25 Septembre 2021 à 04:48:34 Cacher ou afficher l'entête.
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Réorganisation de la carte
recherche forum pirate  
Accueil jeu :: Accueil Forum :: Aide :: Rechercher :: Identifiez-vous :: Inscrivez-vous
Pages: 1 2 3 [4]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: réunion chez le gouverneur  (Lu 21349 fois)
Black
Messages:
Invité

« Répondre #45 le: 26 Mai 2009 à 19:27:46 »

   Robert été heureux d'avoir enfin entre les mains ce qui lui redonnerai la possibilité de voguer tranquilement. Soupirant profondement, il se dit cependant qu'il ne pouvait la prendre ainsi. Il s'avança vers le gouverneur, et s'inclina majestueusement en disant de sa voix résonnante et appliqué :

- Monsieur, je tiens par votre intermédiaire à présenter mes excuses au Royaume de France, et l'informe que je suis heureux de servire ce pays que j'aime, bien que certaine chose m'obligèrent à trahir mes convistions.
Journalisée
Bike
Messages: 2242

légende des oceans
*****
homme de la mer
No more games !


Karma: 137
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #46 le: 28 Mai 2009 à 17:18:36 »

Corey regarda l'amnistie rédigée à son nom, puis il la fourra négligemment dans sa poche. Elle ne le concernait en rien, et sa participation à cette entreprise avait d'autres motivations. Il se dirigea vers le gouverneur, mais, voyant que celui-ci était occupé, se tourna vers le chef de la garnison.

-Si le marchand accepte la réquisition de son galion, veuillez m'en avertir.

Il avait parlé d'un ton froid et sec. Le chef de garnison lui répondit de la même manière.

-Cela va de soi, monsieur.

Corey acquiesça et sortit lentement du palais. Il devait informer ses officiers du déroulement de l'opération
Journalisée

Un des joueurs les plus anciens encore en activité !

Autoproclamé pire cauchemar des joueurs de la communauté : †MTS†
hyorg
Messages:
Invité

« Répondre #47 le: 28 Mai 2009 à 18:35:07 »

hyorg prit sont temps pour ranger son amnistie lisent les quelle que ligne qui la composais puis fini par la ranger dans la poche intérieur de son manteau et en passent a coter de l'officier il dit.

-Dommage un ou deux sac d'argent m'aurais bien plus.
l'homme lui jeta un regard noire mais le vielle homme lui ne s'en soucia pas plus et sorti prendre l'aire.
Journalisée
Taranis
Messages: 944

légende des oceans
*****
voyageur des mers
Pirate en guerre contre toutes les nations


Karma: 155
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #48 le: 02 Juin 2009 à 17:29:45 »

   Le gouverneur était maintenant seul avec Bélénos. Les deux hommes parcouraient tranquillement de longs couloirs et semblaient discuter comme s’ils se connaissaient déjà depuis un certain temps.
Vaughan était aimable avec le pirate et s’appliquait à le mettre en confiance.

_Je suis ravi à l'idée qu'une personne comme vous puisse être rayé de la liste de nos ennemis.
_Merci, mais sans amnistie on s’en accommodait tout aussi bien jusqu’à présent ! Répond Bélénos avec un petit sourire en coin.
Le gouverneur eut un grognement venant du fond de la gorge.

_Mon équipage appréciera votre geste j’en suis sûr. Certains attendent ça avec impatience je vous le garanti.
Bélénos avait sentit qu’il risquait d’être allé trop loin dans la plaisanterie. A son tour il mit son interlocuteur en confiance et le gouverneur fit un sourire aimable, comme en voulait la coutume des « gens de la haute » ; la société des aristocrates.

   Vaughan ouvrit une porte, assez large sans être très grande. Celle ci donnait sur le jardin. C’était un endroit calme et fortement ensoleillé. Une petite pelouse, un grand bosquet de nature sauvage, de nombreux palmiers et arbustes le long d'un chemin de gravier, quelques somptueux massifs de fleurs aux couleurs variées et chatoyantes, mise à part ce luxe de verdure que des jardiniers devaient arroser en permanence, il n’y avait aucune statue et autre débauche de richesse telle que l’on aurait put imaginer.

   Bélénos devinait que Vaughan allait enfin venir aux faits. Le gouverneur ne l’avait sûrement pas amené au jardin pour une simple promenade de courtoisie !

« Dernière édition: 02 Juin 2009 à 17:34:56 par Taranis »
Journalisée

Tant qu'à faire, que de faire, autant bien faire.
Taranis
Messages: 944

légende des oceans
*****
voyageur des mers
Pirate en guerre contre toutes les nations


Karma: 155
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #49 le: 03 Juin 2009 à 14:22:57 »

Après une petite hésitation, Vaughan dévoila enfin le but de cet entretient quelque peu intrigant.

