28 Juin 2022 à 11:56:48 Cacher ou afficher l'entête.
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Réorganisation de la carte
recherche forum pirate  
Accueil jeu :: Accueil Forum :: Aide :: Rechercher :: Identifiez-vous :: Inscrivez-vous
Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: La vengeance des frères de la côte  (Lu 21951 fois)
hyorg
Messages:
Invité

« le: 18 Mars 2007 à 16:36:22 »

Merci mais pas la peine rétorqua Hyorg.
Il se retourna vers le groupe d’hommes qu’il gardait a l’œil et cria.
-Aller chercher ce cher capitaine Morgane  et son écloper de fils nous allons régler sa aujourd’hui.
A ce moment là le groupe prêt de la cheminer se leva et sorti rapidement de la taverne,Hyorg sorti ses pistolets et un médaillon en or en l’ouvrant il murmura calmement.  
-je ne te rejoindrais pas encore avant de le remettre autour de son coup.
-Mes amis désolé de vous avoir mêlez à cette histoire mais si vous ne voulez pas vous faire arrêter décamper d’ici et au plus vite.

Des bruits de pas cadencer se fit entendre au loin
« Dernière édition: 18 Mars 2007 à 16:48:26 par hyorg »
Journalisée
hyorg
Messages:
Invité

« Répondre #1 le: 23 Mars 2007 à 23:10:15 »

Des bruits de pas cadencer se fit entendre au loin puis soudain la porte s’ouvrit avec fracas  et deux hommes entrèrent dans la taverne un capitaine de la marine et un jeune soldat défigurer a qui il manquait une main, une oreille et l’œil gauche Hyorg les vits et se leva et cria -Morgane espèce de vieux fou je t’avais prévenus que la prochaine foi que l’on se retrouverait l’un de nous devrais mourir.
Le capitaine se retourna ver Hyorg et lui dit :
-Je viens te fais payer se que tu a fais a mon fils.
Hyorg dégaina son pistolet et abatis le soldat derrière Morgane.
-Tu na plus besoin de venger ton fils maintenant qu’il est mort et de plus se n’ai pas pour sa que tu me pourchasse.
Morgane dégaina son sabre et se mit en garde.
-Non mais pour m’avoir pris ma fille.
Hyorg fit de même et cria :
-Ses toi qui la tuée juste parce que tu ne voulais pas quelle soit avec moi.
Le combat s’engagea les deux hommes se bâtir dans la taverne reversant table et chaise, Morgane attira Hyorg ore de la taverne et la les hommes de Morgane pointent leurs armes sur Hyorg il s’écria.-Sale lâche tu te cache encor derrière tes hommes.
Morgane souriais comme si la victoire étais déjà sienne mais avais t’il oublier qu’il était dans une ville de pirate a ce moment la l’équipage de Scar et les autres capitaines arriver.
Journalisée
scar
Messages: 9211

Modérateur
*****
vieux loup de mer
crêve ordure communiste!

modèrateur global et maitre du jeu

Karma: 261
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #2 le: 24 Mars 2007 à 12:02:48 »

Maitre du jeux

Tandis que le combat devant la taverne commencait, un soldat vu la scène.
- Mon dieu, ca va dégenérer, il faut prévénir mon officier...

Il couru dans les ruelles désertes et sombre de Bonaire. Les rues étaient pavées et bordées de batiment en chaume et bois de plusieur étages.
Il arriva devant le fortin de la ville , courant et passant le portail de pierre il se dirigea vers l'officier de service. Il se trouvait sur le tour de ronde des murailles extèrieures.


- Sergent, sergent!!! Cria le soldat
- Que ce passe t-il? répondit l'officier, assit sur un canon.
- A l'auberge du port... Il y a une bagarre entre des pirates, il faut intervenir notrepopulation n'est pas en sécurité. Au mouillage se trouve le navire d'une certaine Karnaj, celui d'hyorg et celui de Scar. J'ai vu Hyorg il ets résponsable de dispute mais j'ai auusi vue l'équipage de Scar intervenir.
- Il faut réagir et vite,arretons cette bagarre sinon cela va prendre sur tout les pirates corsaires et mercenaires de la ville, et Dieu sait combien ils sont.

