17 Avril 2024 à 03:49:45 Cacher ou afficher l'entête.
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Réorganisation de la carte
recherche forum pirate  
Accueil jeu :: Accueil Forum :: Aide :: Rechercher :: Identifiez-vous :: Inscrivez-vous
Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Le grand bleu  (Lu 25192 fois)
xav62
Messages:
Invité

« Répondre #15 le: 03 Décembre 2007 à 20:06:52 »

Le craquement du bois, le sifflement des boulets et les détonations des canons obligeaient Xavor �  hurler:

-Feux! Réduisez la voilure! Laissez les nous dépasser! Eteignez moi cet incendie! Bande de couilles molles, quesque vous attendez pour tirer?

Enfin, "Le Blue Eyes" se dégagea des deux galions, les pertes avaient été respectables mais il ne faudrait pas que cela se reproduise. Ayant laissé les galions le doubler, il était avantagé, mais il lui fallait faire vite, voyant que l'un des galions virait �  babors, il vira �  tribord pour garder le gouvernaille dans sa ligne de mire.
Le casser était surement leur seule chance d'équilibrer, un temps soit peu, le combat. Il espérait que le "Clipperton II" tiendrait bon.


-Visez le gouvernaille! Feux!

Les boulets sifflèrent, bien que la cible fût touché, les dégats n'étaient pas assez importants.

-Merde!Lança Xavor.

Les galions semblaient avoir compris ses plans, le premier continua de virer, protègeant ainsi son gouvernaille, le second qui jusque l�  s'attaquait au "Clipperton II" s'interressa �  lui.


-Merde! Merde! Et encore merde!

Il tentat de virer à 180° pour échapper à ses adversaires.  
Journalisée
Taranis
Messages: 945

légende des oceans
*****
voyageur des mers
Pirate en guerre contre toutes les nations


Karma: 156
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #16 le: 04 Décembre 2007 à 15:56:30 »

   Tandis que les galions revenaient sur le « Blue Eyes » pour tenter encore une fois de le prendre en étau, la frégate était de nouveau en prise avec le « Clipperton II », appuyée cette fois-ci par la flûte qui cherchait �  se couvrir en passant sur l’arrière du manowar. Les tirs croisés de l’adversaire faisaient mouche �  chaque fois et les dégâts devenaient importants. Les morts et les blessés s’accumulaient un peu partout sans pouvoir tous les évacuer. Quand un incendie était maîtrisé, un autre se déclanchait. Le vent devenait irrégulier et changeait souvent de direction comme pour annoncer un mauvais temps, ce qui entravait les manœuvres. Le « Clipperton II » rendait coup pour coup. L’acharnement et l’agressivité de l’ennemi était surprenante et devenait de plus en plus violente au fil du combat. Taranis qui voulait absolument éviter un abordage, au moins le plus tard possible, se rendait �  l’évidence. Pour avoir une chance de s’en sortir il fallait prendre l’initiative d’aborder maintenant avant que l’ennemi ne décide de le faire pour le contrer dans ses manœuvres et ainsi garder l’avantage de l’offensive ; garder l’avantage des « blancs » dans une partie d’échec.
_Ils sont acharnés ! Et ce vent qui tourne sans arrêt ! Crie le second dans le fracas des explosions.
_Ils en veulent ces salopards ! Hurle Taranis pour se faire entendre. Puisque c’est comme ça… Hissez la flamme ! Nous allons aborder la frégate.
_La flamme !?! A… à vos ordres capitaine !
   Cette flamme, rouge et longue de plusieurs mètres, très rarement utilisée, est un code pirate universel voulant signifier �  l’adversaire que le combat sera sans pitié, qu’il n’y aura pas de quartier, pas de prisonnier. Ce sera un combat jusqu’�  la mort du vaincu.
   
Journalisée

Tant qu'à faire, que de faire, autant bien faire.
xav62
Messages:
Invité

« Répondre #17 le: 04 Décembre 2007 à 17:23:59 »

Xavor avait viré de moitié, quand le vigie cria:

-Capitaine! Le ClippertonII hisse la flamme!
-Il est fou ma parole!

Il s'appercût sur le coup que les galions venaient sur lui, leurs proues face au cotés tribord.

-Enfin une erreur de leurs part! Chargez la moitié des canons avec les chaînes!, ces boulets spéciaux reliés par une chaîne étaient destinés �  produire des domages aux mâts, mais ils demandaient d'être proche de l'adversaire.

