels.

A droite de Ace;

Laffite, lui aussi français, se fit connaitre par ces multiples duperies au sein de la cour royale. Dés lors que certains comte et surtout duchesse virent leurs bourses s'amoindrir à vue d'oeil, ils demandèrent au Roi la tête de Laffite. Mais manquant d'hommes pour ces expéditions aux Amériques, le Roi décida de l'intégrer dans sa flottille. Peu de temps après être arrivé aux Amériques, son navire fut attaquer par l'équipage du Roux. Tout de suite il prit la décision de naviguer auprès de Shanks.

Derrière Laffite;

Ronoa, irlandais avec le sale caractère qui va avec, il prit vite son aise à découper tous les anglais qui croisèrent son chemin. Pourchasser par ceux la même, il se cacha aux Antilles où il continua son oeuvre. Shanks ne tarda pas à le prendre dans son équipage.

Devant Ronoa;

Benkman, Second de Shanks, il a toute la confiance de son Capitaine. Germain de naissance, il vit sa tête mise à prix suite à une mutinerie qu'il commanda, dans un galion transportant des esclaves en partance vers l'Amérique. Il rencontra Shanks dans un des nombreux cachots comptant en Guadeloupe.

A droite de Benkman;

Killer, écossais et dépravé de plus est, il enchaina les beuveries, les carnages, les viols dans tous les comtés d'Ecosse. Jusqu'au jour où par inadvertance il dessoula dans un galion de commerce. Enfin réveillé, il fut contraint de naviguer jusqu'aux Antilles. A peine arrivé au port de Nevis, qu'il ouvra la gorge du Capitaine et le détroussa par la même occasion. La nuit qui suivie ressembla à tant d'autre pour Killer, mais pendant qu'il se dessoula au bord d'un chemin isolé, des chiens affamés lui mangèrent son visage. Obligé de porter un masque pour dissimuler l'atrocité de son être, il jura de plus se dépraver. Il fit connaissance du Roux dans une taverne et rejoignit son équipage.

Toute à droite;

Trafalgar, d'origine germanique et doté d'une grande intelligence, il étudia la médecine à l'Université de Halle. Puis pendant plusieurs années il exerça son art au service des marins et de leurs commandants. Cependant tout s'arrêta pour lui, quand il voulu donner des soins à un esclave africain. Mit aux fers, il fut délivré par Shanks et ne tarda pas à le rejoindre. Bien entendu il devint médecin de l'équipage.

A gauche de Shanks Le Roux;

Luffy, c'est le bout en train de l'équipage, encore très jeune il idolâtre Shanks. Plus tard il veut lui ressembler et devenir Capitaine de son propre navire. Très naïf pour le moment, il ne résigna pas à la tache dans les manoeuvres du bateau.



(Suite prochainement).......
« Dernière édition: 18 Décembre 2018 à 22:53:48 par Shanks_Le_Roux »
Journalisée

<<LES PIRATES DU ROUX SONT PRÊTS A VOUS RECEVOIR.......AMENEZ-VOUS...!!>>


http://forum.ageofseadogs.com/index.php/topic,2857.0.html
Shanks_Le_Roux
Messages: 57

**
matelot de première classe

Karma: 24
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #3 le: 24 Février 2013 à 16:40:59 »

1718, l'âge d'or de la piraterie....

Si grand et sans fin, rêvassa Shanks en voyant l'horizon immense et rougeâtre de l'aube.
Si froid et si doux, pensa notre héros les yeux fermés, du vent caressant sa peau.

Sur le pont de son navire the Red Force, le Roux et son fidèle équipage partirent à la chasse aux navires marchands. Il sut par un des employés du port de Port Au Prince, souls et donc bavard, qu'un navire marchand richement chargé partait tôt le lendemain matin. Et voilà pourquoi l'équipage de Shanks, moitié groggy de la fête de la veille, se retrouvèrent en mer de si bonne heure.
Le Roux aurait tant voulu faire prise de ce navire au port, mais son équipage trop éméché n'eut aucune volonté de se lever:

<<Maudit soit les femmes et le rhum!!>> s'écria Shanks au tas de cadavres inanimés.