Se penchant vers une troupe d'homme.
  Monsieur Bones allez avec une vingtaine d'homme arreter un conflit dans le port. Menacez les de la potance s'il le faut et tirez à vue si ils ripostent.
- Oui, chef, allez vous autre levez vous!
- Je vais les guider jusqu'au combat, sergent Dit un peu nerveusement le soldat.
- Excellente idée, je vais prevenir le gouverneur de ce qu'il faut faire.

Ainsi une petite troupe soldat de la couronne d'Hollande, se dirigeait vers le conflit avec l'intention de le calmer.
Ils prirent tous leur fusil, certain heureux de pouvoir enfin tuer un de ces maudits marins qui se croivent tout permit...

Journalisée

Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort, et les morts qui mériteraient la vie, pouvez-vous leur rendre ? Alors ne soyez pas trop prompt à dispenser morts et jugements. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins.
SilverFalcon
Messages:
Invité

« Répondre #3 le: 24 Mars 2007 à 13:05:10 »

Pendant ce temps devant la taverne

Les pirates commencait à prendre le dessus. Le Capitaine SilverFalcon en était venu au main avec un homme fort grand. Ce dernier les avaient emmenés dans une ruelle toute proche et SilverFalcon l'étrangla. Il entendit des bruits de pas sourds et se retourna vivement : des officiers de la marine étaient là!
Il courru vers la grande place ou se déroulait l'affrontement et hurla pour couvrir le bruit des armes :

LA MARINE EST LA!! NE BAISSEZ PAS LES BRAS FRERES PIRATES! POUR LA LIBERTE!!
Et a peine eut il finit d'énoncer ces mots, la bataille étant finie et les pirates étonnés, les bruits de pas se firent plus distincts et soudain, un coup de feu fut tiré, à deux centimètres de Lady Karnaj,tuant un homme sur le coup. Ce fut le coup d'envoi d'une bataille qui prometait d'être meurtrière...

Edit: désolé pour la suppresion du partie de ton message mais bon y a pas de canons dans unebagarre, las navires aux mouillage ne tireraient jamais aux canons sur les cotes, sinon le fort riposterait...
« Dernière édition: 24 Mars 2007 à 13:14:44 par scar »
Journalisée
scar
Messages: 9211

Modérateur
*****
vieux loup de mer
crêve ordure communiste!

modèrateur global et maitre du jeu

Karma: 261
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #4 le: 24 Mars 2007 à 13:24:36 »

Scar et son équipage se battaient comme des diables avec un amusement énorme. Lecombat était loin d'être fini de son coté. Même si la bagarre n'était pas très dure à menern elle sera longue.
Un cri vint à l'oreille de scar


LA MARINE EST LA!! NE BAISSEZ PAS LES BRAS FRERES PIRATES! POUR LA LIBERTE!!

Il prit une arme par terre et sauta sur son adversiare, en chemise uniquement mais deux armes aux poingts. Le combat fut rapide et son ennemi rendit l'âme sans blessure de son coté, mais le sabre empreinté à un mort avait lui aussi rendu l'âme, sa lame brisée dans le ventre du combattant.

- Alllez les gas vous avez entendu?! les soldats arrivent


Tout les hommes de Scar se tournèrent vers lui alors que ler adversaire en profité pour fuir, et revenir en temps voulu... Quand les pirates seraient en désavantage.