-Hissez aussi la flamme!

Il espérait que leurs adversaires, voyant la flamme, penseraient �  une tentative désespérée, et partiraient �  l'abordage sans se douter de leur manoeuvre.
Aussitôt �  portée, le "Blue Eyes" tira une bordée. On entendit un craquement et un mât tomba.


-Enfin! La chance tourne un peu.

Le galion endomagé perdit de la vitesse, mais Xavor n'avait pas le temps de se soucier de celui-ci car le second le tenez déj�  en joue.
   
Journalisée
scar
Messages: 9211

modérateur à la retaite
******
vieux loup de mer
crêve ordure communiste!

modèrateur global et maitre du jeu

Karma: 260
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #18 le: 05 Décembre 2007 à 18:50:53 »

Seth avait manoeuvré dans la voilure, sous les risque qu'un boulet faucha les mats. Le vent gonflait les voiles et les égonglait puis soudain le capitaine fit hisser une flêche rouge.

- La flamme, murmura un marin à coté de lui.
- c'est quoi
- Pas de quartier on va aborder.

seth ria, enfin il allait se battre au corps �  corps, plus de risque de mourir sans avoir vu son tueur.  Seth prit une drisse et resta droit sur un  la grande vergue attendant non pas un signal mais une bonne distance pour sauter, même seul, sur le tillac ennemi.

"Le Cillptorn II" s'approcha de son ennemi, ce dernier vira �  tribord et les deux navires se foncèrent l'un sur l'autre, les deux étraves coupant la mer et prête �  se brisser.
Les canons de chasse firent feux dans les deux navires, les pièces de fer traversèrent les planches de bois, otèrent la vie et déchictèrent les chairs.

Le combat était encore trop incertain pour els deux camps mais les pirates en désavantage numérique, tant en soldat qu'en navire, un désavantage de cadence de tir, d'angle et de tir et de manouvre possible au combat. Mais ayant la rage et l'envi de se battre les marins s'activaient sous la pluie d'eau et de fer s'écroulant sur le tillac.
 
Journalisée

Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort, et les morts qui mériteraient la vie, pouvez-vous leur rendre ? Alors ne soyez pas trop prompt Ã�  dispenser morts et jugements. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins.
Taranis
Messages: 945

légende des oceans
*****
voyageur des mers
Pirate en guerre contre toutes les nations


Karma: 156
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #19 le: 06 Décembre 2007 à 13:50:01 »

   Le choc de l’abordage fut terrible. Au contact, des vergues se brisèrent sur les deux bateaux et entraînèrent les voiles et des hommes dans leurs chutes. L’étranger, accroché �  une drisse, se lança juste �  temps dans le vide pour éviter l’une d’elle. Son voisin n’eu pas cette chance et fut fauché, éjecté comme un simple débris. Alors que les grappins des deux bords n’étaient pas encore finis d’être lancés, Seth se retrouva le premier sur le tillac de la frégate au beau milieu des soldats déconcertés par sa soudaine apparition.
Taranis ayant vu la scène en profite pour galvaniser ses hommes.

_Tous avec l’étranger ! A L’ABORDAAAAAAGE ! Pas de quartier !
   Dans un hurlement de terreur, mélangé au vacarme des canons qui tirent maintenant �  bout portant, les adversaires s’entrechoc comme deux déferlantes se fracassant l’une contre l’autre. Il y a maintenant autant de soldats sur le « Clipperton II » que de pirates avec Taranis  sur la frégate. Les deux bateaux, lentement poussés par un vent de plus en plus capricieux, maintenant ne font qu’un entraînant �  leur bord la mort et la désolation.
   Le « Blue Eyes » de son côté avait réussi �  neutraliser un des deux galions et commençait �  prendre l’avantage sur le deuxième. La flûte, quand �  elle, tournait toujours autour de la frégate et du manowar de Taranis crachant ses boulets sur celui-ci dès que cela était possible. Dans sa manœuvre d’encerclement, sans se rendre compte, celle-ci se rapprochait du navire de Xavor en prise avec un galion.

   
Journalisée

Tant qu'à faire, que de faire, autant bien faire.
xav62
Messages:
Invité

« Répondre #20 le: 06 Décembre 2007 à 19:06:02 »

Le combat faisait rage entre le "Blue Eyes" et le dernier galion, les boulets sifflaient de tout cotés, Xavor enchainais les manoeuvre pour limiter au mieux les dégats, il respecta le courage de ses marins qui, malgrés les pertes énormes' restaient �  leur poste avec un sang froid presque inhumain.