Ils mirent pas longtemps pour que le vigie signala au Capitaine Shanks une voile à environ cinq milles nautique par le nord ouest. l'équipage du Roux pensa qu'il s'agissait de ce fameux navire marchand et par ordre de leur Capitaine l'équipage du Red Force força les voiles pour prendre en chasse le navire.
Un vent de nord nord-ouest bien établi poussa le Red Force au largue sur sa hanche bâbord. La mer était belle et peu formée et le temps était clair avec une bonne visibilité. A bord du Red Force, Shanks commença à douter sur l'origine du navire qui pourchassa. Il prit sa longue vue et vit pavillon anglais, mais surtout il vit un trois mâts bien armé; Une Frégate de la Royale Navy!

Comprenant la méprise et ne voulant pas affronter un navire de guerre, Shanks ordonna la fuite. Le vent monta au nord et Shanks comprit qu'il était impossible de regagner la côte Jamaïcaine. Alors il donna l’ordre de virer de bord lof pour lof et de faire toute voile pour fuir vers le large, par vent de travers tribord amure.
Mais le navire ennemi les poursuivit à leur tour et l'équipage de Shanks comprit que la Frégate anglaise avait l'avantage de la marche et d'un geste de leur Capitaine il fit battre la générale. Les hamacs dépendus et roulés furent fixés aux bastingages comme protections ; dans la mâture les gabiers doublèrent les cordages nécessaires aux manœuvres les plus importantes ; les soutes à poudre furent ouvertes ; les canons mirent en batterie, la gueule hors du sabord, sur le pont a été répandu un peu de sable pour boire le sang qui va couler et, dans la cale, Trafalgar le chirurgien prépara ces instruments, dressa les tables d’opération et garnissa les lits pour les blessés.
Il était aux alentours de midi et le Red Force réduisit sa voilure, contrainte d’engager le combat avec un navire plus rapide et mieux armé.

Arrivés assez prêt, nos pirates assurèrent de leur pavillon rouge, signe d'un combat à mort, par un coup de canon. Puis les hommes du Roux écouvillonnèrent, chargèrent et refoulèrent la gargousse puis le boulet ; les boutefeux fumèrent, piqués au fond des bailles de combat ; les canons crachèrent leurs boulets dévastateurs sur l’ennemi. Mais bien que l'équipage de Shanks mit tout son courage à l'oeuvre, au bout d'une heure l'affaire tourna à l'avantage de la Frégate anglaise.

Soudain une forte détonation se fit entendre dans le navire anglais, un des canons de douze livres explosa dans la batterie tribord. Shanks comprit immédiatement qu'une ouverture s'ouvra devant lui. Son équipage entama les manoeuvres pour virer à tribord au large:

<< Virez bâbord toute!! >> s'écria Shanks.

L'équipage resta déconcerter par cette ordre mais se ressaisit vite pour exécuter l'ordre de leur Capitaine. Alors que les deux navires remontèrent sous le vent, le Red Force ralentit soudain l’allure et s'abat alors brutalement sur bâbord pour arriver sur le navire ennemi et venir l’aborder vent arrière sur sa poupe. Le choc fut d’une très grande violence. Poussé par le vent le Red Force percuta puissamment le navire anglais avec son bossoir au niveau du gaillard arrière. Son beaupré s’engagea et balaya le gaillard arrière, défonça le bastingage tribord, faucha le mât d’artimon avec ces haubans et détruisit la barre à roue du gouvernail. Ceux qui ne furent pas tués ou blessés par la chute du mât d’artimon ou par le beaupré, se débattirent maintenant dans le fouillis des haubans d’artimon et sous les lourdes voiles tombées au sol. La proue du Red Force s'engagea sous l’arrière du navire anglais, dont les mailles de chaines de gouvernail se sont prises dans la patte de l’ancre du Red Force : Les deux navires furent à ce moment là accrochés l’un à l’autre.


Sur les deux navires après qu'ils eurent tiré une dernière bordée pour vider les canons, fermèrent les sabords pour éviter que l’ennemi ne s’introduisit par ces ouvertures. Bien qu'une bordée à bout touchant fit perdre beaucoup de monde à Shanks, cela ne ralentit pas l’ardeur de son brave équipage et l’abordage eut lieu. C’est au tour des grappins d’entrer en scène : il fallait empêcher l’adversaire de s’éloigner et s’assurer ainsi pour plus tard qu’il ne pourrait pas s’enfuir avec les assaillants passés à son bord. Les hommes du Roux utilisèrent des grappins d’abordage qui sont de forts et lourds crochets de fer à plusieurs branches. Attachés à des chaines liées à de gros cordages ces grappins s’accrochent aux gréements de l’adversaire ; lorsqu’ils assurèrent leur prise, on hâla sur le cordage et les deux navires furent assujettis et se touchèrent par leurs coques.
Au moment de toucher, le Red Force balaya le pont de l’adversaire à coup de mitraille tandis que des tireurs juchés dans la mâture fusillèrent les hommes sur le pont.