- Ola compagnon, calmons nous!! Face aux soldats en terrain découvert vous allez tous crevez comme des rats...
Scar et ses homme n'avaient pas l'intention d'intervenir, pour l'instant, ce sont des mercenaires sous la paye des hollandais. Ils laissaient le temps et la situation décidaient si il allait aider leur frères d'armes

Journalisée

Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort, et les morts qui mériteraient la vie, pouvez-vous leur rendre ? Alors ne soyez pas trop prompt à dispenser morts et jugements. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins.
hyorg
Messages:
Invité

« Répondre #5 le: 24 Mars 2007 à 13:51:48 »

Le combat fessait rage mais hyorg trop occuper à assouvir sa vengeance n’entendit pas le cri d’alerte car les deux hommes ce battais encore  mais morgane voyant venir les soldats ordonnas a ses homme de battre en retraite et décampât dans une rue tout  proche hyorg le poursuivit en crient.
-Reviens ici lâche nous n’en n’avons pas fini.
 Le combat ne dura plus longtemps avec morgane car deux détonations se fit entendre et un cri d’agonie se fit entendre peux âpres hyorg revins le bras en sang avec la tête de son ennemi a la main mais voyant que ses amis pirates avais des ennuis de sa faute il ordonna a son second d’aller chercher ses hommes et fonça dans la mêlé en hurlant de rage.
-MORT A NOS ENNEMIS 
Journalisée
scar
Messages: 9211

Modérateur
*****
vieux loup de mer
crêve ordure communiste!

modèrateur global et maitre du jeu

Karma: 261
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #6 le: 24 Mars 2007 à 15:10:22 »

Maitre du jeux

Tout le plan fonctionnait sans problème, sur le quai les  hommes avaient formé une ligne divisé en deux rang. Le premier fit feu sur les geulards avancant vers eux, sur les dix coups sept furent mortelle. Mais voyant la rage des pirates Bones demanda au soldat qui était venu avec eux d'aller cehrcher des renforts pour sa part il tira un coup en l'air afin de demander le calme.
Puis cria


- Marins rendez vous!  Vous n'avez aucune chance, vous êtes sur une île gourvernée par la hollande, il y a un navire de geurre au port et le fort n'est pas loin. Si vous cherchez le combat vous devrez prender l'île en totalité ce que je doute que vous reussisisez...
Rendez vous et seul les responcables du combat seront jugés, si vous continuez vous passerez tous par la potence.
Je ne suis aps là pour vous battre, mais pour défendre le peuple de Bonaire et obeir aux ordres.
Rendrez, je le répetes, et tout sera reglè dans le calme la paix et la justice, je plaiderais la cause de ce qui abandonnent les armes.

Vous êtes prévenus!
Journalisée

Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort, et les morts qui mériteraient la vie, pouvez-vous leur rendre ? Alors ne soyez pas trop prompt à dispenser morts et jugements. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins.
Feryoto
Messages:
Invité

« Répondre #7 le: 24 Mars 2007 à 17:56:53 »

Le capitaine Feryoto buvait tranquillement un ver de Rum à l'intérieur d'une auberge. Il avait choisit une table de manière à suivre l'affrontement. Lorsqu'il avait vu les hommes de la marine arrivé, Il avait envoyé son second chercher son équipage. Il était grand temp de se mêler de la bagare.

Son second entra dans l'auberge par la porte de derrière. Il était suivit de l'équipage. De l'équipage en entier.
-Espèce de crétin. Tu aurais pu laisser des hommes pour protèger le bâteau, s'exclama Feryoto.
-Vous m'avez dit d'aller chercher l'équipage mon capitaine. C'est se que j'ai fait, se défendit le second.
-À croire qu'il faut tous faire.
Feryoto leva son pistolet et il tira un coup au traver de la fenêtre. Un officier de la marin s'éfondra. Tous les yeux se tournèrent vers l'auberge. Le capitaine Feryoto sortit. Une flamme brillait au fond de ses yeux. Une flamme d'excitation et de plaisir. Il n'y avait qu'une seule chose au monde qu'il aimait plus que de boire, s'était de se battre. Certe, il y avait souvent de petites bagares dans les auberge, mais très rarement de cette taille.