-La flûte! La flûte!cria le vigie.

Celle-ci s'approchais, apparemment concentrée sur son encercement. Xavor barra dans sa direction.


-On vas lui couper la chique!Lança-t-il à Flinston. Préparez vous à l'abordage!

Le capitaine de la flûte se rendit compte de la manoeuvre de Xavor, trop tard malheureusement. Les crochets fûrent jetés et l'abordage était maintenant inévitable.
Les hommes se jetèrent �  l'abordage, l'équipage réduit de la flûte ne devrais pas poser de problèmes. Xavor chargea Flinston de continuer �  faire tirer les canons ,avec quelques membres de l'équipage, sur le galion qui n'avait d'autre choix que de venir �  l'abordage pour ne pas endommager le navire qu'il était sensé protéger.
 
Journalisée
scar
Messages: 9211

modérateur à la retaite
******
vieux loup de mer
crêve ordure communiste!

modèrateur global et maitre du jeu

Karma: 260
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #21 le: 07 Décembre 2007 à 17:13:55 »

Seth se retrouva au milieu de la mélée. Dans son milieu, l�  où il est divin. il frappait, frappait, tranchait et tuait sans faire de pardon. Le combat de son coté était �  son avantage, il avait déj�  hoter la vie �  huit hommes mais craignait une balle.

Il se battait parait et donnait �  son tour son coup. La fatigue se fit sentir dans ses bras mais il savait l'ignorer, ses bras portant des marques rouge, son corps couvert de sang, il avait l'air d'un fils du diable, aussi agile et dangereux que son père. Le cimeterre tranchait chair sans soucis.


Les pirates avaient l'avantage mais sur la dunette du navire abordé, des tireurs firent feu. Choississant bien leur cible, ils otèrent la vie au maitre d'équipage et tentèrent de prendre celle de Seth mais ce dernier était au milieu de confrère. D'autre tir de mousqet touchèrent le second, pas mortellement mais l'empèchèrent de se battre.

Le combat semblait perdu

La flûte allait �  sa perte mais les hommes esperait pouvoir aborder le navire pour faire un brulôt, le feu est le seul ennemi que les pirates ne savent pas combattre.

Se moquant de la mélée, un autre navire fit feu sur celui de Taranis, le flanc babord fut endommagé, les canons volèrent en éclat, les baux furent percé.


ps: il se peut que ce combat soit la fin de nos trois héros... soyons pas trop gourmand....
pps: j'attends vos duels  
« Dernière édition: 07 Décembre 2007 à 17:20:21 par scar »
Journalisée

Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort, et les morts qui mériteraient la vie, pouvez-vous leur rendre ? Alors ne soyez pas trop prompt Ã�  dispenser morts et jugements. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins.
Taranis
Messages: 945

légende des oceans
*****
voyageur des mers
Pirate en guerre contre toutes les nations


Karma: 156
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #22 le: 09 Décembre 2007 à 01:53:38 »

   La lutte est féroce sur les deux bateaux. Les deux camps se battent pour leur survie. Les pirates ont l’avantage du corps �  corps mais c’est sans compter la résistance et la discipline militaire des soldats sur la frégate. Un certain nombre réussi �  se réfugier derrière les tireurs sur la dunette devenant ainsi une place forte imprenable, malgré les tirs d’arquebuse et de mousquet venant du « Clipperton II ». Sur celui-ci le combat est acharné mais les soldats son progressivement repoussés ou massacrés sans aucune pitié, au prix de la vie de nombreux compagnons. Tout le monde se bat envahi de hargne envers son adversaire. La terreur, la douleur et la haine se lit sur les visages des combattants.
   Dans la mêlée et l’agitation Taranis et Seth se heurtent l’un �  l’autre. Les deux hommes se retournent instinctivement dans un même réflexe de survie pour embrocher l’autre. Mais dans un soupçon de lucidité ils se reconnaissent et l’espace d’un instant leurs visages pleins de rage laissent apparaître un léger sourire de connivence, repartant aussitôt dans leurs folies meurtrières.
   Taranis, blessé au bras et �  la hanche, ne pouvait plus se battre avec autant de puissance et de justesse qu’au début. La fatigue et la douleur commençaient �  l’affaiblir lentement. Les tireurs de la dunette faisaient un massacre parmi les pirates. Son fidèle second, blessé lui aussi, avait réussi �  regagner son bord avec les recommandations de Taranis. Il avait entre autre l’ordre de tenter de sauver le bateau, quoi qu’il arrive �  son capitaine.