Pour les hommes de Shanks, le plus difficile resta à faire, amariner le navire ennemi. Passer à bord de la Frégate fut compliqué car, si les deux navires se touchèrent par les murailles, ils étaient séparés à la hauteur du plat-bord par un large espace et le Red Force était plus basse sur l’eau que son adversaire. Sans compter avec les mouvements des deux navires causés par le roulis et le vent. Le risque était grand de tomber entre les deux coques et de se faire broyer. Et puis les ennemis qui les attendirent en face à coup de piques et de baïonnettes. Heureusement le beaupré du Red Force qui surplomba le gaillard arrière de la frégate anglaise fit office de passerelle. Le petit Luffy s'est écrié au moment où le beaupré du Red Force s’était abattu sur le gaillard du navire anglais:

<< À bord, mes amis, c’est un pont que le sort nous présente! >>

Et l'équipage hurla comme un seul homme:

<< A l'abordage! A l'abordage!! >>



Alors les assaillants qui demeurèrent jusque là couchés sur le pont pour éviter les tirs, coururent vers le gaillard avant avec l’énergie du courage. Conduits par leur Capitaine et s’aidant avec le beaupré bien fixé, ils sautèrent à bord du navire ennemi avec pistolets et poignards à la ceinture, haches, piques ou sabres à la main sur son gaillard arrière. Le Capitaine Shanks monta dans les premiers à l’avant et tua de sa main cinq anglais. Ensuite ces hommes se saisirent d’une espingole à triple canon chargée de mitraille à poste au pied du mât d’artimon abattu. Ils la tournèrent vers le gaillard avant et arrosèrent tout l’avant du navire tuant ou blessant les soldats anglais qui s’y étaient réfugiés.

Sur la frégate anglaise le gaillard arrière était en feu car une caisse de cartouches qui se trouvait au pied de la roue de gouvernail explosa, emportant la roue, une partie de la poupe et le canot suspendu à l’arrière. Le gros de l’équipage et de la troupe se trouvait sur les passavants ou rassemblé sur le gaillard avant tandis que les hommes de Shanks déferlèrent. Alors le combat corps à corps devint particulièrement sanglant et dans cette boucherie chacun craignait de tuer un camarade. Baïonnettes, pistolets, sabres d’abordage, haches d’armes, piques, couteaux et grenades firent leurs funestes besognes.

Pendant l’assaut, alors que Shanks s’avança sur le passavant, il vit Luffy qui resta sur le gaillard arrière, tétanisé par ce qu'il vit. Sur le côté tribord du navire, des officiers armèrent une mitraille, prête à dévaster le gaillard arrière. Shanks bondit brusquement sur eux, quand soudain une autre explosion déchira le pont tribord de la Frégate.


Si immense et si profond, se dit Shansk en voyant le fond obscur de la mer.
Si froide et si reposante, pensa Shanks fermant les yeux, enveloppé tel un cercueil, par l'immensité bleue.



A suivre.......
« Dernière édition: 09 Janvier 2019 à 17:35:05 par Shanks_Le_Roux »
Journalisée

<<LES PIRATES DU ROUX SONT PRÊTS A VOUS RECEVOIR.......AMENEZ-VOUS...!!>>


http://forum.ageofseadogs.com/index.php/topic,2857.0.html
Shanks_Le_Roux
Messages: 57

**
matelot de première classe

Karma: 24
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #4 le: 09 Janvier 2019 à 17:26:30 »

Notre héro, propulsé par le souffle de l'explosion gisait inerte dans la mer déchaînée. Ces vagues que rien ne peut résister, dirigèrent Shanks tout droit vers la coque de la frégate où elles s'y jetèrent.
Sur le navire les combats continuaient de plus belle, le bruit de la déflagration ne ralentit pas le carnage. Les cris de douleurs se mêlaient aux vacarmes des lames qui se croisaient, des détonations des pistolets, à croire que rien ne pouvait stopper le massacre.

De son côté Luffy reprenant ces esprits, fût le seul à saisir l'importance du moment qu'il vivait, lui et ces compagnons ignorants,

"Sans notre Capitaine qu'adviendra de nous"
pensa le jeune mousse.