L'équipage de Feryoto sortit de l'auberge et vint se placer derrière lui. Sous l'ordre de leur commandant, les officiers de la marrine tournèrent leurs armes dans sa directrion. Ils était tous près à tirer et Feryoto le remarqua. C'était des hommes d'expérience. Tous sauf un. Ce dernier tremblait sous la peur.

-Ne tirer pas! ordonna le commandant.

Mais le jeune soldat ne pu se retenir plus longtemps. Il tira et l'un de marin du capitaine Feryoto tomba, foudroyer par une balle en plein coeur.

Comme si cela était un signal, tous les pirates et mercenaires présent dans la rue levèrent leur armes et se mirent à tirer. Sous la pluie de balle, les hommes de la marine nurent d'autre choix que de se mettrent à couvert. Mais avant que chacun est trouvé un endroit où se cacher, il y avait déja la moitié d'eux qui gisait sur le sol.

Les pirates se mirent eux aussi à couvert et un échange de coupe de feux commença. Pour l'instant, les pirates avait l'avantage du nombre mais tous savait que bientôt, d'autres soldats de la marines arriveraient et que, les pirates manqueraient, à coup sur, de munition. Il fallait mettre une stratégie au point. Mais étant donné qu'aucun pirate ne voudrait aubéire à une autre persone que son capitaine, et qu'aucun capitaine ne voudrait aubéire au ordre d'un autre capitaine, cela serait très dure.   
Journalisée
scar
Messages: 9211

Modérateur
*****
vieux loup de mer
crêve ordure communiste!

modèrateur global et maitre du jeu

Karma: 261
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #8 le: 24 Mars 2007 à 18:43:11 »

Maitre du jeux

Alors que le combat s'acharnait dans la rue du quai. Les bruits de tir virent aux oreilles des sentinels de la frègate se tenant au port. Très vite, elle fit sur le pied de guerre tout les canons armés,et sortis, les voiles cargués en positionde passage dangereux afin d'aller pas trop vite, elle entra dans le port.

Les hommes de Scar virent l'énorme navire du guerre arborrant le pavillon hollandais, très vite se sentant menacé leverènt le drapeau blanc. C'était des mercenaires pour la hollande ils ne risquaient pas grand chose, du moins l'espèraient

les soldats sur le quai, se divisèrent en petit groupe, secahcnat derrière le  moindre objet. Même si ils ne savent pas vraiment se battre dans cet environnement, ils ne laissaient rien paraitre.

Pendant ce temps le soldat retourna au fort.


-Amiral, où est l'amiral??
On lui indiqua, il couru vers le lieux indiqué

- Officier, les pirates se battent au quai, mais plus grave, ils attauqent les soldats venuent rétablir la paix.
- Je sais, le Sergent en faction m'a prévenu, il est lui même allé demander conseil au gouverneur.
J'ai fait pointer les canons sur les navires d'Hyorg, le surnommé Scar, la femme Karnaj. Amenez les soldats de la garnison aux lieux du conflit. J'ai établi un plan, esperant qu'ils sont assez intelligent pour se rendre et éviter le bain de sang.

Les soldats foncèrent sur le combat se divisant, ils encerclaient le quai, mirent, sans que les piirates le sachent, des petits barrage fait avec les moyens trouvés.
Le quai était bouclé. Seul se rendre ou combattre était possible pour les pirates.

Journalisée

Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort, et les morts qui mériteraient la vie, pouvez-vous leur rendre ? Alors ne soyez pas trop prompt à dispenser morts et jugements. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins.
hyorg
Messages:
Invité

« Répondre #9 le: 24 Mars 2007 à 19:18:16 »

Hyorg se bâtais dans la mêlé mais vu un soldat donner un message a l’un des officier de la marine avant même que l’officier ne l'ai lue, une balle vint lui transpercer le front, le soldat quant à lui vit hyorg son pistolet a la main courir vers lui  mais le temps que le soldat réagisse il se fit asséner un coup de poing en pleine mâchoire par un autre pirate , hyorg traina le soldat dans une ruelle pour le fouiller et il trouva dans la poche du soldat un ordre de bloquer l’accès du port a tout les pirates voyant se qu’il se préparait il courut prévenir scar de ce qui se tramais.
Pendant ce temps au port l’équipage de hyorg vit les soldats bloquer tous les chemins et ayant reçut l’ordre de venir en renfort il foncière en direction de la taverne tuent les soldats sur leur passage les membres de l’équipage qui étais resté a bort potière les cannons sur le fort prêt à faire feux.
Hyorg arrivât devant scar étonné qu’il ne se bâtait pas et lui dit.