PS : duels lancés
PPS : duels gagnés, les pirates contrôlent le pont de la frégate.

   
« Dernière édition: 09 Décembre 2007 à 23:21:37 par Taranis »
Journalisée

Tant qu'à faire, que de faire, autant bien faire.
scar
Messages: 9211

modérateur à la retaite
******
vieux loup de mer
crêve ordure communiste!

modèrateur global et maitre du jeu

Karma: 260
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #23 le: 09 Décembre 2007 à 11:57:20 »

Le combat sembalit être gagné pour les soldats. Seth continauit de se battre, il grimpa aux enflechures et commenca �  se battre sur la grande hune contre deux gabiers.

Sur le tillac les pirates reculèrent. Mais un tir fit tout changer, un moucheur fit mouche dans le crâne de l'Amiral. Ce fut la détresse chez les soldats, Seth qui venait de jeter dans le vide ses deux ennemis sauta dans la mélée. Les duex actions des deux pirates redonnèrent un tel courage que les forbandds réattaquèrent et massacrèernt toute la dunette.
Seth au milieu de la malée fitn parler son cimterre mais dans les cris de douleur et le sang il recu un coup sur le dos. Le manche d'un mousquet d'était brissé sur le dos de l'arabe. Il hurla de douleur et s'écroula par terre. Mais ses ennemis allait le tuer quand des tirs de moucheur fauchèrent la vie des soldats. Seth ramassa son arme et trancha les pieds , les hommes s'éroulait par terre se tordant de douleur et se vidant de leur sang, un pirate les égorgés.

Seth se releva et défia le second, le combat fit bref, Seth fit un fau pas et recu la rapière dans le bras il recula et s'écroula sur le bastinguage, la rapière dans le bras.
Le second sans arme recu trois balles de plomb dans le ventre.

Le tillac était aux pirates, mais dans l'entre pont le maitre canonier et les derniers servant de pièces organisés la résistanc, tous armés de mousquet sans bruit attendait que les pirates descendirent pour faire feu.
 
Journalisée

Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort, et les morts qui mériteraient la vie, pouvez-vous leur rendre ? Alors ne soyez pas trop prompt Ã�  dispenser morts et jugements. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins.
xav62
Messages:
Invité

« Répondre #24 le: 09 Décembre 2007 à 17:13:56 »

Sur la flûte, les pirates avaient le dessus mais tardaient �  en finir. Xavor jeta un coup d'oeuil sur le galion qui approchait, certe de plus en plus lentement grace aux tires de ses cannoniers sous les ordres de Flinston, mais approchait quand même. Ils leur faudraient �  tout prix en finir avec la flûte avant que le galion ne passe �  l'abordage, ils ne pourraient pas repousser les deux attaques.
Xavor para un coup latérale épée d'une main et poignarda son agresseur de l'autre. Il allait se lancer dans la mélée quand un officier l'interpela:


-Je vous reconnait! Vous êtes le fugitif recherché par les français!

Xavor ne prit pas la peine de lui répondre, dans un hurlement de rage il fonça sur lui.
Leurs fers se croisa.


-Vermine de pirate!lui lança son opposant.
-La vermine va t'écorcher vif.

Il le poussa du pied. Et le duel s'engagea. Ils essayèrent tout deux de rester �  l'écart du combat principal, par peur de se prendre un coup dans le dos.
Xavor jeta encore quelques coup d'oeuil inquiet au galion, de plus en plus menaçan.
C'était beaucoup trop long, il n'avait pas le temps pour un duel en bonne et due forme, ses hommes avaient besoin de lui, lorsque l'officier l'attaqua il lui logeat un balle dans la tête.
Pas trés glorieux de son geste, il se relança dans la mélée. Attaquant, parant sans relache, sa haine prenait le dessus, il pensa �  tout se qu'il avait perdu sa gloire, son honneur, sa vie d'Homme libre, sa bien-aimée.
Tout ça était de leur faute, il savait pertinament que c'était faux, mais il ne refoula pas sa rage. Il reçu soudain un coup au bras gauche, la douleur lui monta �  la tête, il ne se controlla plus, il foncit dans le tas comme une bête blessée se battant pour sa vie. Il trancha, égorgea, étrippa six hommes et arracha un bout de chaire au septième de ses dents. Certains prirent alors peur et se jetèrent par dessus bord. Ses hommes finirent alors le travail, Xavor tomba �  genou, haletant, son excés l'avait totalement épuisé, ses mains étaient blanches, sa blessure battit dans tout son bras.
Il tomba sur le ventre, tentant en vain de reprendre son souffle, certains de ses  hommes l'entourèrent:


-Cap'tain! Cap'tain!