D'un pas vif il courut vers le côté tribord du navire et vit d'un air horrifié l'état dans lequel son Capitaine se trouva. Sans comprendre la dangerosité de la situation, il enjamba le bastingage et sauta à l'eau. Le choc thermique fut dur pour Luffy,  la mer glacial le tétanisa un court instant mais par la force du désespoir et de ces sentiments envers son Capitaine, il nagea péniblement  jusqu'à atteindre le Roux :

<<CAPITAINE ! CAPITAINE ! Reprenez vos esprits, par pitié!!>> Hurla Luffy de toute sa gorge déployée.

Posant sa tête sur le corps du Roux, de grosses larmes coulèrent de ses joues rougies et boursouflées par le froid. Puis il sentit sur son épaule gauche une main ferme qui s'y accrocha. Et levant la tête, vit Shanks souriant et fut consolé de ce qui voyait. Mais cela fut de courte durée, remarquant l'horreur sous ces yeux larmoyants de culpabilité :

<<Shanks votre bras!!>>


Du contentement à la douleur, Shanks essaya de gérer tous ses sentiments et de se maintenir à flot, mais le poids du jeune mousse ajouta encore plus à la difficulté. Soudain un cordage apparu devant lui et se soulevant au milieu du bruit des vagues et des grincements des gréements :

<<Accrochez vous au boute Capitaine !>> s'écria Benkman du haut du Red Force.

Saisissant la corde il l'entoura autour de sa poitrine fit un nœud et demanda à Luffy de s'y accrocher. Tirant d'un coup sec sur le cordage, les hommes du Roux commencèrent à ramener les deux naufragés à bord du sloop.
Pendant ce temps là, sur la frégate les hostilités cessèrent sous l'ordre de Mihawk :

<<Le Capitaine est touché, prenez ce que vous pouvez et allons nous en>>

Akanu prit dans ces bras avec sa force hors du commun une caronade et envoya une salve de mitraille sur le gaillard avant où se trouvait le plus gros des marins anglais. Le tire fit mouche et rasa une grosse partie du pont :

<<Capitulez ou mourrez>> cria t'il.

Dans l'urgence de la situation l'équipage du Roux fit main basse sur nourriture, médicaments et autres denrées précieux et transbordèrent le tout au plus pressé sur le Red Force. Pendant ce temps, dans la cabine du Capitaine, Trafalgar s'attelait à son œuvre macabre. Sur la table Shanks commença à perdre conscience dût à la perte excessif de sang. Pour arrêter l'hémorragie il fit un garrot avec son tourniquet compresseur, puis voyant les dégâts sur la chair de son Capitaine n'eut d'autre choix de faire une découpe propre pour pouvoir la cautériser. Prenant sa scie d'amputation il entama la coupe au niveau de la crête majeur du bras, mais plus le temps passait plus le Roux délira dans ces hallucinations et s'agitait de manière brutale et hystérique :

<<Maintenez le, faut pas qu'il bouge>> ordonna Trafalgar aux hommes qui l'assistaient.

Ils étaient en nombre de cinq et même ainsi eurent beaucoup de mal à le maintenir. Quand l'amputation fut terminée, Trafalgar employa son thermocautère pour cautériser la plaie.
Soudain les yeux de Shanks se révulsaient par l'effet de la douleur et ces hurlements qui durèrent  tout au long de cette ''torture'',  s'entendaient jusqu'au pont de la frégate ennemie. Son corps se tordait dans tous les sens, tel un possédé, ces muscles se tendaient de telle façon que le bas de son ventre ne touchait plus la table :

<<Calmez vous Capitaine, arrêtez de bouger>> demanda désespérément Ace, qui faisait partie des cinq assistants.

Ces paroles durent apaiser Shanks car de ces muscles détendus il ne bougea plus. Mais tout à coup le haut du corps du Roux se leva et sa tête basculant vers l'arrière prédomina la réminiscence d'un lugubre passé et ces yeux ouverts de toute son orbite, il s'écria d'une voix venue d'outre tombe :

<<BAGGY ! BAGGYYYYYY!!!!!!>>



A suivre...
« Dernière édition: 09 Janvier 2019 à 17:36:52 par Shanks_Le_Roux »
Journalisée

<<LES PIRATES DU ROUX SONT PRÊTS A VOUS RECEVOIR.......AMENEZ-VOUS...!!>>


http://forum.ageofseadogs.com/index.php/topic,2857.0.html
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

forum pirates rpg Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006, Simple Machines
** Respectez la charte **
Page générée en 0.176 secondes avec 21 requêtes.