23 Mai 2022 à 16:00:22 Cacher ou afficher l'entête.
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Réorganisation de la carte
recherche forum pirate  
Accueil jeu :: Accueil Forum :: Aide :: Rechercher :: Identifiez-vous :: Inscrivez-vous
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Les navires (informations et précisions sur des idées reçues).  (Lu 4462 fois)
Bertrick
Messages:
Invité

« le: 10 Juillet 2011 à 21:18:18 »

Aussi paradoxal qu’il puisse paraître (et cela pousse beaucoup de ceux qui éditent dans les forums de jeux sur la marine à voile ancienne à commettre des erreurs) :
- Un vaisseau Trois ponts en possédait en fait … 4 !
Un vaisseau Deux ponts …. 3 !
Une Frégate    … 1 seul !!!
En effet, n’étaient appelés « Pont » que les batteries. Le pont le plus haut, à ciel ouvert et situé entre les gaillards avant et arrière, n’entrait pas dans le compte du nombre de pont définissant l’appellation du navire. Il servait à la manœuvre des voiles.
Les navires avaient en plus de la (où des) batterie, des canons sur le gaillard avant et le gaillard arrière (mais là encore, ce n’étaient pas des ponts).
Un Trois ponts portait de 80 à 115 canons
Un Deux ponts portait 50, 64 où 74 canons (à la révolution ne restera que les 74)
Plus que le nombre, c’est le calibre des pièces  (donc le poids de fonte que l’on pouvait tirer avec une bordée complète) qui déterminait la puissance du vaisseau.
 
Une frégate n’a qu’un seul pont de batterie qui va de l’avant à l’arrière. ( la cabine du capitaine qui se trouve au même niveau fait partie de la batterie.
Lors du « branle bas » les charpentiers démontaient les cloisons).
Les pièces légères telle que les pierriers ( calibre 1 où 2 livres) n’entraient pas dans le compte  définissant le nombre de canons d’un navire ( on en trouvait même dans les hunes des vaisseaux).

Les frégates :
Elles portent moins de 40 canons ( 24, 28, 32 36 et plus rarement 38).
-   les 24 disparaîtrons après le règne de Louis XV.
-   Les 40, 42 et 44 canons dites frégates lourdes seront mises au point par des charpentiers français à Boston dans la jeune République des Etats Unis donc période de la révolution française et de l’Empire.
-   Il y a eu de très rares exceptions de frégates de plus de 44 canons ( une portugaise de 55 et une espagnole de 50).
Sur un seul pont dont la longueur est limité à la longueur des troncs des chênes (63 m) servant à faire la quille (d’une seule pièce) il était difficile d’aligner plus de  15 canons. C’est pour cette même raison qu’on a du faire des étages et qu’on retrouve donc les 2 et 3 ponts.

Les corvettes :
  (navire de guerre de 3 mâts) portent moins de 20 canons.
A noter que corvette est un terme français. Les anglais les appelaient sloop. C’est pourquoi le grade de capitaine de corvette n’existait pas dans la Navy ( les sloop étaient commandé par de capitaines de vaisseau de moins de 3 ans d’ancienneté).

Les goélettes :
Elles furent inventées aux Etats Unis ( dites goélette de Baltimore). Elles ne virent le jour que peu avant l’époque de la Révolution.
Ce qui dans le jeu est appelé sloop est en fait un cotre. Bâtiment à un seul mat.
Deux cotres étaient embarqués à bord des frégates  et des vaisseaux
Les cotres furent peu utilisés par les corsaires français mais le furent largement par les anglais qui les utilisèrent même dans la Navy (cotre armés de douze à quatorze pièces de 4 livres)
Les corsaires et flibustiers français lui préférèrent le lougre (2 mâts grées de voiles au tiers). C’est ce type de gréement dont on s’inspirera pour créer la goélette.


Le senau :
 (qui n’a rien à voir avec une frégate comme je l’ai lu dans le forum)
Navire marchand à 3 mâts. Sa particularité réside que le mât de senau se situe à moins d’un mètre derrière le mât de misaine. Il avait donc sur l’avant un mât de misaine portant voile de misaine et petit hunier, le mât de senau portant une grande voile au tiers et un mât d’artimon portant une voile latine; la brigantine.

Le flibot :
Navire marchand à 3 mâts. Mât de beaupré (civadière sous le mât). Mât de misaine (voile de misaine et petit hunier). Le grand mât (grand voile et grand hunier). Mât d’artimon voile latine.

Les flûtes :
 Au départ grand navire de commerce hollandais à poupe (arrière) arrondie. Ensuite furent appelées flûtes des frégates trop vielles pour le combat et partiellement où totalement désarmées et affrétées par les marines militaires comme transport (mâtures, espars divers, cordages et voiles)

Les trois ponts :
Sauf pour la Navy à l’époque de la révolution et des guerres napoléoniennes, ces navires étaient très rares. Très coûteux financièrement seules les grandes nations maritimes pouvaient s’en offrir. D’autres part, moins d’une demi douzaine de chantier naval dans le monde avaient la capacité de tels chantiers. (Une forêt de 10 000 chênes par navire).
Dans les caraïbes, même l’Espagne (seule puissance à entretenir une flotte permanente dans ces eaux) n’a jamais eu de trois ponts.

Les deux ponts :
50 et 64 canons : même démodés sous Napoléon ( donc plus utilisés par les puissances maritimes dans les flottes de combat) ils représentaient dans les colonies une puissance militaires énormes au regard des autres navires et affirmaient la puissance d’une nation du point de vue psychologique.
74 canons : Le fer de lance des flottes de combat car il alliait vitesse et puissance de feu.
Dans les caraïbes, l’Espagne, la France et l’Angleterre en ont quelquefois envoyé mais toujours pour des missions temporaires. 