_Vous avez parmi votre équipage…
_Mes hommes. Lance Bélénos avec une certaine fierté dans son langage.
_Certes vos hommes effectivement, de valeureux et fidèles marins j’imagine, mais des membres bien particuliers il faut reconnaître. Surtout un qui semblait être un fantôme impossible à pendre, presque une légende.
Bélénos fut surprit. Il marqua un temps d’arrêt et se demandait qui pouvait bien être cette légende parmi les siens et où le gouverneur voulait en venir.
_Une légende ? J’ai une légende dans mon équipage ?
_J’ai dit presque une légende et c’est déjà bien. Mais il n'a pas fallut beaucoup à cet homme pour qu'il vous trahisse!
_Me trahir !?! Je ne comprends pas ! Vous laissez supposer que vous détenez un de mes hommes ?
Bélénos avait haussé d’un ton. L’idée qu’un de ses membres était prisonnier sans qu’il le sache lui était insupportable. Il avait confiance en ses hommes et ne voyait pas pour quelle raison ou quel intérêt on l’aurait trahi. Il était d’autant plus en colère que toute la matinée il avait négocié en s’investissant dans une mission à risque pour obtenir l’amnistie de tout son équipage sans exeption.
_Nous ne savions pas qu’il était sur votre bateau quand nous l’avons attrapé.
_Alors c’est vrai ? Vous détenez vraiment un de mes compagnons ? Et où est-il ? J’exige que vous le libériez sur le champ ! Je veux le voir ! Tout de suite !
_Calmez-vous capitaine, vous allez le voir.

Vaughan tranquillement frappa deux fois dans ses mains. Sortant de l’ombre un peu plus loin, un homme, les poings liés devant lui et escorté de deux soldats, s’avança sur les graviers chauds du sentier.

Les deux soldats firent le salut devant le gouverneur.

Puis Vaughan demanda à Bélénos, en pointant du doigt le prisonnier qui avait levé la tête depuis qu'il avait entendu la voix de son capitaine :

_L'étranger fait-il bien parti de vos hommes ?
Journalisée

Tant qu'à faire, que de faire, autant bien faire.
scar
Messages: 9211

modérateur à la retaite
******
vieux loup de mer
crêve ordure communiste!

modèrateur global et maitre du jeu

Karma: 260
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #50 le: 03 Juin 2009 à 18:24:46 »

Seth regarda Bélénos, il avait du mal à cacher sa honte de l'avoir trahit. Bélénos fit oui de la tête, fixant l'arabe d'un drôle d'air, surpris et colérique.

Vaughan fit ordre qu'on le libère de ses entraves et contre tout attente rendit lui même le cimeterre à seth.


- Il est libre! Nous n'avons pas eut besoin de lui pour vous forcer à nous rejoindre! Vous savez où sont vos intêret. Le gouverneur emmena Bélénos à quelque mètres de Seth et lui murmura.

- Je suis désolé d'avoir eut à recourir à un tel procédé mais des hommes comme vous sont vital et nous ne voulions pas en perdre un! Évidemment l'amnistie est aussi pour lui et méfiez vous de lui; c'est un musulman il vous vendra peut être un jour.

Sur ce, le gouverneur fit raccompagner les deux pirates à la sortie de sa demeure. Tout les autres pirates, et Corey avaient quitté le bâtiment et se rendaient au port pour annoncer la bonne nouvelle à leurs équipages et préparer les navires.

Seth resta silencieux devant Bélénos, mal à l'aise puis dit.


- Je suis désolé! Mais ce n'est pas à eux que je vous ai trahit?
- A qui alors! fit Bélénos l'air mauvais.
- A mes fantômes du passé. Il faudra que je vous avoue tout! je te le dois et dois vous mettre en garde.
- Tu diras ça à l'équipage.
Journalisée

Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort, et les morts qui mériteraient la vie, pouvez-vous leur rendre ? Alors ne soyez pas trop prompt à dispenser morts et jugements. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins.
scar
Messages: 9211

modérateur à la retaite
******
vieux loup de mer
crêve ordure communiste!

modèrateur global et maitre du jeu

Karma: 260
Hors ligne Hors ligne


Voir le profil
« Répondre #51 le: 04 Juin 2009 à 14:12:32 »

Le gouverneur regarda les deux derniers pirates partir, Nelson toujours à la table étudiant de vieux plan du fort, leva la tête.

- Vous pensez que ca va marcher?
- J'espère.. j'espère murmura Vaughan pour lui même.

Ce dernier jouait énormément sur ce coup: sa place et sa vie peut être. Il était dur de se dire qu'il devait remettre son avenir et celui des caraïbes françaises entre les mains de vulgaire hors la loi.

Mais sans perdre de temps il fit demander le capitaine du galion.
Journalisée

Nombreux sont les vivants qui mériteraient la mort, et les morts qui mériteraient la vie, pouvez-vous leur rendre ? Alors ne soyez pas trop prompt à dispenser morts et jugements. Même les grands sages ne peuvent connaître toutes les fins.
Pages: 1 2 3 [4]
  Imprimer  
 
Aller à:  

forum pirates rpg Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006, Simple Machines
** Respectez la charte **
Page générée en 0.017 secondes avec 22 requêtes.