Quand on le redressa, Xavor eût un trou noir devant les yeux, quand sa vue revint petit �  petit, il reconnu Mali:

-ça va Cap'tain?
-On verra ça plus tard mon petit Mali, il reste un galion!

Il tenta de se lever, ses jambes manquaient de force est tremblèrent sous son poid, mais aprés quelques pas et une bonne bouffée d'air, il se sentit mieu.
Il rechargea son pistolet et se prépara au second abordage.
 
Journalisée
Taranis
Messages: 945

légende des oceans
*****
voyageur des mers
Pirate en guerre contre toutes les nations


Karma: 156
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #25 le: 11 Décembre 2007 à 15:39:29 »

   Ce qui devait arriver arriva. Dans l’entrepont de la frégate les pirates tombaient dans des embuscades meurtrières. La progression était de plus en plus difficile, voire même impossible. Un seul homme d’équipage ou de soldats restant suffisait parfois �  stopper l’adversaire dans une coursive, l’empêchant d’aller plus loin. Les tirs des canons des deux bords avaient cessés puisque l’on se battait �  l’intérieur. Cela faisait maintenant plus de deux heures que les hostilités avaient commencées et la fatigue ainsi que la douleur se faisaient ressentir sur les visages.
   Taranis, malgré ses blessures qui l’épuisaient, se battait avec les siens dans une de ces coursives. Se voyant dans l’incapacité de progresser rapidement, jugeant que la situation était bloquée et qu’il était temps d’en finir, il allait donner le repli quand soudain…

_Capitaine ? Capitaine qu’y a-t-il ? Se demande un de ses hommes le regardant stupéfait.

Il venait de se prendre une balle en pleine poitrine.

Sur le moment il resta debout mais rapidement tomba �  la renverse, les yeux hagards et vident d’expression.

_Le capitaine ! Il est touché !
_Le capitaine est touché ! EN ARRIERE ! EN ARRIERE !
   
Journalisée

Tant qu'à faire, que de faire, autant bien faire.
xav62
Messages:
Invité

« Répondre #26 le: 11 Décembre 2007 à 19:11:47 »

Le galion était encore �  bonne distance, Flinston avait réussi �  le tenir �  l'écart en lui infligeant des dommages importants. Xavor était sur le point de renvoyer ses hommes �  bord du "Blue Eyes" quand un hurlement retenti.
L'attention détournée par le malaise de Xavor, le Capitaine de la flûte en avait profité pour mettre le feu �  sa réserve d'alcool, cependant celui-ci fût pris par les flammes. Le feu se propagea, le sang de Xavor ne fît qu'un tour:


-Sautez!Cria-t-il en se lançant par dessus bord.

Trop tard, la flûte explosa emportant avec elle tout homme �  bord, Xavor remonta �  la surface, il sentait des brulures dans son dos et sa jambe droite, mais il n'avait visiblement pas de blessures trop graves.
On ne pouvait pas en dire autan du reste, le "Blue Eyes" venait de perdre �  cet instant les trois quarts de son équipage et avait subit de gros dégat �  cause de l'explosion. Une partie de la coque était lourdement endomagée et le mât de misaine avait été arraché.
Xavor remonta �  bord du "Blue Eyes" avec une agilité surprenante pour quelqu'un qi l'aurait vu s'emméler dans les filets avant le combat.
Flinston avait suivi ses instructions �  la lettre: "Sauvez votre peau avant le reste si je ne reviens pas".
Quand il aperçu Xavor il eût un soupir de soulagement:


-Dieu soit loué Capitaine, vous vous en êtes sortit!
-Je ne crois pas que Dieu est quelque chose �  voir l�  dedans.
-Ne blasphémez pas! Je vous en prie:
-Quitte �  prier, pries pour que ce galion fasse demi-tour!

A peine eût il terminé sa phrase qu'un cannonier cria:

-Capitaine! Ils chavirent!
-Dieu soit loué! s'exclama Flinston encore une fois.
-Remercies le pour moi.