-Tenez mon amis cela pourrais vous intéressez, mais pourquoi ne vous battez vous pas ?   
« Dernière édition: 24 Mars 2007 à 21:30:06 par scar »
Journalisée
scar
Messages: 9211

Modérateur
*****
vieux loup de mer
crêve ordure communiste!

modèrateur global et maitre du jeu

Karma: 261
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #10 le: 24 Mars 2007 à 22:26:42 »

Maitre du jeu

Le plan était fini sans que les pirates ne puissant faire quelque chose. Toute les barricades étaient en place. Les soldats derrières, fusils braqués sur toute les issues, pour fuir il fallait passer par eux et donc essuyer leur tirs.
L'amiral en personne cria se ordres envers nous.


-Rendez vous ou mourez je ne le dirai qu'un seul fois, tous ceux qui se rendent tout de suite auront la vie sauve, seul les réponsable du conflit seront jugés: Un certain hyorg et un certain Morgan. tout veux qui resteront de leur coté avant l'assaut considerai comme résponsable eux aussi...


/Maitre du jeu

scar écouta les menaces de l'Amiral, il souria se tourna vers ses amis
- Cher frère pirate je suis désolé mais je vais aller de l'autre coté. J'ai un marché trop imporatnt avec le gouverneur de cette île pour le perdre à cause d'une bataille dont je n'ai rien à voir.
Qui veut me stopper alors qu'il ose le faire

Il rentra dans la taverne et appella la serveuse, puis ils partirent lui et tout son équipage. Il passèrent sans dommage du coté des soldats.
Puis il se tourna pour regarder ses frères de la coté. Il souria un peu vexé
Journalisée

Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort, et les morts qui mériteraient la vie, pouvez-vous leur rendre ? Alors ne soyez pas trop prompt à dispenser morts et jugements. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins.
hyorg
Messages:
Invité

« Répondre #11 le: 24 Mars 2007 à 23:41:14 »

Hyorg vit scar partir de l’autre coté de la barricade et il cria
-Scar ne me dit pas que tu as peur de te battre mais préviens tes nouveaux amis que morgane est mort et que si ils me veulent l’amiral doit venir ici me chercher et en personne.
Il se tourna vers les autres pirates et leur dit.
-Ne risquer pas vos vie pour moi les amis je serais me débrouier seul je ne les crainds pas qu’ils viennent je les attends.
Puis il partit vers la ruelle ou il avait laissé le soldat inconscient et il traina le malheureux dans la taverne.   
Mais au port les hommes de Hyorg tenaient leur position attendent le signal de leur capitaine pour agir.   
 
« Dernière édition: 25 Mars 2007 à 12:19:13 par scar »
Journalisée
Feryoto
Messages:
Invité

« Répondre #12 le: 25 Mars 2007 à 00:34:08 »

Feryoto vit que la situation dégénérait. Il avait perdu la moitié de ses marins, Scar les avait abandonné et il n'y avait plus aucun moyen de fuir.
Pendant un bref instant, la folle idée d'abandonné ses frères pirates lui traversa l'esprit mais il la chassa aussitôt. Il avait des principes et jamais il n'abandonnerait un pirate alliés.
Il réunit se qui lui restait comme équipage et se cacha dans une petite auberge sur la rue. Il attendait la suite des événements, espérant qu'il y aurait un miracle permettant aux pirates de reprendre le dessus.
Journalisée
Taranis
Messages: 944

légende des oceans
*****
voyageur des mers
Pirate en guerre contre toutes les nations