Journalisée
Vimeu
Messages: 942

*****
voyageur des mers
Homme libre, toujours tu chériras La Mer.


Karma: 72
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #1 le: 11 Juillet 2011 à 00:40:30 »

Les pièces de chasse et de fuite (celles qui tiraient vers l'avant et vers l'arrière) n'étaient présentes que sur des navires d'une certaine importance, dans le jeu, c'est ce qui nous intéresse, a partir du brick. N'oublie pas que la période de jeu s'arrête à 1725. Les techniques maritimes postérieures sont intéressantes à savoir pour la culture générale mais inutiles pour le jeu
Journalisée

Une nation qui ne maîtrise pas les Mers ne peut gagner sur terre. Richelieu
scar
Messages: 9211

modérateur à la retaite
******
vieux loup de mer
crêve ordure communiste!

modèrateur global et maitre du jeu

Karma: 260
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #2 le: 11 Juillet 2011 à 09:55:53 »

Texte très intéressant et merci pour la correction de la Senau.

par contre pour le sloop


A noter que corvette est un terme français. Les anglais les appelaient sloop.   


peut être que le terme était sloop en anglais mais ce dernier désigne aussi (et surtout même en anglais) des navires de gréement à un mat (gréement de type sloop (voile aurique, foc) qui reste toujours à notre époque).

dans le jeu le navire qui est appelé sloop est un sloop et non un cotre.
le cotre se distingue par un gréement légèrement diffèrent: présence de voile de grand hunier. Mais les deux navires avaient des caractéristiques légèrement semblables, le sloop était un peu plus manœuvrant et parfois plus long.
Journalisée

Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort, et les morts qui mériteraient la vie, pouvez-vous leur rendre ? Alors ne soyez pas trop prompt à dispenser morts et jugements. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins.
Vimeu
Messages: 942

*****
voyageur des mers
Homme libre, toujours tu chériras La Mer.


Karma: 72
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #3 le: 11 Juillet 2011 à 10:31:04 »

Le cotre est plus lourd et plus lent que le sloop. Il était rarement armé pour la course, en revanche il pouvait être armé pour la guerre.
Seuls les corsaires de La Manche utilisaient le lougre
Journalisée

Une nation qui ne maîtrise pas les Mers ne peut gagner sur terre. Richelieu
Bertrick
Messages:
Invité

« Répondre #4 le: 13 Juillet 2011 à 14:36:11 »

Les lougres étaient utilisés dans la Manche mais les français, les hollandais, et les anglais qui sont allés dans les caraïbes ont emmené leurs savoirs avec eux. Comme pour le flibot d'ailleurs. Le mot flibustier - les historiens sont divisés là dessus - vient soit du hollandais Vrijbuiter (libre butineur) soit de l'anglais Fliboters ! (pardon pour l'orthographe).
Les espagnols quand à eux avaient bien là bas des tartanes et des galères navires typiquement méditéranéen !
Quand au sloop (1 mât avec voile aurique et foc), à l'époque où vous situez le jeu le foc n'existait pas encore. Les petites unités de ces tonnages n'utilisaient encore que des voiles au tiers où des voiles carrées. Les vaisseaux n'avaient encore pas de foc, clinfoc et trinquette mais en étaient encore à la voile civadière surmontée d'un péroquet de beaupré (voiles carrées).
Journalisée
scar
Messages: 9211

modérateur à la retaite
******
vieux loup de mer
crêve ordure communiste!

modèrateur global et maitre du jeu

Karma: 260
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #5 le: 13 Juillet 2011 à 14:38:15 »

wrong! a l'époque du titre (les chiens de la mer) en effet les focs n'existaient pas mais à l'époque du jeu (de 1650 à 1725) les focs ont existé.

j'ai pour preuve les textes de Daniel Defoe et des gravures (évidemment les focs sont plus pour le XVIIIième siècle (barbe Noire, Edward Low) mais cette époque est aussi couverte par le jeu.)
Journalisée

Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort, et les morts qui mériteraient la vie, pouvez-vous leur rendre ? Alors ne soyez pas trop prompt à dispenser morts et jugements. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins.
clemss69
Messages: 19
Hollandais
****
matelot de seconde classe

Karma: 0
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #6 le: 25 Août 2011 à 16:41:05 »

il y avait des 2 ponts de 80 canons et les espagnols ont eut des trois ponts de 120( a trafalgar par exemple) mais leurs equipages etait lamentables donc d'aucune utilite. Mes sources sont un livre de mon grand-pere qui lui a ete offert par la marine nationale (et oui il a fait l'ecole navale) donc je n'en doute pas.
Journalisée

Pour vaincre, une seule règle: pas de quartiers.
Macleod
Messages: 114

***
gabier

Karma: 16
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #7 le: 02 Octobre 2020 à 15:23:13 »

Au départ les frégates étaient des navires éclaireurs pour une escadre. Au fil du temps elles sont devenues plus lourdes et moins rapides. C'est pour les remplacer dans ce rôle d'éclaireur que les corvettes furent conçues. Un brick est une corvette sans le grand mats mais avec les 2 autres mats très chargés de toiles ce qui les rendaient rapides. Ce type de navires furent souvent choisi par les trafiquants en tous genre, y compris d'esclaves, pour sa vitesse
Journalisée

Il n'y a que 3 sortes d'hommes : les vivants, les morts et les marins
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

forum pirates rpg Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006, Simple Machines
** Respectez la charte **
Page générée en 0.021 secondes avec 22 requêtes.