Il ne lui restait malheureusement pas assez d'hommes pour aller le piller.
Ils venaient de rater une occasion de s'enrichir, et en y repensant il venait de rater une occasion de mourir.


-Capitaine! Qu'est ce qu'on fait?
-On va essayer d'aider Taranis �  distance, en tirant sur la frégate sans vraiment la toucher, nous pouvons espérez qu'ils prennent peurs et se rendent.
-Sauf votre respect Capitaine, pourquoi se rendraient - ils?
-Ils ont dût subire pas mal de perte, et l'arrivée en renfort d'un manowar, même endomagé ne va surement pas les encourager, de plus le bateau qu'ils protégeaient vient d'exploser, ils n'ont donc plus aucunes raisons de se battre.
-Mais Capitaine, on est pas assez nombreux!
-ça, ils ne le savent pas encore.

Aprés quelques légères réparations, Xavor fît cap vers la frégate.
"Si ça ne marche pas, on file, j'aime bien Taranis mais pas au point de mourir pour lui" pensa-t-il.
 
Journalisée
scar
Messages: 9211

modérateur à la retaite
******
vieux loup de mer
crêve ordure communiste!

modèrateur global et maitre du jeu

Karma: 260
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #27 le: 11 Décembre 2007 à 19:13:08 »

Le combat semblait perdu. Sans leur chef comment continuer. Le repli fut rapide et désordonné jsute avant de partir un marin brissa la roue circulaire du navire et sauta par dessus le bastinguage.

sur la dunette il restait un homme qui se releva avec douleur. Il marchait presque aveuglé par son propres sang, il se tena droit. D'un coup sec il arracha la rapière de son avant bras. Puis il souru et sauta par dessus le bastinguage avant de retomber par terre sur la dunette de son navire.


- seth! Hurla le maitre calfat. notre chef est mort.

seth sans un mot se releva posa sa main sur sa blessure et observa le champs de bataille. un navire coulait, la flûte brulait menacant le navire de Xavor, la fumée des canons assombrissait le ciel. Il regarda les morceaux de bois et de de corps dans un mer rouge de sang. Le soleilallait se coucher, le ciel était rouge comme la mer mais bientot il allait être noir comme un vêtement de deuil.

Partout sur le navire on s'activait �  partir, alors que sur le navire amiral on déchanta, victorieux mais incapable de poursuivre son ennemi. le combat était fini.

Seth s'approcha du bastinguage de poupe. Il regarda triste la vision que les hommes offraient sur la mer, un champs de bataille. il murumra en sa langue.


-* Qu'avons nous! Qu'elle est cette nouvelle folie! Partout où l'homme peut aller il se battra donc toujours... La mer refuge du paradis pour sa beautée et son mystère devien un vulgaire champs de bataille son honneur. Et pourtant il n'y a que sur le champs de bataille qu'il y a gloire et honneur.*

il se retourna et vit que certain hommes l'écoutaient silencieusement et respectieusement. Le chirurgien tentait de sauver leur chef. mais il était presque mort peu d'instant �  vivre, même pas assez pour dire ces derniers souhait.

Le calme était plus ou moins revenu, loin du combat les pirates restaient silencieux devant les morts. Certain regardaient Seth parlait ils ne comprenaient rien mais savaient que c'était une ode un éloge �  la mort.
seth les regarda il souria nerveusement puis s'approcha du devant de la dunette pour s'exclamer en francais.


- Mais il n'y point de gloire dans les combats perdu d'avance que l'on peut fuir!! Juste de la folie! Celle qui nous prend tous, moi le premier. L'honneur a disparu des coeurs humains mais dans ce combat il y avait une chose! La rage celle de se battre pour un combat tant aimé celui de la recherche de l'éternité!
Nos frères sont peut être mort mais ils sont plus vivant que nous car nous chanterons leur courage et leur bravoure au combat car c'est l'arme au point qu'ils sont morts et non en tournant le dos �  leur agresseur!.

Tout le monde l'écoutait, Seth commenca à lever la voix.