Karma: 155
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #13 le: 25 Mars 2007 à 03:18:04 »

   Le quai, ainsi que les ruelles adjacentes sont bloqués par les soldats. Taranis et son second se trouvent encerclés, tout comme les hommes de Hyorg et les autres pirates. La frégate hollandaise dans le port empêche toute fuite possible par la mer. La situation devient critique pour Taranis dont sa tête est mise à prix chez tous les gouverneurs des Caraïbes.
   A ce moment une nouvelle fusillade se déclanche sur un côté du quai et les soldats surpris sur leurs arrières ripostent de façon désordonnée et confuse.

_Ce sont les nôtres capitaine ! S’exclame le second.
_Enfin ! Le pilote a pu les prévenir ! Allons-y, c’est maintenant ou jamais !
Profitant de l’occasion, Taranis et son fidèle second jaillissent de derrière une charrue renversée et se ruent sur les soldats surpris de cette contre-offensive. Sabres d’une main et dague dans l’autre ils tentent de forcer le passage parmi les soldats déconcertés. Des balles perdues sifflent dans les airs et viennent se fracasser dans les premiers obstacles quelles rencontrent, brisant des fenêtres, explosant des jarres. Les coups de sabre volent dans tous les sens. Voyant leur capitaine et leur second en difficulté, les hommes décident à leur tour de charger les soldats. Plusieurs d’entre eux tombent sous les balles. C’est maintenant une mêlé générale de ce côté du quai. Sabres et épées s’entrechoquent dans une rare violence, des cris, des hurlements, c’est la confusion totale.     
« Dernière édition: 25 Mars 2007 à 04:38:41 par Taranis »
Journalisée

Tant qu'à faire, que de faire, autant bien faire.
SilverFalcon
Messages:
Invité

« Répondre #14 le: 25 Mars 2007 à 11:05:33 »

La melée se transforma bientôt en boucherie. Des cadavres s'ammoncelaient et le sang frais couvrait les murs. Le Capitaine SilverFalcon été entré dans une transe meurtrière et bien qu'il fut blessé à l'épaule, il continua de se battre avec une rage folle. Le départ de Scar l'avait laissé bouche bée.
Wolf son second ne perdit pas une minute et sauta avec agilité de toit en toit pour pouvoir prévenir l'équipage. Ceux ci ne tardèrent pas et furent rejoignés par de nombreux baduts,alcooliques ou tout simplement bagarreurs. Mais les pirates
commencait à plier.
SilverFalcon voyant cela, décida de lui aussi rentrer dans la taverne mais pour une raison très précise. Il rentra violement en poussant la porte et en hurlant :


-OU EST PARTI CE CHIEN DE BALAFRE!!!

La serveuse fébrile prononca a voix basse et terrifiée :
-Il..il est part...parti dans la partie basse de la ville!
Elle prononca ces derniers mots en sanglotant de peur. SilverFalcon n'arrangea en rien sa peur en rigolant comme un damné devant les portes de l'enfer. Il s'arreta soudain de cet accès d'hilarité et repartit aussi violement que quand il été rentré. Mais au lieu de passer par le champ de bataille, il sauta sur le toit, suivi de près par ses quatres meilleurs amis(hrp : voir chroniques SilverFalcon pour savoi qui sont-ils)
Il sauta de toits en toits, en hurlant de rage. Arrivé à la partie basse de la ville, il lanca un cri de folie :


-SCAR! OU TE CACHE TU CHIEN GALEUX! RAMENE TA POIRE DE BALAFRE!!

Il paraissait inconscient de ce qu'il disait mais il savait qu'il touché un point faible de Scar : sa cicatrice et surtout, sa suceptibilité.

« Dernière édition: 25 Mars 2007 à 12:21:49 par scar »
Journalisée
Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

forum pirates rpg Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006, Simple Machines
** Respectez la charte **
Page générée en 0.062 secondes avec 22 requêtes.