- Moins vivant qu'hier, moins mort que demain!! Voici la devise qu'avaient mes compagnons! elle est vrai nous vivons dans l'instant sans se soucier des actes passé ni de ceux �  venir, mais nous savons que notre mort n'est pas loin!
n'oublions �  jamais ce combat et la gloire qu'il a eut. Et n'oubliez pas que les morts ont été les gagnants car leur mort fut digne ce que l'avenir ne nous promet �  aucun!!


seth cracha et alla s'asseoir, il se tint la tête dans une main et commenca �  parler pour lui.
* Allah que me veux tu? pourquoi ne dois je jamais mourir? qu'attens tu de moi dis le!! Je serais ta main sur se monde mais aujourd'hui je ne suis que ton serviteur aveugle dans la nuit.*

ps: �  toi de dire tes dernières paroles Tarnais.
pps: �  écouter avec cela!
 
Journalisée

Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort, et les morts qui mériteraient la vie, pouvez-vous leur rendre ? Alors ne soyez pas trop prompt Ã�  dispenser morts et jugements. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins.
Taranis
Messages: 945

légende des oceans
*****
voyageur des mers
Pirate en guerre contre toutes les nations


Karma: 156
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #28 le: 12 Décembre 2007 à 16:06:18 »

   Après s’être décroché de la frégate, le « Clipperton II » s’écarte lentement de celle-ci, puis  peu �  peu s’éloigne, blessé de partout. Les voiles restantes prennent dans leurs toiles déchirées ce vent toujours plus on moins capricieux qui balaye de sa fraîcheur les lieux du combat, un combat gagné par aucun adversaire. Une victoire sans gloire ni butin pour tous les rescapés des deux camps, celle d’être encore en vie, mais aussi une défaite sans cercueil et honneur pour tous les morts et disparus durant ces deux heures et demi de lutte et de massacre, d’horreur et de douleur.
   La flamme est amenée. Le capitaine, toujours �  demi inconscient, est transporté dans la cabine du bosco tué sur la frégate, une des rares cabines encore en état. Une rumeur dit qu’il est déj�  mort, mais c’est sans compter avec le chirurgien qui s’acharne �  le maintenir en vie.
   A bord on panse ses plaies. On tente de colmater les voies d’eau. On dégage le pont des morts et des débris. On répare tant bien que mal ce que l’on peut. Les hommes sont partagés entre le sentiment de joie d’être encore de ce monde et celui de tristesse pour tout ce gâchis.
  La frégate est immobilisée. Les débris de la flûte brûlent toujours. Un galion fini de couler pendant que l’autre, en partie démâté, attend �  bonne distance que les pirates s’éloignent pour revenir secourir d’éventuels survivants tombés �  l’eau. Quand au « Blue Eyes » lui aussi blessé de toute part, il revient sur le « Clipperton II » ignorant tout de la tragédie se déroulant �  bord de celui-ci. Le soir commence doucement par envelopper d’un voile qui assombri lentement cette mer éternelle et indifférente �  tous les malheurs des humains. La consigne étant dans ce cas l� , de rejoindre la Tortue �  une journée de navigation pour les grosses réparations.

   
« Dernière édition: 12 Décembre 2007 à 16:17:16 par Taranis »
Journalisée

Tant qu'à faire, que de faire, autant bien faire.
xav62
Messages:
Invité

« Répondre #29 le: 12 Décembre 2007 à 21:03:36 »

Xavor s'apprétait �  changer de cap, son stratagème ne fonctionnait pas.
"Désolé Taranis, j'ai tout essayé".
Soudain, il vit le "Clipperton II" s'éloigner de la frégate.
Un sentiment de joie le traversa, l'idée de laisser Taranis dérrière ne l'enchantait pas du tout.
Il modifia son cap pour se mettre sous le vent afin de retrouver "le Clipperton II" le plus vite possible et en sécurité.
La nuit était tombé quand il put enfin monter sur celui-ci.
Aussitôt un marin vînt �  sa rencontre:


-Le capitaine est gravement bléssé Monsieur, notre chirurgien s'en occupe.
-C'est pas vrai! Que lui est il arrivé?
-Une balle en pleine poitrine.
-Quelles sont ses chances?
-Malheureusement, trés mince d'aprés le chirurgien, il vit trés certainement ses dernières minutes.

Xavor sentit sa gorge se serrait, il n'allait pas pleurer, non pas qu'il se retenait, il n'y arrivait pas, il n'y arrivait plus.
Il s'avança doucement vers Seth, assis dans un coin:


-Alors? Encore un beau guéppier!

Il s'asseya à coté de lui.  
Journalisée
Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

forum pirates rpg Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006, Simple Machines
** Respectez la charte **
Page générée en 0.065 secondes avec 22 requêtes.